creative writing techniques similes and metaphors creative writing groups plymouth creative writing teacher requirements creative writing on folk tales anxiety over doing homework writing custom css what can i do with a bachelors in creative writing

Le Grimadi Forum de Monaco et la Fondation Maeght à Saint-Paul-de-Vence mettent Alberto Giacometti à l’honneur

La fondation de Maeght de Saint-Paul-de-Vence et le Grimaldi Forum de Monaco consacrent leur exposition de l’été à Alberto Giacometti. Loin d’empiéter l’une sur l’autre, ces deux expositions se complètent parfaitement et apportent un éclairage précieux sur la famille, le parcours et les influences de l’artiste. Si la fondation Maeght met à l’honneur le célèbre sculpteur de L’Homme qui marche ainsi que quatre membres de sa famille qui se sont illustrés eux aussi dans des domaines artistiques, le Grimaldi Forum présente une rétrospective exceptionnelle de son oeuvre.

Les Giacometti : une famille de créateurs, jusqu’au 14 novembre à la Fondation Maeght de Saint-Paul-de-Vence

 

La fondation Maeght met à l’honneur la famille Giacometti : pas seulement Alberto, mais aussi son père Giovanni, son cousin Augusto et ses deux frères Diego et Bruno. Ils ont tous les cinq marqué la vie artistique du XXème siècle et l’exposition a le mérite de mettre en lumière des oeuvres de ces quatre artistes, moins connus que le célèbre sculpteur de “L’Homme qui marche”.

Le père, Giovanni, originaire de Suisse, plus précisément de Stampa, un village du canton des Grisons, a peint des paysages de montagne, des portraits de famille. C’est précisément lui qui a transmis sa passion pour l’art à ses fils. Diego, le frère aîné d’Alberto était à la fois sculpteur et designer. L’exposition lui consacre une place importante et l’on peut découvrir notamment des oeuvres qu’il a créées. Très proche d’Alberto, il a été son assistant, son conseiller mais aussi son modèle. Bruno, son frère cadet, s’est illustré dans l’architecture. Quant à Augusto, son cousin, il était peintre et était considéré comme un maître de la couleur.

En parcourant les différentes salles de la fondations Maeght, on fait connaissance avec les membres de cette famille de créateurs, pour reprendre le titre de l’exposition. A travers plus de trois cents oeuvres, dont certaines n’avaient jamais été exposées auparavant, on découvre non seulement les créations de ces artistes mais aussi les influences qu’ils ont exercées les uns sur les autres.

Alberto Giacometti, une rétrospective, le réel merveilleux, jusqu’au 29 août au Grimaldi Forum de Monaco

La fondation Giacometti s’est associée au Grimaldi Forum pour présenter pour la première fois à Monaco une rétrospective exceptionnelle de l’oeuvre du célèbre artiste. Avec plus de deux-cent trente ouevres, cette exposition, extrêmement riche, invite le public à un voyage dans l’univers d’Alberto Giacometti. On pénètre dans l’intimité de l’artiste en suivant quatorze séquences rendant compte des étapes de sa création et des thématiques qui ont parcouru toute son oeuvre. L’exposition permet de saisir un peu plus les différentes facettes de cet artiste exceptionnel et d’offrir une vision complète de sa création : on le découvre ainsi intéressé par les “choses” du quotidien, des objets de son atelier qu’il s’applique à peindre, mais aussi passionné par l’art africain avec les portraits du Fayoum, parfois solitaire et mélancolique. L’exposition consacre une grande place à ses portraits, ceux qu’il a consacrés à sa femme Annette, à son frère Diego, à sa cuisinière Rita, à ses amis et notamment à Yanaihara Isaku, un professeur de philosophie qui a longuement posé pour lui. On découvre certaines créations méconnues de l’artiste mais aussi ses chefs d’oeuvres, ses célèbres sculptures représentant des corps immobiles ou en mouvement. La dernière salle de l’exposition est d’ailleurs consacrée à L’homme qui marche et revient sur la genèse de cette sculpture, une figure à taille humaine. Penché en avant, les jambes allongées et écartées, cet homme avance, devenant une figure de la traversée de l’existence.

 

A propos laurence ray

A lire aussi

Jusqu’au 2 octobre, Michel Boujenah fait ses adieux aux Magnifiques au théâtre Anthéa d’Antibes

Jusqu’au 2 octobre, le théâtre Anthéa d’Antibes présente Les adieux des Magnifiques de Michel Boujenah. …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com