Accueil / Culture / Polars de l’été : jamais sans mon Jigal

Polars de l’été : jamais sans mon Jigal

Comme chaque année à cette période, l’équipe littérature de FranceNetInfos vous soumet sa sélection des polars de l’été. Plus que jamais, il est temps de souffler, de diminuer votre rythme effréné de vie et de se divertir.

Pour cela, rien de tel que la lecture d’un des polars de l’été, qu’il soit musclé, haletant, efficace… ou les trois, vous trouverez votre bonheur parmi le catalogue très généreusement fourni de l’éditeur Jigal Polar, un must du genre. Bonnes lectures…

 

la blanche caraibe

La blanche caraïbe de Maurice Attia : l’un des polars noir sur fond de paysages paradisiaques :

En 76, Paco a renoncé à sa carrière de flic, il est devenu chroniqueur judiciaire et critique cinéma au journal Le Provençal. Irène, elle, poursuit avec succès son activité de modiste. C’est un coup de fil de son ex-coéquipier qui va bousculer cette vie tranquille. Un véritable appel au secours que Paco ne peut ignorer. En effet, huit ans auparavant, après leur avoir sauvé la vie, Khoupi avait dû fuir précipitamment aux Antilles avec sa compagne Eva… Aujourd’hui, il a sombré dans l’alcool et semble au cœur d’une sale affaire mêlant univers néocolonial, corruption, magouilles immobilières et trafics en tous genres. Tous les ingrédients sont là : notables assassinés, meurtres inexpliqués, hommes de l’ombre, réseaux, femmes ambitieuses… Le tout à grand renfort de rhum, de drogue, de sexe et de quelques sorcelleries… Alors qu’une éruption volcanique gronde et menace de purifier l’île aux abois, Paco et Irène réussiront-ils à tirer Khoupi de cet enfer ?

 

que dieu me pardonne

Que Dieu me pardonne de Philippe Hauret : un polar (sacrément) noir :

Ici, une banlieue tranquille, un quartier résidentiel et ses somptueuses maisons dans lesquelles le gratin de la ville coule des jours paisibles… À quelques encablures, une petite cité, grise et crasseuse. Avec sa bande de jeunes désœuvrés qui végètent du matin au soir. Deux univers qui se frôlent sans jamais se toucher.

 D’un côté, il y a Kader, le roi de la glande et des petits trafics, Mélissa, la belle plante qui rêve d’une vie meilleure… De l’autre, Rayan, le bourgeois fortuné mais un peu détraqué… Et au milieu, Mattis, le flic ténébreux, toujours en quête de rédemption.

 Une cohorte d’âmes égarées qui n’auraient jamais dû se croiser… Des destins qui s’emmêlent, des illusions perdues, des espoirs envolés… Et puis, cette petite mécanique qui se met en place comme une marche funèbre… implacable !

 

le diable n’est pas mort à Dachau

Le Diable n’est pas mort à Dachau de Maurice Gouiran : un polar incontournable d’un auteur indispensable :

Lorsque Henri Majencoules, un jeune mathématicien qui travaille en Californie sur le projet Arpanet, revient à Agnost-d’en-haut en 1967, son village natal focalise l’attention de tous les médias du pays : une famille d’Américains, les Stokton, vient d’y être massacrée. Imprégné par la contre-culture qui bouillonne alors à San Francisco – du Flower Power à la pop musique et de l’été de l’amour au LSD –, Henri supporte mal le silence oppressant de la terre de son enfance. Mais avec l’aide d’Antoine Camaro, son ami journaliste, il va tenter d’en savoir plus sur ce Paul Stokton, son épouse et sa fille assassinés. Il découvre alors l’existence d’un des programmes militaires les plus secrets et les plus audacieux de l’après-guerre… De Dachau à la CIA, de l’US Army à Pont-Saint-Esprit, les hommes changent, les manipulations jamais…

 

PDF24    Envoyer l'article en PDF   

A propos alissash

A lire aussi

Gameofthrones-concert-1

Concert Game Of Thrones à l’Accorhotels Arena – Paris

Game Of Thrones – Le Concert –  Venez vivre cette expérience musicale et visuelle  le ...

Un commentaire

Lire les articles précédents :
Comment les gagnants du Loto dépensent-ils leur argent ?

A chaque fois qu’un gros jackpot est en jeu au loto, nous rêvons tous, au ...

Les Hommes du feu : Rencontre avec Pierre Jolivet

FranceNet Infos a assisté à une projection de presse du film Les Hommes du feu ...

Je commence à lire avec… Émilie – Le gâteau

Le gâteau est le nouveau tome de la collection des éditions Casterman, Je commence à ...

Fermer