Accueil / Culture / LAVILLIERS au Zénith (de Lille)…j’y étais!

LAVILLIERS au Zénith (de Lille)…j’y étais!

Moi qui est de ma propre école musicale, celle de DEPECHE MODE voire de l’ascension populaire de THE CURE en france. Que je parle de Bernard LAVILLIERS n’a rien de surprenant dans le fait qu’il a été l’un de mes premiers artistes à m’élever vers une musique au dessus de l’aspect primaire des Hit Parades sur RTL, ou du  stade variété de Michel SARDOU des parents.

 



Son double album « NUITS D’AMOUR » en vinyl s’il vous plait, forcément à l’époque le CD n’était pas encore arrivé! (1981 NUITS D’AMOUR ouaah! j’en reviens pas! j’avais 9 ans! Précoce garçon! Moi à 7 ans futuriste émule du turf, âme du journalisme français section hippisme)

Un très bon disque de Bernard Lavilliers! NUITS D’AMOUR

De « Quinzième Round » l’album <<…Avance! avance! toujours  avance!…>> il a été boxeur pour ceux qui ne le savent pas. Ce texte fait référence au milieu de la boxe évidemment.

Mon premier disque offert de LAVILLIERS (merci tonton et tata) De ce titre à « Je cours » (après une courte mise en scène de roulement style tambours du Bronx)) qui ouvre le concert ce soir du samedi 9 avril au Zénith de LILLE, une certaine adéquation, d’idéologie, et que du chemin parcouru c’est le cas de le dire, pour ce baroudeur hors pair! l’homme stéphanois  (Allez les verts! Allez le « gazon » pour moi!) qui a voyagé au delà de la démesure. De l’interdit aux quatre coins du monde aux favellas de Rio, aux zones de non droits à une mine d’or… il est passé partout et par tout.  Comme diraient les FATALS PICARDS qui lui ont dédié carrément un titre de 2’57″qui porte son prénom et nom, dont il apprécie l’humour et la dérision, sur l’album PAMPLEMOUSSE MECANIQUE (clin d’oeil au déjanté ORANGE MECANIQUE de Stanley Kubrick) <<… une haltère dans une main de l’autre il a écrit des poèmes, il a  écrit le Coran le Kamasutra les livres de poche, mais ça personne peut le prouver à part peut-être ….Bernard Lavilliers…>>

Il prendra un malin plaisir d’ailleurs, à nous conter encore de ses anecdotes qui jalonnent ses chansons, issues de ses pays fétiches dont notamment une française référence à Jacques Prévert qu’il cite  » Dieu qui êtes aux cieux, restez y »  Le ton velléitaire et franc du personnage est planté!

Son connu et enjoué « Pigalles La Blanche » fut le 2ième titre de cette soirée puis une chanson qui parle de Rio de Janeiro! et on bifurque sur Causes Perdues…    il nous parle de Brice Hortefeux ou de Guéant ((des amis RIRE)) voire d’Eric Zeimour (le critique acerbe et dérangeant d’On N’est Pas Couché) « …bizarre ce type… » il nous fait. Puis il se met à la guitare sèche, pour un titre en acoustique… vient s’intercaler « La Grande Marée » …

Il ira voir le public dans la salle et même à l’étage… des titres comme « Melody Tempo Harmony » ou « La Salsa » entre autres qui mettent le feu à la salle. Un bon moment, avec notamment une section cuivres, et ses super musiciens qu’il présente tour à tour au fur à mesure dès le début et au gré du concert qui bat son plein entre musiques afro cubaines, salsa, samba, reagge (dont son fameux « Stand The Ghetto »), rock, voire orgue gospel ou douceurs et émotions… dont « Attention Fragile » … je vous en ai dit de trop déjà! … Vous passerez une bonne soirée, même pour ceux qui le découvrent… c’est court! pourtant Bernard a fait ses 2 heures! Mais on en aurait voulu plus quoi encore! … ou est ce savamment dosé? juste ce qu’il faut?!

il s’en repart alors dans son garage (décor) comme un diable sortit de sa boite qui retourne vers l’enfer… mais qu’on ne s’y trompe pas, c’était arrogant et ironique mais plein de respect pour nous public… un paradis! de passage!         il remerciera de bon coeur la fidélité, de ceux venus depuis toujours et les autres, curieux déjà conquis ou nouveaux fans.

Alors on fait MERCI BERNARD (comme cette émission humour des années 80) mais avec sérieux et mélonomanes pensées. il a visiblement pris lui même un bon plaisir à swinguer en arrière plan, jouissant de la qualité de ses musiciens qui assuraient pleinement le spectacle.

Séance de rattrapage pour les gens du Nord qui l’auraient raté, ce jeudi 14 avril 2011 au PASINO DE SAINT-AMAND-les-Eaux (20H30) Une façon de faire plusieurs coups gagnants! en une soirée qui s’annonce excellente!

Comme vous apprécierez… … vous y étiez! … vous me raconterez!

LAURENT MOREL

 

A propos redaction

La rédaction suit les tendances du moment dans le domaine d’actualité. elle vous propose de suivre l'actualité mais aussi des chroniques de livres, cinématographiques , de suivre l'actualité de vos loisirs ( parc , spectacles , sorties ) et de vous proposer des infos fraiches par nos journalistes présents dans toutes la France qui peuvent couvrir ainsi de plus près les informations , nous proposons aussi des dossiers thématiques en fonction de l'actualité et des podcasts audio et vidéos .

A lire aussi

L’Odéon présente sa nouvelle saison

Le plus beau théâtre de Marseille est sans conteste l’Odéon, situé tout en haut de ...

2 commentaires

  1. celine delecluse

    bonjour je voulais savoir si il y a un concert de avril lavigne au zénith aréna de Lille septembre 2011 ou un autre mois merci de me répondre

Lire les articles précédents :
Art Rock 2011 : la programmation.

Le week-end de Pentecôte -en juin cette année- pour rendez-vous et la Ville de Saint-Brieuc pour décor, Art Rock, festival...

Interview des Popopopops

Les Popopopops étaient de passage à Rennes en février , l'occasion était pour France Net ...

Transat Bénodet Martinique : Une journée décisive

La situation est de nouveau plus maniable pour les dix-sept concurrents de la Transat Bénodet Martinique. En effet, depuis hier...

Fermer