L’art de mourir

L’art de mourir est une bande dessinée de Raule et Philippe Berthet, parue aux éditions Dargaud, fin août 2018. Un polar efficace et bien  ficelé, intrigant, qui nous mène dans les pas d’un policier parisien à Barcelone, qui enquête sur le suicide étrange jeune femme, spécialiste en histoire de l’art.

l-art-de-mourir-bd-dargaudDans un parc, au milieu d’un labyrinthe, les pieds dans une fontaine, deux hommes se font face, avec armes en main. Autour d’eux, le ciel est sombre et plusieurs hommes morts gisent au sol. Quelques jours auparavant, un de ces hommes est dans un taxi. Il discute tranquillement avec un philosophe devenu chauffeur de taxi. A la fin de la course, Philippe Martin le remercie, tout en prenant sa carte. Philippe est flic à Paris, mais il a été appelé, par la police de Barcelone, car le cadavre d’une jeune femme a été découvert dans une baignoire, elle s’appelait Emma Bellamy-Martin. Bellamy étant le nom de son ex-femme, qui l’a quitté, il y a vingt-cinq ans… Dans les couloirs du commissariat, il déambule et apprend les premiers faits rapportés, par une collègue barcelonaise. Il est sur le point de découvrir le corps du cadavre de sa soi-disant fille à la morgue et de lire la lettre d’adieu qu’elle a laissé…

l-art-de-mourir-bd-dargaud-extraitLe récit est très bien mené, avec ce policier parisien, qui arrive sur Barcelone, pour en connaître un peu plus, sur sa soi-disant fille, qu’il n’a jamais connu et qui se serait suicidé. Mais les faits qui lui sont rapportés et surtout le rendez-vous avec son ex-femme, qui lui demande d’enquêter, car elle affirme qu’Emma a été assassinée. Philippe enquête donc et découvre les amis et la vie de cette fille qu’il n’a jamais connu. L’enquête est touchante et captivante, mêlant habilement différents sentiments. Le polar est un peu sombre, avec des organisations mafieuses, qui n’hésitent pas à éliminer qui que ce soit, sur son passage… Le mystère, autour de la relation passée de Philippe et son ex-femme, Sophie, est très bien entretenu, laissant des doutes planés sur des réalités. La bande dessinée est très prenante et bien ficelée, elle entraîne le lecteur jusqu’au bout de l’intrigue, qui ne révélera pas tout ! Le dessin est simple, le trait un peu strict, néanmoins plaisant, jouant avec les ombres.

L’art de mourir est une bande dessinée captivante, émouvante, jouant avec le suspense, le mystère et les émotions, pour cette enquête particulière, d’un homme qui doit lever le voile autour du faux suicide sa, peut-être, fille qu’il n’a jamais connu.

A propos celine.durindel

A lire aussi

géopolitique-notre-monde-expliqué-en-12-cartes-nathan

Géopolitique – Notre monde expliqué en 12 cartes

Géopolitique – Notre monde expliqué en 12 cartes est un documentaire, des éditions Nathan, qui …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com