Accueil / En Région / Provence Alpes Cote D'azur / MONTE-CARLO ROLEX MASTERS: Des têtes de série expéditives

MONTE-CARLO ROLEX MASTERS: Des têtes de série expéditives

Malgré le vent et les nuages, la journée fut radieuse au Monte-Carlo Rolex Masters. Et le public du court central a pu se régaler avec un menu plus que copieux.  C’est Fabio Fognini (N°10) qui a servi les antipasti. Face à Roberto Bautista Agut, le bel Italien a souffert. Mené 5-3 au premier set, il est heureusement parvenu à « débreaker » au bon moment. Il s’est encore fait peur ensuite dans le jeu décisif. Mené 5-3, il a profité de trois cadeaux successifs de l’Espagnol pour s’octroyer finalement cette première manche. La seconde fut à peine plus aisée mais l’Italien a su maîtriser ses nerfs. Verdict : 7-6 6-4 et un ticket pour les 8èmes de finales où il affrontera Jo-Wilfried Tsonga (N°9).

Roger Federer
Roger Federer

Après ce duel méditerranéen, le public a salué chaleureusement l’entrée sur le central . Absent lors des deux dernières éditions, le Numéro 4 mondial est heureux d’être de retour en Principauté. Et ça se voit. Aérien, facile et inspiré, le Suisse a donné une leçon de maître. En face, Radek Stepanek n’a rien pu faire. 6-1 6-2 pour un « primi piatti » de choix avalé en 52 minutes.

Derrière, en « secondi piatti », le public a savouré l’entrée en lice de l’octuple champion du Monte-Carlo Rolex Masters, Rafael Nadal. Le numéro un mondial a montré un peu de fébrilité en début de partie, laissant une lueur d’espoir à Teymuraz Gabashvili. Le Russe, issu des qualifications a débuté la rencontre sur les chapeaux de roue alors que « Rafa » peinait à se régler.  L’Espagnol est monté en puissance au moment où son adversaire s’est offert la possibilité d’un double break à 3-1.  Le numéro un mondial est parvenu à effacer le break dans le sixième jeu et a pu,  à partir de ce moment-là, filer vers une victoire 6-4 6-1 en 1h12.

Monte-Carlo Rolex Masters 2014

Pas encore rassasié, le public du Monte-Carlo Rolex Masters est alors passé au dessert avec une affiche intéressante : Stanislas Wawrinka (N°3) face à Marin Cilic. Un premier tour qui pouvait paraître compliqué pour le vainqueur de l’open d’Australie. Il n’en fut rien. Le Suisse avala le premier set 6-0 en 18 minutes. Mieux encore que le 6-1 de Federer en 22 minutes. A croire que les Helvètes avaient fait un pari. Wawrinka ne relâcha pas dans le second set et emballa le match 6-0, 6-2 en 46 minutes, comme Djokovic la veille.

Coté tricolore, la journée de mercredi a été marquée par la défaite de Michael Llodra face à Lukas Rosol qui affrontera Roger Federer jeudi en 8èmes de finales. Julien Benneteau s’est lui aussi incliné face à Tommy Robredo. Enfin, Gaël Monfils a connu le même sort face à l’Espagnol Pablo Carreno Busta, battu 6-3, 7-6.

 

Ils ont dit :

 

Roger Federer : « Je suis moi-même surpris que ça se soit passé aussi bien. J’ai pu retourner beaucoup de services pour garder la balle en jeu. Quand on domine depuis la ligne de fond, c’est dur pour l’adversaire de s’en sortir. Je crois que c’était le cas pour Radek aujourd’hui. J’ai bien démarré les deux manches et j’ai été  solide sur mes jeux de service.  Alors d’entrée, tu mènes au score et tu peux taper librement. C’était clairement un bon match et un bon début de campagne sur terre battue.  Je suis content d’être là. »

 

Rafael Nadal : « J’ai démarré un peu lentement. Mais il faut dire aussi que lui jouait de manière très très agressive, il frappait fort et ne commettait aucune erreur.  Lors d’un premier match, tu essaies toujours de trouver  le bon rythme, de jouer de longs points, de trouver tes sensations. Mais je n’en ai pas eu tout de suite la possibilité car il a démarré très vite en faisant des points gagnants. »

« Le Monte-Carlo Rolex Masters est un des tournois les plus importants et sympathique du circuit. Et c’est un Masters 1000. Je ne suis donc pas surpris que Roger Federer y participe.  Pour moi c’est une surprise quand il décide de ne pas y participer. »

Stanislas Wawrinka : « C’est une entame parfaite. Je m’attendais à un match plus difficile, plus compliqué face un adversaire comme Cilic. J’avais peu d’entraînement sur terre battue mais de qualité, je me sentais bien. Et je sais que quand je suis présent physiquement, je peux mettre la pression sur chaque frappe et trouver les bonnes solutions. »

 

Fabio Fognini : « Ce fut encore un match très dur. Roberto est très solide. Mais j’ai gagné, c’est l’essentiel. »

A propos de son match à venir contre Tsonga : « C’est lui le favori, c’est certain. J’ai joué deux fois contre lui et j’ai perdu les deux fois. Bien sûr, je joue mieux en ce moment que lors de ces deux rencontres, mais je vais simplement essayer de faire de mon mieux. »

A propos redaction

La rédaction suit les tendances du moment dans le domaine d’actualité. elle vous propose de suivre l'actualité mais aussi des chroniques de livres, cinématographiques , de suivre l'actualité de vos loisirs ( parc , spectacles , sorties ) et de vous proposer des infos fraiches par nos journalistes présents dans toutes la France qui peuvent couvrir ainsi de plus près les informations , nous proposons aussi des dossiers thématiques en fonction de l'actualité et des podcasts audio et vidéos .

A lire aussi

Arles, le Curateur Walead Beshty investit les forges à la Fondation Luma

Walead Beshty et un plasticien et théoricien de l’art, il investit « les forges » à la ...

Un commentaire

  1. 1traderforex

    Et la belle finale Suisse qui a conclut le master, c’était vraiment un grand moment !

Lire les articles précédents :
Synchrone, Epreuve de sang, le dernier tome du premier cycle.

Paru le 11 avril 2014, aux éditions Le Lombard, le troisième tome de Synchrone, Epreuve ...

Une médaille d’Or pour le livre sur les Hospices de Beaune !

La Société Française d'Histoire des Hôpitaux (SFHH), association régie par la loi de 1901, créée ...

La femme parfaite est une connasse

Dans La femme parfaite est une connasse, les jumelles Anne Sophie et Marie Aldine GIRARD ...

Fermer