Accueil / Culture / Le moine Bouddhiste Matthieu Ricard expose aux Rencontres d’Arles

Le moine Bouddhiste Matthieu Ricard expose aux Rencontres d’Arles

Matthieu RICARD, Penseur & Photographe

Face à la vieille ville Arlésienne, l’exposition « Contemplation » prend toute sa dimension, le long du Rhône balayé par les vents salés de la Méditerranée !. Les 40 images de Matthieu Ricard résonnent sur cette rive populaire de Camargue, les visiteurs affluent depuis ce début des Rencontres de la Photographie…

C’est d’abord, dans un cadre exceptionnel, imaginé par l’architecte Colombien Simón Vélez, que les tirages en noir et blanc, s’offrent au public. De jour comme de nuit, le charme opère (voir le film), la technique d’impression sur un papier « Awagami », avec une méthode de 1 400 ans fait de cette exposition, un évènement hors norme dans des Rencontres, qui souffrent d’un manque de visiteurs (à cause du foot et de la chaleur), en ce début de festival.

Le penseur et moine Bouddhiste a évoqué, son sens de la perception par « la beauté de la chaîne de l’Amnyé Matchėn, qui se situe au coeur du Tibet, et qui permet la contemplation à celui qui sait être patient !« . L’humaniste évoque sa passion de l’instantané photographié, de son goût pour l’image, lors de son passage sur France Inter, en ce début de l’été.Il n’a pas manqué de formuler cette sérénité, que l’on peut acquérir lors de périodes d’isolement dans la chaîne de montagnes.

Arles, l’exposition Contemplation

Si les tirages en noir et blanc, font l’admiration des spectateurs, dans l’immense décor en bambous de 1 000 m2. Évoquer le travail de Matthieu Ricard, c’est aussi rendre hommage à Stefana Simic, cette architecte New-Yorkaise, qui a aussi, permis par ses calculs, de participer à la conception de l’édifice qui sera d’ailleurs démonté à la fin des Rencontres Arlésiennes.

Si les photos présentées, concernent la période entre 1983 et 2017, Matthieu Ricard a inscrit à la plume noire, des citations Bouddhistes, mais il a aussi apporté son lot de belles phrases philosophiques. Ce dernier sera présent dans le Théâtre Antique de la ville, pour une série de deux récitals et lectures, avec la pianiste Maria João Piris, qui interprètera au clavier, les préludes et fugues de Sébastien Bach, les 28 et 29 juillet.

Pour compléter votre venue, dans la capitale de l’image, n’hésitez pas à visiter le site des Rencontres de la photographie http://rencontres-arles.com 

Eric Fontaine (à Arles)

Méditation par Matthieu Ricard

A propos eric Fontaine

Après des études de commerce (EDC) et de journalisme (Studio Ecole de France) j'ai commencé ma carrière comme Responsable de la Communication (FUN RADIO MONTPELLIER) et ensuite dans la publicité visuelle (Avenir Affichage) et imprimeries...Depuis 2007, je consacre une partie à la réalisation de reportages (videos, court-métrages, interviews) pour le web (Blogs, Youtube, Dailymotion) et France Net Infos !.Depuis 2014 j'ai couvert les événements cinématographiques du Cap Spartel Film Festival à Tanger (Maroc).Depuis 2010 j'effectue des modules Web sur le Festival International du Film de Marrakech (Tapis Rouge) et sur "Cinémed" le festival de Montpellier.Concepteur de clips je réalise des "snapshots" pour les auteurs compositeurs, et des captations pour le théâtre (déplacement en France et à l'étranger).

A lire aussi

Absolument Fabuleuse, la bande dessinée de Fabienne Legrand

Absolument Fabuleuse est une bande dessinée de Fabienne Legrand, parue aux éditions Cherche midi, en ...

Lire les articles précédents :
Mauvaises Mines : un pétage de plomb animé !

On connaissait les pépites BDs de la revue bimestrielle AAARG dont la ligne éditoriale mettait ...

Les Théâtres à Marseille et Aix présentent leur nouvelle saison

Les Théâtres regroupe quatre lieux mythiques de l'expression théâtrale à Marseille et à Aix en ...

Paris sous influence, une vision contemporaine du conte Le Joueur de flûte de Hamelin

Paris sous influence, de la nouvelle Collection Il est une fois des Editions Pygmalion, est ...

Fermer