Accueil / Culture / Littérature / BD / L’été fantôme, un récit complet d’Elizabeth Holleville

L’été fantôme, un récit complet d’Elizabeth Holleville

L’été fantôme est une bande dessinée, un récit complet, d’Élisabeth Holleville, paru aux éditions Glénat, en avril 2018. Un roman graphique original, captivant, inquiétant et subtil, qui mêle le passage à l’adolescence, les premiers amours, les vacances et le surnaturel.

l-ete-fantome-bd-glenatUne voiture arrive devant un portail. Louison va ouvrir le portail pour ses parents, tandis que sa grande sœur reste assise à l’arrière de la voiture. Rodin, le chien, accueille Louison en aboyant. La jeune fille caresse le chien, tandis que la voiture passe devant eux et entre dans la cour. La grand-mère descend les marchés et demande à Rodin de bien vouloir se taire. Elle embrasse tout le monde et propose de pré de l’apéro sur la terrasse. Louison monte sa valise, passe dans le salon et regarde toutes les vieilles photos accrochées aux murs ou posées sur les meubles. Puis elle rejoint sa mère et sa grand-mère dans la cuisine. Sa mère sent une drôle d’odeur, ouvre les placards et découvre un vieux camembert moisi, avec plein d’asticots. Elle demande à la grand-mère comment elle a pu oublier cela… La femme s’inquiète pour sa mère, tandis que son mari la rassure. C’est là, sur la terrasse, alors que Louison joue avec son troll, qu’elle voit une jeune fille dans le jardin…

l-ete-fantome-bd-glenat-extraitEn vacances chez sa grand-mère avec sa grande sœur et ses deux cousines, Louison pensait jouer, comme tous les étés précédents. Mais sa sœur et ses cousines n’ont plus envie jouer, elles ont des préoccupations d’adolescentes. Elles veulent rencontrer des jeunes de leurs âges, plaire, discuter, échanger, connaître leurs premiers émois amoureux… Louison ne trouve pas sa place, elle s’ennuie, jusqu’à l’arrivée subite d’un fantôme. Le récit est original, très agréable à lire et captivant. Le lecteur se laisse rapidement entraîner dans les pas de Louison qui fait une rencontre surréaliste, étrange, heureuse et inquiétante. Un été pas comme les autres pour la jeune fille qui s’interroge sur tout ce qui sûre passe autour d’elle. Le récit est très bien posé, ne révélant que l’essentiel pour laisser faire l’imaginaire, de chaque lecteur, pour ne révéler, qu’à la toute fin, le vrai. Le dessin est atypique, rond, fluide, avec un trait épais et un travail sur les couleurs, pour apporter une atmosphère toute particulière.

L’été fantôme est une bande dessinée originale, un roman graphique captivant, intrigant et inquiétant, entre surnaturel, fantôme, pouvoir, enfance, adolescence, amour, innocence et mort.

A propos celine.durindel

A lire aussi

Mes plus belles comptines de Noël et Mes plus beaux chants de Noël

C’est aux éditions Larousse, que sont parus les deux livres sonores Mes plus belles comptines ...

Un commentaire

  1. C’est en effet un livre et un récit magnifiques ! Le traitement de la lumière, et surtout du temps qui passe, rappelle comme l’enfance, et la vie, et le temps des vacances, sont éphémères. Derrière des apparences de grande simplicité, le découpage est très savant, original en effet parce que l’auteur prend tout son temps pour s’attarder sur des détails insignifiants mais qui caractérisent si bien les souvenirs d’enfance. Il faut aussi la féliciter pour ce qu’elle dit et dessine des femmes et de la féminité : on est tellement loin de l’hyper sexualisation des héroïnes de BD, et pourtant, de sexualité il est vraiment question. Vraiment, bravo Elizabeth Holleville !

Lire les articles précédents :
Exposition BD : « Mutations » de Dargaud.

« A l’occasion de la sortie du tome 1 de Mutations, aux éditions Dargaud, de la scénariste Corine ...

Firefly T1 : Survivrez vous à l’impossible ?! Ed.Komikku

Depuis le 3 Mai, le premier tome de « Firefly » est paru aux Éditions Komikku ! Amateurs ...

Les immortalistes de Chloé Benjamin

Les excellentes éditions Stéphane Marsan présentent une saga familiale pleine de mystères : Les immortalistes ...

Fermer