Accueil / Culture / Littérature / BD / L’envers des nuages : l’innocence volée.

L’envers des nuages : l’innocence volée.

Paru le 20 Juin, « L’envers des nuages » aux Éditions Glénat nous raconte l’histoire d’un jeune garçon, enrôlé dans une milice Africaine. L’emploi d’enfants dans les conflits armés n’est pas sujet facile. Frédéric Richaud et Rafael Ortiz nous livrent un récit choquant bien que fictif. Et réussissent un bel « hommage » aux personnes qui contribuent à dénoncer cette barbarie et à aider toutes personnes à sortir de ce chaos.

L’envers des nuages © Glénat
  • Le décor :

C’est aux aurores, que les garçons d’un camp perdu au milieu de la brousse Africaine, sont réveillés ce matin. En voyant le commandant, Samy, 11ans, comprend qu’il va devoir passer aux choses sérieuses avec ses camarades d’infortunes. Les entrainements sont finis, et c’est une attaque bien sanglante et barbare qui les attend.

… Il a expliqué aux enfants qu’ils étaient des lions et qu’il était temps qu’ils sortent leurs griffes …

Quelques minutes plus tard, cachés au milieu des grandes herbes entourant le village… ils sont tous là, armés de machettes, de bâtons… tous là à attendre le signal … C’est presque comme un jeu : ils ont été séparé en groupe, chacun portant un bandeau de couleur différentes. Et chaque groupe doit « assassiner » le plus de gens possible pour avoir la récompense.

L’envers des nuages extrait © Glénat

Samy se demande si les autres sont vraiment des lions, où si comme lui, la peur leur rongent le ventre.

Au moment de l’assaut,

chacun déchaine sa haine, sa peur, frappe sans réfléchir. Samy, au milieu de ce carnage se retrouve devant une femme et son enfant. Paralysé. Son chef l’observe et voyant qu’il ne bouge pas, le traine comme un sac un peu plus loin, pendant que d’autres se charge de la pauvre femme et du bébé.

Inévitablement, rentré au camp, Samy est menacé, maltraité, moqué, par les chefs, par les autres enfants. On lui demande de jouer avec la tête d’un cadavre pour expier sa faute. Ces journées vont être longues au milieu des barbares.

Pendant ce temps, à l’aéroport, Madame Akerman, photographe à la « Tribune de Genève », est accueillie par les humanitaires du plus grand camp de réfugiés de la région. Parrainés par la Croix-rouge, ils sont là pour que les familles séparées dans les conflits, se retrouvent et essayent de retrouver une vie « normale ».

Miss Akerman, elle, est là pour un reportage. Pour témoigner de la situation de ces familles, de ces enfants, enrôlés de force dès le plus jeune âge dans les forces armés. Sa rencontre avec Samy va être inévitable.

L’envers des nuages- planche © Glénat

Le point sur la BD :

En contraste avec ce qu’on peut croire, toute BD fictive n’est pas forcément fausse ou « inventée ». Celle-ci raconte une histoire, qui est malheureusement et tristement, bien conforme à la réalité des choses, en Afrique, comme dans d’autres pays.

Richaud et Ortiz racontent la souffrance de ses enfants traumatisés, enrôlés de force pour devenir des « chiens de guerre ». Commençant souvent leurs « armes », en étant obligés de tuer des membres de leur propre famille. Les auteurs condamnent ces groupes, et rendent hommage aux associations et aux gens, qui participent à aider toutes les personnes en difficulté. Le CICR en fait parti, et ils consacrent un dossier complet en fin de  BD, afin de sensibiliser les lecteurs à la cause.

Toutefois, les illustrations sont crues et choquantes, même si elles traduisent la terrible réalité de ses enfants, ses familles, traumatisés à vie. A ne pas mettre dans de trop jeunes mains.

  • La conclusion :

L’envers des nuages, aux Éditions Glénat. Un roman graphique sur ce que traverse les « enfants » dans des pays en proie aux guerres. Une histoire dure mais pleine d’espoir grâce aux associations d’entraides. Un ouvrage à mettre sur la liste des fournitures scolaires ou/et en support en cours d’histoires.

A propos stef emma

Rat de laboratoire, BDphile, et couteau en second sur Le bon goût des choses ( végétarien, végétalien)

A lire aussi

Rick and Morty, le deuxième tome

Rick and Morty reviennent dans un deuxième tome, paru aux éditions Hi Comics, en juin ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire les articles précédents :
Geraint Thomas ou Christopher Froome, peu importe

Geraint Thomas ou Christopher Froome, peu importe Après deux semaines de course sur le Tour de ...

Les 7 familles des Rois et Reines de France

Le coffret-jeu Les 7 familles des Rois et Reines de France, paru aux éditions Flammarion, ...

Les survivants de la révolte finale de l’apocalypse : L’ultime prophétie de la sorbetière perdue

C’est aux éditions Delcourt, dans la collection Tapas qu’est parue, en mai 2018, la bande ...

Fermer