Accueil / Culture / Littérature / BD / Les enfants de la colère : Mechas en vue !!

Les enfants de la colère : Mechas en vue !!

Lorsque, sur une planète lointaine, les États du Nord asservissent les régions du Sud pour leur « voler » leurs ressources naturelles, à l’aide de mechas, quoi de plus logique que d’utiliser la haine des enfants de cette guerre, pour combattre l’ennemi ? Préparez vous à un combat de titans à partir du 31 Mai 19, dans « Les enfants de la colère » aux Éditions Ankama ! Un diptyque follement engagé !

couverture
Les enfants de la colère © Ankama Editions/ Hernandez
  • Le décor :

Planète Aegis-Ville de Trivissa- Capitale de la Xad…

Les habitants tentent de passer leurs journées « normalement » dans la ville de Trivissa. Celle-ci, en partie détruite par les attaques de mechas de la Confédération des États du Nord. Ils exploitent déjà depuis un certain temps, les ressources naturelles présentes dans le sol des États du Sud. Quelques résistants sont déjà en place, mais que peuvent-ils bien faire contre des robots aussi grands que des immeubles ??
Aujourd’hui, une attaque « embusquée » va éclater, afin de faire plier les dirigeants de la ville… Pour plus de sureté, les mechas sont pilotés à distance, par des soldats « encapsulés » dans des cabines, derrière les commandes. Un peu comme un jeu vidéo.

header
Les enfants de la colère © Ankama Editions/ Hernandez

Lorsque l’attaque débute …

… la jeune Zoya se retrouve prise entre deux feux. Une chance pour elle, un des deux policiers présents dans la rue, se sacrifie, pour quelle puisse s’échapper avec le second.
Un peu plus loin, Kolov et son petit frère, armés d’un bazooka, cachés dans un immeuble en ruine, guettent le moment opportun pour piéger les mechas. Mais, le missile atteint partiellement une seule cible. La situation tourne au vinaigre. Kolov réussi à s’échapper mais son petit frère meurt enseveli sous les gravats.
A l’hôpital, c’est plan blanc. Un autre gamin, Marek, se voit poser une prothèse mécanique à la place du bras qu’il a perdu.
Puis, les secours déterrent une jeune fille complètement choquée, qui ne comprend pas ce qui lui arrive. La pauvre a eu une chance inouïe : tous ceux qui participait à son anniversaire, en ce jour d’attaque, sont mort, sauf elle.

extrait-enfants-colère

Il est temps de réagir et de faire prendre l’air aux armes secrètes que la résistance a élaboré en récupérant des pièces de mechas adverses descendus au combat !!!! Et les pilotes sont déjà tout désignés afin de se venger de l’horreur qu’ils viennent de subir …

Damián Campanario Hernández nous pond un scénario de science-fiction qui dépote dans « Les enfants de la colère » publié par Ankama !! Dés les premières pages, on est plongé dans le chaos et la folie des hommes en pleine dystopie. On vit le désastre avec les personnages, ce qui nous plonge immédiatement et totalement dans une empathie profonde. Le lecteur se sent investi dans cette « guerre » et dans cette « jeune » résistance qui s’organise ! Avouez que piloter un mecha, c’est le rêve de n’importe quel gamin.

extrait2
Les enfants de la colère-extrait © Ankama Editions/ Hernandez

Et Damiàn ainsi que son illustrateur, Nico Naranjo réalisent notre plus ancienne folie !! Ses graphismes lui sont très personnels : les personnages expressifs, les mechas sont « waou » (pas d’autres mots ne me viennent à la bouche !) et quel dynamisme pendant les combats ! En toile de fond, l’amitié de cette équipe de jeunes pilotes d’horizons différents. « De la guerre, l’innocence est la première des victimes… »

  • La conclusion :

Le premier tome de « Les enfants de la colère » aux Éditions Ankama, marque le début d’un diptyque incroyablement futuriste et humaniste. Teintée d’une « éclatante » noirceur. La détermination de ces enfants naïfs et inoffensifs actant pour anéantir leur douleur, en la transformant en rage exterminatrice !!! Et le sort d’une équipe de combat improbable, qui vous tiendra à coeur ! Apprêtez vous à faire la connaissance de cette équipe de pilotes de choc !

A propos stef emma

Rat de laboratoire, BDphile, et couteau en second sur Le bon goût des choses ( végétarien, végétalien)

A lire aussi

Tous les enfants ont des droits – un livret édité par Bayard Jeunesse

Aujourd’hui j’éprouve une grande émotion a écrire cette chronique, car ce n’est pas une chronique ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire les articles précédents :
Alice In Chains électrise l’Olympia !

Mardi soir,  le groupe culte de Seattle au bel univers metal influencé par Black Sabbath ...

« Santé pour elles » une formation dédiée au bien-être des femmes

Le fait d’être une femme a des conséquences importantes sur la santé, qui résultent bien ...

header-exilium
Exilium T3 : L’avénement d’une nouvelle ère !

Dernier tome de la trilogie sci-fi, « Exilium » parue le 22 Mai 19 chez Glénat ! ...

Fermer