Accueil / Loisirs / Santorin pratique : ou loger et quand partir ?

Santorin pratique : ou loger et quand partir ?

Santorin, petit archipel des Cyclades particulièrement réputé pour ses maisons blanches et bleues accrochées à la falaise qui domine une gigantesque caldeira d’origine volcanique est victime de son succès. Les bateaux de croisières sont désormais limités et la foule qui se presse dans ses ruelles étroites fait perdre un peu du charme de carte postale auquel on s’attend. En plus de la foule, les prix ont la fâcheuse tendance à tutoyer les sommets sous la pression de la demande plutôt que par une augmentation de la qualité du service rendu à l’utilisateur.

Néanmoins, avec un peu d’organisation et de recherche, il est toujours possible de passer un séjour fort agréable dans des tarifs raisonnables sur Santorin. Explication.

santorin

Santorin et le business de l’amour

Si Santorin est si prisée, c’est parce que les touristes américains et asiatiques raffolent de cette île. De nombreux spécialistes du voyage organisent des séjours clé en main pour les amoureux et notamment pour les voyages de noce. Santorin répond parfaitement au cahier des charges attendu : Le romantisme d’un voyage en Europe, les beaux paysages de la Grèce, la sécurité d’une île… le tout packagé et marketé comme il faut avec hôtel de luxe, prestations haut de gamme et tout un tas d’options romantiques pour une lune de miel parfaite à base de repas en amoureux, photos de mariage, concerts privés et bien sûr l’incontournable vue sur la caldeira.

Bref, c’est un best-seller. Différents prestataires se sont donc engouffrés dans cette niche et arrivent à fournir tout au long de l’année des visiteurs aux établissements hôteliers et aux organisateurs d’activités de l’île.

En plus de ce marché qui tourne à plein toute l’année, Santorin cumule plusieurs arguments que d’autres îles de Grèce n’arrive pas à fournir :

  • Un accès aisé en paquebot et en ferry ;
  • Un aéroport sur l’île ;
  • Une (relative) proximité de la Grèce continentale (quelques heures de bateau).

Alors quand reviennent les beaux jours et surtout les congés des grecs, nombreux sont ceux qui décident de se tourner vers leurs îles. Et parmi les centaines d’îles de la Grèce, Santorin est particulièrement recherchée. Si vous souhaitez des îles plus calmes, rendez-vous aux îles du Dodécanèse.

Les bons moments pour venir sur Santorin

Tout le monde veut venir sur Santorin en juillet et en août. À priori, ce n’est pas la bonne période car :

  • La chaleur peut y être assommante (la Lybie et les vents chauds du désert ne sont pas très loin) et dépasser les 40 degrés ;
  • La foule y est à son apogée ;
  • Les prix flambent et les prestations ont du mal à encaisser le volume : la qualité n’est pas forcément au rendez-vous.

À l’inverse, la mauvaise saison (de mi-octobre à avril) est évitée par la plupart des voyageurs. Les ferry n’accostent pas tous les jours et lorsque les conditions météo sont mauvaises, il faut parfois attendre le lendemain pour arriver/partir. Difficile aussi de se baigner à cause des températures de l’eau. Enfin, celles et ceux qui recherchent un peu d’animation seront déçus. Les magasins et tavernes temporaires mettent la clé sous la porte en attendant le retour des beaux jours.

Reste l’inter-saison. Mai et juin au printemps de même que tout le mois de septembre sont les meilleurs mois pour venir sur Santorin. Il y fait déjà (ou encore) chaud, la mer est à des températures accessibles et les échoppes sont ouvertes. La foule y est plus modérée et les tarifs aussi. Par rapport à la pleine saison, il est possible de diviser jusqu’à 4 le prix total en choisissant cette période.

Les meilleurs endroits pour loger sur Santorin

La vue carte postale avec la caldeira est celle qui affiche les prix les plus élevés. Le trio gagnant étant : Vue sur la caldeira + localisation centrale (Oïa ou Fira) + piscine privative.

Pour ne pas être déçu, plusieurs points sont à prendre en compte :

  • La face Ouest de l’île principale est celle ou il y a la caldeira, les charmantes maisons accrochées à la falaise et les vues carte postale. Sur la face Est, un tout autre visage est proposé : pente douce, plages larges et plates. C’est bien aussi mais c’est différent. Et ça risque de décevoir. Surtout si le logement est à côté de l’aéroport.
  • Oïa et Fira sont la ville principale et le village hype de l’île principale. La vie y est animée. Du côté de Monolithos, Kamari, Perivolos et Vlychada, l’ambiance est plus « station balnéaire » et c’est dommage de venir à Santorin pour retrouver la même chose que dans toutes les villes côtières touristiques.
  • Les villages du centre de l’île sont charmants : Akrotiri, Pyrgos, Emborio, Kartérados mais la mer est déjà loin même si on l’aperçoit parfois à quelques kilomètres.
  • La facilité de déplacement influe aussi sur le prix et sur le bien-être sur place. Tout passe par Fira et les réseaux de transport en commun sont en étoile autour du centre administratif.
  • La seconde plus grande île de l’archipel, Thirassia, est intéressante car coupée de l’agitation de l’île principale et beaucoup plus authentique. C’est un peu le Santorin d’il y a 20 ans.

Pour ce qui est des hébergements à Santorin, il y en a pour tous les goûts : appartements à la semaine, maison à privatiser, hôtels, maisons d’hôtes et même un camping (rare et pas très bien noté).

Beaucoup d’hébergeurs proposent des facilités de transfert (aéroport, port) : ces courses, souvent peu chères, valent le coup et permettent de s’éviter les prises d’assauts des bus lors des arrivées et le stress de ne pas avoir de place (en été seulement, le reste de l’année, ça va).

Enfin, compte tenu de la pression touristique, il est difficile de recommander un établissement ou un prestataire en particulier : il y a beaucoup de changements d’une année sur l’autre. Ce qui ne change pas, par contre, c’est qu’il faut absolument réserver, et ce, le plus tôt possible. Les routards courageux qui décideraient de partir sans hébergement devront immanquablement se replier vers les hébergements les moins pratiques loin des axes de circulations.

A propos redaction

La rédaction suit les tendances du moment dans le domaine d’actualité. elle vous propose de suivre l'actualité mais aussi des chroniques de livres, cinématographiques , de suivre l'actualité de vos loisirs ( parc , spectacles , sorties ) et de vous proposer des infos fraiches par nos journalistes présents dans toutes la France qui peuvent couvrir ainsi de plus près les informations , nous proposons aussi des dossiers thématiques en fonction de l'actualité et des podcasts audio et vidéos .

A lire aussi

jeux-mobiliers-enfants-en-palettes-terre-vivante

Jeux et mobiliers d’enfants en palettes

C’est aux éditions Terre vivante qu’est paru, en mai 2019, l’ouvrage Jeux et mobiliers d’enfants ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire les articles précédents :
creer-site-internet
Votre créateur de site internet pour artisans

Vous êtes un artisan, un commerçant ou PME. Vous voulez promouvoir sur internet vos services ...

L’amour en [courtes] pièces au Théâtre Joliette de Marseille

Doux, passionné, pathétique ou déjanté... l'amour se décline sous toutes ses formes au Théâtre Joliette ...

Il faut du temps pour rester jeune par Michel Drucker

Les excellentes éditions Robert Laffont présentent un livre de témoignage touchant, résolument optimiste et jubilatoire ...

Fermer