Accueil / En Région / Observatoire atmosphérique : le ballon de Paris est de retour

Observatoire atmosphérique : le ballon de Paris est de retour

Ballon Paris
Le ballon de Paris ou Observatoire Atmosphérique Generali (les quatre traits verticaux au sommet du ballon sont en fait la membrane photovoltaïque innovante qui alimente toute cette structure en énergie propre)

Inauguré le 18 avril, installé dans le parc André Citroën dans le XVème arrondissement, le ballon de Paris, rebaptisé Observatoire Atmosphérique Generali, est à nouveau visible dans le ciel de la capitale pour la 14ème année consécutive.

Le ballon de Paris, conçu à l’origine dans le cadre des festivités de l’an 2000, est devenu au fil des ans une importante attraction touristique permettant aux visiteurs de découvrir une vue aérienne à 150 mètres d’altitude. Pour la première fois cette année, le ballon est autorisé à monter jusqu’au niveau de la Tour Eiffel, soit 300 mètres d’altitude certains matins où les conditions météorologiques seront particulièrement clémentes. Outre cet attrait touristique, le ballon de Paris est devenu un support important pour la recherche scientifique environnementale liée à la pollution de l’air. Un partenariat public-privé a été développé pour renforcer la qualité des données sur la pollution déjà relevées sur divers sites stratégiques parisiens. Cette démarche s’étend au-delà du niveau national, la ville de Paris faisant partie des 115 villes européennes inscrites dans un projet de mesure de données différenciées sur le sujet.

Au moment de cette prise de vue, la qualité de l’air ambiant (symbolisée par un monument) et celle de l’air à proximité du trafic (symbolisée par des voitures) sont bonnes: toutes les ampoules LED sont éclairées en vert

Deux indices de pollution (indice européen Citeair) sont tout d’abord mesurés par Airparif: la qualité de l’air ambiant et la qualité de l’air à proximité du trafic. Ils sont en outre partagés en temps réel avec le public grâce aux ampoules LED présentes sur la toile du ballon. Elles s’allument en rouge, en jaune ou en vert selon les données relevées. Le CNRS (Centre National de Recherche Scientifique), est également associé au projet. Sa mission est de mesurer les particules ultrafines (les plus dangereuses pour la santé) au sol et en altitude au moyen d’un appareil appelé « LOAC » développé avec la société française Environnement SA, dont la précision des mesures doit permettre d’affiner les indices de tolérance définis par les normes européennes. Toutes ces données sont recueillies par l’ASEF (Association Santé Environnement France) en vue de renforcer l’information et la prévention du public grâce aux 2500 médecins membres de l’association. Elle participe aussi activement aux débats liés aux questions de santé publique.

Le groupe d’assurance Generali est un partenaire important de ce véritable véritable laboratoire scientifique volant: sensible aux questions liées à l’environnement et parrain du projet, il apporte sa contribution financière pour l’amélioration de la sensibilisation du public autant que pour développer l’innovation en matière de recherche scientifique.

De fait, la société Aérophile est le premier acteur ayant collaboré avec la Mairie de Paris puisqu’il est le concepteur du ballon avec ses partenaires industriels, start-up ou PME françaises innovants parmi lesquels:
– la société Serge Ferrari, qui a conçu la membrane textile photovoltaïque qui alimente les équipements embarqués du ballon (OAG, ampoules LED, etc.),
– la société Metalliance, qui a notamment réalisé la station de treuillage et la nacelle du ballon,
– le groupe Millet et l’entreprise 1Metre20 qui ont réhabilité le pavillon d’accueil du ballon.

A ce jour, 700.000 personnes ont pu découvrir Paris d’en haut dont un tiers d’enfants (accès gratuit jusqu’à 12 ans pour les petits parisiens). 250 classes parisiennes ont reçu un cours sur l’aérostation en plus du vol qui leur a été proposé et 700 seniors ont été invités à voler gratuitement.

Inauguration du ballon le 18 avril 2013 par Anne Hidalgo

Informations complémentaires sur www.ballondeparis.com

 

 

fr.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

A propos Agence

A lire aussi

Arles, la 8ème édition « Octobre-Numérique » montre le ON !

Une 8ème édition « Octobre-Numérique » sous le signe du « On », pour allumer les machines et les ...

Lire les articles précédents :
La Trace de Nos Pères, en téléchargement gratuit

Jamendo poursuit sa collaboration avec la société de production messine Faux Raccord Productions, cette fois ...

Emmaüs Connect :Lutte contre la fracture numérique

L’initiative Emmaüs Connect permet à une population fragile, orientée par les services de la Ville ...

Festival de Cannes : Bandes Annonces de la sélection officielle

Retrouvez en images les bandes annonces de la sélection officielle du Festival de Cannes 2013. ...

Fermer