Accueil / En Région / Libertinage, nu(e) au Cap d’Agde été 2018

Libertinage, nu(e) au Cap d’Agde été 2018

Yuliya retour de plage du Cap d’Agde

À vrai dire, je n’avais pas l’intention d’écrire un nouvel article sur la station naturiste ! Mais, un petit coup de fil de Yuliya (https://www.francenetinfos.com/automne-libertin-cap-dagde-149115/) a précipité le destin, avec le devenir de cette station balnéaire particulière. Certes, cette Franco-Russe me laisse un message sur mon répondeur « Coucou, Eric…j’ai une semaine de farniente, au Cap d’Agde village naturiste…passe me voir ! ». Pour les lecteurs fidèles, ma 1ère chronique sur le libertinage, date d’il y a presque deux ans.

Bref, l’idée de me replonger au coeur de la cité naturiste, trouver un angle journalistique, me paraissait presque incongru. Je décide de rappeler Yuliya : « Hello, je te dérange ? » (bruit, ambiance de pub)…« Non, bonsoir Eric, je fête aujourd’hui mes 28 ans, tu tombes pile au moment du gâteau ! » réplique au téléphone, cette libertine Parisienne d’adoption. Après 10 minutes de dialogue, je lui promets ma venue au centre naturiste, un dimanche fera l’affaire, et vous allez voir que les instants seront riches.

Tenues Sado-Maso du Cap d’Agde

Au jour du rendez-vous, en milieu de matinée, je prends mon ticket d’entrée au centre naturiste, gare ma voiture et me dirige au « Libertine Property », une résidence de vacances connue pour être une référence dans le libertinage. Yuliya s’est réservée un studio, l’extérieur de la résidence me rappelle au niveau des couleurs, le style de bâtiment que l’on trouve à Marrakech. Le lieu est charmant…La Franco-Russe, sourire aux lèvres arrive dans le hall d’accueil, dans sa plus simple tenue d’Eve et m’annonce « Cher Eric, je t’ai programmé un timing, qui va te plaire : Plage des Cochons, Tacos à midi, visite du village naturiste et le soir, la avec un grand « L » soirée Glamour…« .Son accent Russe est « So Cute » !

Voilà, le ton est donné dès 10 heures ce dimanche, je suis déjà dans une ambiance libertine.

Sur les traces de David Hamilton, bien que ?

« Brumes » par David Hamilton

Le célèbre photographe s’est donné la mort le 25 novembre 2016…Je pense à lui, aux affaires judiciaires quand Yuliya m’accompagne dans le village des tous nu(es), la résidence HELIOPOLIS et son ancien appartement me font dire que les pratiques les plus sauvages et sombres ont eu leurs heures passées, à la fin des années 60 jusqu’en 90. David Hamilton a été accusé de viols, mais malheureusement pour les victimes, il n’y aura pas de procès ni de réparations aux préjudices subis, il reste 200 000 clichés de l’artiste, mais une image ternie.

Yuliya, m’accompagne dans l’immense centre naturiste, marchant devant moi complètement nue, je repense néanmoins à cette période hippie, la plante de ses pieds totalement noircie par le goudron, et de sa pratique du naturisme appelé « Barefoot Nude ». Pour ma part, je reste habillé (sic).

« Je te propose que l’on aille directement à la plage, tu seras plus à l’aise pour te dénuder » précise la Franco-Russe un brin amusée par mon air songeur !

Direction la plage des cochons…

La plage des cochons (Marseillan)

Nous sommes arrivés par le bord de la côte, à Marseillan-plage qui se trouve à 10 minutes du village naturiste, le monde est là, nudité obligatoire et premier vocabulaire chez les naturistes…Les enfants, sont priés de ne plus lire cette ligne, le mot « Bukkake » est parvenu à mes oreilles, Yuliya tempère « Pas de soucis, la pratique ici est tolérée mais j’avoue que cela peut paraître choquant… ».En fait, je réagis avec surprise et un peu dégoûté par la traduction de l’expression voulant dire : Douche de semence, j’ai employé un synonyme pour nuancer cette pratique libertine, où les hommes « s’extériorisent » physiquement quand un couple fait l’amour en public, ce qui devient en quelque sorte un spectacle érotique !.Pour ma part, c’est glauque.

Après avoir pratiqué une bonne heure de bronzage intégral, pour aller manger je décide de remettre une tenue appropriée, un short, mais reste néanmoins torse nu. Le restaurant est vers le port de plaisance naturiste, je m’amuse des râlements de Yuliya, toujours nu-pieds, se plaignant du sol brulant ! Une petite précision, ma guide russe a pris le soin d’avoir une serviette de plage, car s’assoir à la table d’un resto, sans un minimum d’hygiène, c’est mal apprécié au cap d’Agde, d’où l’intérêt d’un peu de propreté et d’élégance.

Le Glamour au village naturiste du Cap d’agde

L’après-midi, sera pour moi (avec la libertine), d’aller choisir un pantalon blanc et un polo assorti, pour l’habillement du soir, retour au studio de la résidence pour une bonne douche, nécessité pour la belle Yuliya d’arrêter ses déambulations « hippies », pour enfiler la tenue « Glamour » en vue de la soirée libertine.Ce qui m’a laissé le temps de composer ce début d’article…

Après une bonne salade de tomates, et un petit apéro au champagne (à boire avec modération), 21 h…Yuliya a opté pour une tenue légère : Robe blanche, uniquement (sans sous-vêtements) et les escarpins « Stiletto » couleur peau, me redonne les yeux brillants après l’après-midi et son « barefooting », l’élégance de la demoiselle est là. Je repense aux tutoriels que l’on voit sur « youtube » réalisés en autre par « Madalena Couture », et je me dis que la Franco-Russe est totalement dans le fashion-look, pour la soirée « libertinage » de ce dimanche soir.

21 H 30, intronisation au « Glamour », mes « Redskins Rizzoli » aux pieds font fureur, les premiers libertins me regardent, je précise, je suis tout nouveau dans l’arène de la discothèque, qui fait résonner de la musique électronique plutôt soft. L’âge moyen est entre 25 ans et 45 ans, ce début de soirée permet surtout aux couples de repérer les plus beaux duos, Yuliya a déjà son petit « mundillo » et j’ai l’impression par moment d’être en représentation privée, pas en curiosité rédactionnelle. Quelques mouvements de danses sur la piste centrale, mais dans des coins plus sombres, apparaissent de beaux regards en vue de pratiques échangistes. Je précise que ce sont les dames qui auront la main, en ce qui concerne le choix des partenaires ou pas. Toutes et tous sont ce soir encouragés par un DJ dynamique, cela chauffe sur la piste et sur les pourtours des lieux…

Le candaulisme…

Cette pratique se fait dans un lieu privé, au « Glamour » les règles sont précisées dès l’entrée par la charte des lieux : L’exhibition est contrôlée, pas de « hard » dans des relations sensuelles, le fait que son compagnon ou sa compagne soit effleuré(e), c’est dans l’exercice de frôler les corps, de s’embrasser, que le candaulisme prend ses premières racines. Les périodes dans le club s’alternent par des discussions, des sourires, des appréciations.

« Tu vas voir, vers minuit il y a une foule compacte, durant ces nuits de libertinage » me précise Yuliya qui fulmine à l’idée de me faire découvrir le milieu de la nuit au Cap d’Agde…Mais ça sera pour un autre article, je reste novice et observateur, même si les nuits d’été démarrent fortement bien ici, au « Glamour Club » http://www.leglamourbeach.com

Eric Fontaine au « Cap d’Agde Naturiste »

A propos eric Fontaine

Après des études de commerce (EDC) et de journalisme (Studio Ecole de France) j'ai commencé ma carrière comme Responsable de la Communication (FUN RADIO MONTPELLIER) et ensuite dans la publicité visuelle (Avenir Affichage) et imprimeries...Depuis 2007, je consacre une partie à la réalisation de reportages (videos, court-métrages, interviews) pour le web (Blogs, Youtube, Dailymotion) et France Net Infos !.Depuis 2014 j'ai couvert les événements cinématographiques du Cap Spartel Film Festival à Tanger (Maroc).Depuis 2010 j'effectue des modules Web sur le Festival International du Film de Marrakech (Tapis Rouge) et sur "Cinémed" le festival de Montpellier.Concepteur de clips je réalise des "snapshots" pour les auteurs compositeurs, et des captations pour le théâtre (déplacement en France et à l'étranger).

A lire aussi

pourang-labyrinthe-le-secret-slider

Pourang – Spectacle bluffant et immersif à Le Secret – Paris

Pourang – Le mentaliste bluffant revient à Paris avec « Labyrinthe » au Théâtre immersif Le Secret. Déambulez librement ...

10 commentaires

  1. Je suis très amusée en vous lisant tous. Ici, naturistes et libertins cohabitent très bien car tout est possible mais rien n’est obligé. La baie des cochons le matin ? A cette heure, ils dorment! Et le Glamour à 21h30? Même pas en rêve ! C’rst encore l’heure où on prend l’apéro, voire on dine ! Le Glam ne se templit qu’à partir de minuit! Alors, arretez de parler de sujets que vous ne maitrisez pas. Et si vous n’aimez pas cet ensroit, surtout n’y allez pas!

    • Étonné par votre remarque qui pourrait faire penser que tout est inventé…Le « Glam » comme vous le nommez n’ouvre pas uniquement à minuit, le manque à gagner serait certain pour eux, avec les frais que cela engendre, en location à l’année, considérant que la saison au Cap (naturiste) se fait l’été !.Des après-midis « beach DJ » ou « Mousse & Pool party » sont organisées dès 14 h du 15 juin au 15 septembre, à 21 h le lieu est ouvert car ils ont un restaurant et déjà une animation avant le « Dance-Floor », Jessy est d’ailleurs en cuisine pour mijoter des plats…Bref, dans l’article je parle aussi de la partie après minuit, je n’ai d’ailleurs rien rajouté de plus, par respect des lieux et par discrétion, n’ayant pas prévenu de ma présence à l’accueil, et ne voulant pas faire la promotion de cette discothèque, aucun budget ne m’étant donné ! Autre chose, je cite la plage de Marseillan et indique ma venue en fin de matinée, à vous lire on a l’impression que les estivants vont se dorer la pilule que l’après-midi, curieux comme approche ?. Je vous rassure, dès 10 h du matin le public investit les lieux, normal pour cette étendue de sable où la nudité est Européenne, donc attirant un grand nombre de touristes naturistes.Voilà, pour ma réponse, je vous rassure, je suis rédacteur mais surement pas « embobineur » d’histoires, qui ne tiennent pas debout.

  2. Jack Sparrow

    Sans vouloir remettre en cause cette « mémorable expérience » !!
    2/3 points qui surprennent quand même : surtout flanqué d’une libertine aguerrie !!
    Sans tout reprendre depuis le début ce qui serait fastidieux pour tous :
    Mais aller de bon matin jusqu a la baie dites des cochons pour revenir au village pour midi !! Soit 3km aller 3 km retour alors chacun sait su’il Ne s’y passe rien le matin – perso j appelle cela juste du jogging pas une expérience !!

    Quand à aller à 21h30 au club le glamour !! ? Autant dire qu’a cette heure la ils placent encore les bouteilles !! 😂 il ne se passe pas grand chose avant 1h du matin, heure ou les bars ferment… et les clubs de remplissent…

    J’en arrête la cela va devenir gênant tellement ce récit est ridicule – (tient enfin une « partie cul » !! )😆

    Bref des aberrations qui vous ont transformé, comme beaucoup de « gogos » qui viennent pour pouvoir dire le lundi matin à la machine à café : ”j’y étais….” ! – C’etait horrible… 😱 !!

    Quant à tous les « c’etait mieux avant » et bien :
    « arrêtez de vieillir »

    Libertin : https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Libertin

    • Jack Sparrow, comme pour Agnès, je vous renvoie à la réponse que j’ai faite sur mon planning du jour, et vous rassure de ma bonne foi, en ce qui concerne la véracité de mes écrits. Ceci-dit je n’ai pas la vocation de publier un article à charge sur ce lieu, que je respecte, ni l’ambition de brosser un « publi-reportage » payé par cet établissement, qui d’ailleurs ne m’a rien demandé, ni réglé !.Ensuite, la phrase « c’était mieux avant », n’est pas dans mes propos mais inventée à charge contre l’article, par vos soins, pour expliquer que mes propos sont fantasques. Encore une fois, les impressions sont libres dans notre société, et je n’ai aucune vocation à convaincre, ni à prouver que ce que j’écris sont l’unique vérité, chacun en tirera l’impression qu’il veut.

  3. pour info ,le village a eu l’obligation de changer leur entête sur tous leurs prospectus ,en 2016 ils ont du mentionner le village naturiste libertin ,je ne pratique pas, mais j’y vais tous les ans au rassemblement motos fin août début septembre ,et je discute souvent avec des résidents ,pour ceux qui vont de suite attaquer ,je reste habillé ,je ne porterais aucun jugement ,car chacun fait ce qu’il veut de son corps ,quand c’est consenti ,mais la ou cela commence a me gêner ,c’est que la fameuse baie des cochons s’élargit de plus en plus ,et empiète sur le côte familial ,certains pratiquent le naturiste sans être obligatoirement libertin, comme une façon de vivre , et je pense aux enfants qui voient ce genre de scène et l’image qu’ils peuvent avoir ,la constatation qui me vient a l’esprit ,c’est que les libertins par leur conduite sont en train de faire partir les vrais naturiste ce qui est bien désolant , et ce village ,maintenant devient un haut lieu de tourisme sexuel ,mais c’est juste un avis personnel ,il est vrai qu’il y a des vigiles pour refréner certaines ardeurs ainsi que la police ,mais ils ne peuvent pas êtres toujours présent partout ,et surtout pour la ville c(est une manne financière importante ,

    • Tout à fait d’accord avec vous, en ce qui concerne la dérive des nudistes, sur la plage des cochons…Par ailleurs, la municipalité du Cap d’Agde a mis en place des patrouilles de police, plusieurs fois par jour, l’hygiène est surveillée (pas de naturistes ivres), la sécurité du site est aussi un atout pour la station balnéaire, surveillance au portail et sur la plage. Après, la pratique du libertinage ne se fait que dans des sphères privées (in situ), je pense personnellement que c’est aussi une bonne chose de pouvoir choisir dans « le menu », de fréquenter ces communautés (ou pas) qui elles aussi, définissent une charte de convenance ! Question « Famille », le village naturiste répond aussi à un règlement précis international sur la pratique du « nu ». Je regrette qu’un bon nombre de médias, définissent le libertinage à uniquement des pratiques sexuelles, c’est aussi pour certains couples, un style de vie, que je ne partage pas, choisissant mon « Célibat » !

  4. Maud Cambronne

    Arrêtez de dire que le Cap d’Agde est naturiste, cela fait des décennies que ce lieu n’est plus reconnu comme naturiste par aucune fédération de naturisme (à l’exception du camping Oltra).

    Le Cap d’Agde est une station libertine, un baisodrome, appelez ça comme vous voulez, mais sûrement pas un lieu naturiste.

    • Chère Maud, le village naturiste accueille environ 45 000 naturistes, bien entendu le lieu est labellisé par les pouvoirs publiques, municipalité et différentes associations toutes agrées « Fédération du Naturisme ». Comme j’ai précisé, je voulais trouver un angle « journalistique » à mon article. D’ailleurs je suis rédacteur sur le site, je ne bénéficie pas de l’aura d’un journaliste, d’où ces quelques lignes, qui doivent à mon sens, être lues avec un certain recul anecdotique…Pour ma part, je connais le lieu mais si vous lisez bien mes mots, vous remarquerez que cette pratique me paraissent pas en adéquation avec l’esprit du nudisme.Par contre, l’article ne mentionne pas que ce centre de vacances est le premier Européen, en ce qui concerne les familles et leurs enfants…Mais voilà, le débat fait rage : Nudisme, Naturisme, Visite des musées nu(es), on en parle et on commente, c’est aussi cela qui est démocratique !

  5. Monsieur Eric Fontaine, vous avez la plume alerte et bien tournée, mais s’il vous plaît cessez de qualifier de « naturiste » (?) ce baisodrome qui N’EST PLUS NATURISTE DEPUIS LONGTEMPS. Dès les origines du naturisme jusqu’à maintenant, l’activité sexuelle est réservée à l’intimité de la vie privée. En outre, les libertins de Cap d’Agde ne sont absolument pas des naturistes qui auraient viré libertins, mais des envahisseurs qui sont venu pourrir un espace initialement naturiste.

    Ce baisodrome ne me choque absolument pas, les gens s’amusent comme ils veulent entre adultes consentants. Ce qui est inadmissible, c’est l’imposture que constitue l’enseigne naturiste ».

    • La terminologie a son importance, je suis d’accord avec vous…Ce village naturiste reçoit un nombre grandissant de familles avec enfants, la plage évoquée fait débat, elle ne fait en aucun cas partie du centre évoqué, d’ailleurs le mot « glauque » a été écrit dans l’article, la municipalité de Marseillan-plage est soucieuse de ces pratiques interdites, un poste de CRS veille aux bonnes moeurs des nudistes.L’angle « journalistique » évoque une facette du Cap-d’Agde, mais cela ne représente qu’une infime partie, le bronzage naturiste est ce qui prime avant tout, sur la commune de cette cité balnéaire, la partie réservée aux résidents est sous haute surveillance, le libertinage ne se pratique que certains moments dans des lieux « privés ».