Pomme, Aaron et Philippe Katerine ont enchanté les Nuits Guitares de Beaulieu

Le Festival des Nuits Guitares de Beaulieu vient de se terminer. Même s’il fallait présenter un pass sanitaire pour assister aux concerts, les spectateurs étaient nombreux pour applaudir Pomme, Aaron, Philippe Katerine ainsi que les artistes de la région venus assurer les premières parties. Trois belles soirées en plein air, dans le cadre des jardins de l’Olivaie.

Pomme, Aaron et Philippe Katerine

Pour l’ouverture, la chanteuse Pomme, l’artiste féminine de l’année des dernières Victoires de la Musique, a enchanté le public avec ses mélodies sensibles et poétiques.

Aaron, le duo français composé de Simon Buret et Olivier Coursier, est venu présenter sur scène son quatrième album, « Anatomy of light ». Le Festival des Nuits Guitares faisaient partie des premières dates de leur tournée et leur émotion était visible. Ils ont interprété les titres de leur nouvel album mais aussi les plus anciens et notamment  «  U-Turn (Lili) », la chanson du film Je vais bien, ne t’en fais pas, qui les a fait connaître en 2006. Tantôt en français, tantôt en anglais, le duo a hypnotisé le public des jardins de l’Olivaie avec leurs mélodies planantes.

Enfin, Philippe Katerine a clôturé le Festival en faisant le show, comme à son habitude.  Le décor donnait déjà le ton : un nez géant et deux narines ouvertes. C’est d’ailleurs par là que le chanteur est arrivé sur scène, précédé de ses musiciens et choristes. Vêtu d’une sorte de pyjama, coiffé d’un bob, il est apparu, arborant fièrement sur chacune de ses épaules deux singes en peluche. Puis il a assuré le spectacle : il a alterné les titres de son nouvel album avec les incontournables « Louxor j’adore », « La banane », « Des bisous » ou « Moustache ». Pendant une heure et demie, il a fait danser et rire le public, qui n’attendait que cela. Dès les premières minutes, Il a même osé s’emparer d’un coton-tige géant, qu’il a introduit dans les narines du nez dominant la scène, imitant ainsi le fameux test PCR  plus que jamais d’actualité. Il n’y avait que lui pour agir ainsi ! Un show déjanté qui a fait un bien fou à tout le monde. Cela faisait bien longtemps que l’on n’avait pas autant ri, dansé et chanté à un concert. Merci Philippe Katerine !

Des artistes de la région en première partie

Les premières parties de ces trois soirées étaient assurées par des artistes de la région, aux univers différents.

Avant Pomme, l’auteure, compositrice et interprète Ma Saïsara a partagé avec le public les mélodies de ses nouvelles chansons d’amour ainsi que plusieurs extraits de son recueil de poèmes « Love poems » paru aux éditions L’Harmattan lors de la dernière rentrée littéraire.

Le groupe niçois Ninety’s story a assuré la première partie d’Aaron. Déjà habitué des festivals, ils ont conquis le public avec leurs titres aux sonorités électro pop entraînantes.

Medi aime profondément la musique. Non seulement il est compositeur-interprète mais il est aussi le fondateur du label Dime On, qui a déjà publié plusieurs artistes et qui est à l’origine de nombreux événements musicaux sur la Côte. C’est en tant que chanteur qu’on a retrouvé Medi. Plein d’énergie,  il a mis l’ambiance sur scène avant l’arrivée de Philippe Katerine. Il a interprété plusieurs morceaux de son nouvel album qui va sortir prochainement mais aussi des titres plus anciens, et notamment « How would you do it », son premier succès.

A propos Laurence

A lire aussi

Androïd type one – Zoom sur la trilogie – Omaké manga

Dans un futur proche, il est devenu courant de posséder un « Androïd type one » ! …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com