Accueil / Sport / Football / Ligue des Champions / OL-Cluj (3-0) : L’OL continue dans l’excellence

Ligue des Champions / OL-Cluj (3-0) : L’OL continue dans l’excellence

Une semaine après la claque infligée à leurs adversaires roumaines, à Cluj (9-0), l’OL Féminin s’est imposé tranquillement à Gerland ce soir, malgré une composition d’équipe surprenante. Signe que le banc de l’OL peut faire aussi bien que les titulaires en place.


Quatre jours après leur dernier match de championnat contre Saint-Etienne (7-0), et une semaine seulement après leur probante victoire obtenue à Cluj, l’OL Féminin rechaussait les crampons ce soir, dans le cadre du match retour des 16èmes de finale de la Ligue des Champions. Et si ni suspens ni tension n’étaient au rendez-vous, c’est bien la composition d’équipe de Patrice Lair qui surprenait le plus dans cet avant-match : cinq changements étaient à noter par rapport à la composition d’équipe en Roumanie. On notait notamment le retour aux affaires (et au terrain) de Corinne Franco, absente durant près d’un an à cause d’une blessure en Ligue des Champions (contre l’AZ Alkmaar), et qui fête ce soir ses 28 ans. La gardienne Céline Deville faisait également ses premiers pas sous le maillot rhodanien, dans une politique de turn-over assumée par le coach des féminines.

Cela n’empêchait pas les lyonnaises de prendre le dessus dès le début de match, et Camille Abily ratait dès la cinquième minute de jeu un but tout fait… ou presque. Sa reprise de volée, seule face aux buts, échouait dans le ciel de Lyon. Patrice Lair, déçu, se prenait la tête à deux mains, comme si ce but manqué avait coûté la qualification à son équipe. Un geste qui révèle le grand compétiteur qui sommeille en lui. Et ce grand compétiteur allait pouvoir laisser éclater sa joie : peu après le quart d’heure de jeu, Lotta Schelin trouvait le poteau de Cluj, mais le ballon revenait dans les pieds de Camille Abily qui, cette fois, ne manquait pas le cadre (1-0, 16′).

L’OL en léger manque de réussite

Comme contre Vendenheim (10-0), Hénin-Beaumont (9-0) ou Saint-Etienne (7-0), l’OL déroulait après le premier but. Cependant, les offensives, si elles étaient toujours aussi nombreuses, semblaient un peu moins bien portées. Illustration avec Louisa Nécib, qui trouvait la transversale sur un beau coup-franc enroulé juste avant la demi-heure de jeu. L’OL féminin ne menait « que » par un but d’écart à la mi-temps, une donnée bien inférieure aux précédentes rencontres. Auteure d’un triplé au match aller, Eugénie Le Sommer refaisait des misères à la défenses de l’Olympia Cluj et aggravait la marque sur un centre parfait d’Elodie Thomis (2-0, 50′).

Comme pour symboliser une soirée un peu différente des précédentes, Wendie Renard touchait de nouveau la transversale de Cluj sur un centre dévissé (64′). En manque de pep’s, mais revigorées par l’entrée en jeu d’Eugénie Le Sommer à la mi-temps, les lyonnaises repartaient de l’avant, déterminées à inscrire ce troisième but. Et comme peu de chose leur résiste en ce moment, leur désir allait être exaucé.

Après l’effort… l’effort !

Camille Abily, encore elle, récupérait le ballon après un corner de Louisa Nécib. Elle éliminait d’un passement de jambe sa vis-à-vis et offrait aux spectateurs de Gerland une merveille de frappe lobée en pleine lucarne (3-0, 81′). A défaut de quantité, l’OL aura surtout offert de la qualité ce soir dans les buts inscrits. Et c’est aussi appréciable. L’équipe lyonnaise se battait pour préserver ses cages inviolées et s’imposait sans trop en faire face à des roumaines un peu plus tacticiennes que la semaine dernière.

Au prochain tour, les coéquipières de Sonia Bompastor croiseront la route du Sparta Prague. Une équipe méconnue qui mérite la plus grande attention. Mais ça, Patrice Lair le sait. Et en grand professionnel, il sommait ses filles d’un décrassage rapide, très rapide : juste après le coup de sifflet final donné. Comme pour signifier que la victoire de ce soir ne suffit plus ; elle en appelle d’autres. Et en premier lieu lors des deux prochains déplacements des filles en championnat : à Guinguamp ce week-end, puis à Montpellier mercredi prochain.

Gagner un match de Ligue des Champions, se qualifier, puis faire des tours de terrain après 90 minutes de jeu dans les jambes : c’est sans doute ça, la recette du succès. Et personne ne s’en plaindra.

A propos redaction

La rédaction suit les tendances du moment dans le domaine d’actualité. elle vous propose de suivre l'actualité mais aussi des chroniques de livres, cinématographiques , de suivre l'actualité de vos loisirs ( parc , spectacles , sorties ) et de vous proposer des infos fraiches par nos journalistes présents dans toutes la France qui peuvent couvrir ainsi de plus près les informations , nous proposons aussi des dossiers thématiques en fonction de l'actualité et des podcasts audio et vidéos .

A lire aussi

Commencer à faire la course à pied !

Pratiquée par de nombreuses personnes, la course à pied encore appelée running est un sport ...

Lire les articles précédents :
« Le dernier week-end » Un film de Ali BORGINI

  Qu’est-ce-qu’une vie ? Au crépuscule de la sienne, Claude Dampierre, le principal protagoniste de ce ...

Jo de Londres :Gymnastes officiellements qualifiées

Après les championnats du monde  qualificatifs de gymnastique rythmique disputés à Montpellier (FRA) en septembre ...

Michel Jonasz : « Les hommes sont toujours des enfants » Interview

Un nouveau spectacle composé de nouveaux titres et de plus anciens réarrangés aux couleurs du ...

Fermer