Accueil / Culture / Littérature / BD / Silencio : Comme un « comics » à l’ancienne !

Silencio : Comme un « comics » à l’ancienne !

Une collaboration étonnante chez Glénat : « Silencio » est née de la rencontre entre un musicien : Waxx et un fils d’acteur devenu illustrateur : Germain Gabriel ! Un combo tout en symbiose, pour une future BD, actuellement scindée en 3 « épisodes » distincts. Le tout sous forme de comics américains parus à une cadence parfaite pour ne pas s’ennuyer ! Vous avez découvert la « Part 1/3» : Rite de passage » le 30/05/18, « Part 2/3 : Sortie de banc » le 19/09/18 et la « Part 3 » à venir !

Silencio-Part 1&2 © Glénat
  • Mais de quoi ça parle ?

Avec la célèbre série « Orange is the new black », un vent de folie et d’inspiration est venu souffler et remuer les neurones de tout un chacun !!! On connaissait déjà la BD « Bitch Planet », chez Glénat également, dans la catégorie « american style » bien réussi.

Silencio-ext-Part2 ©Glénat

« Silencio » semble, tout droit, sorti d’une série US. Il nous laisse sans voix dés la première partie, comme son perso principal, apparemment muet. L’histoire d’un jeune délinquant, Chicuey, qui plonge in extremis dans un monde carcéral bien « gras », bien cruel, et bien cliché. Dans le pénitencier du Comté de Los Angeles. Les détenus, organisés en clans, sont de grosses brutes qui rêvent de dessouder le premier venu. Leur seul « vrai » défouloir, quand ils ne se tapent pas dessus, est le terrain de basket de la prison ! Un terrain qui ne laisse pas Chicuey indifférent.

Certes,

rien de très original pour un scénar et pour un début. Mais n’oublions pas que ce n’est qu’une partie d’un tome 1 : assez court pour ne pas trop dévoiler l’intrigue et un bon moyen pour tester la température ! Malgré tout, le format, la qualité du graphisme, de la mise en page, du découpage, vous attire inexorablement à le prendre dans vos mains et à vous embarquer dans l’aventure !

Construit à la manière d’un story-board, on plonge complètement dans l’ambiance, l’action, le rythme est énergique et rapide !

Si tu veux connaître le synopsis de la Part one, cliques ICI !

Silencio-planche-Part2 ©Glénat
  • Le décor de la Part 2 :

Flash-back au Mexique … Dans la cuisine de « Mama Cavalera », on s’affaire à préparer un gros coup. Tandis que trois frères échangent sur l’idée avec Mama, pas très emballée par l’histoire, Chicuey, entre en scène. C’est lui que « Macuilli » a choisi comme binôme pour le taff : conduire un témoin à Los Angeles puis revenir avec le pognon.

Après le règlement du deal avec Mama, inquiète de perdre encore une fois, quelques unes de ses « brebis », l’affaire semble conclue. C’est pourtant, ce qui mènera Chicuey, tout droit au mitard !

Prison de Los Angeles, présent … l’entrainement de basket bat son plein. Dans quelques jours, le grand tournoi commencera et personne ne se fera de cadeau : 8 équipes des plus grandes prisons du Sud de la Californie et des « grands quelqu’un » pleins les tribune !  Chicuey observe chacun des matchs depuis le banc de touche. Il lui faudra un signe du destin : une cheville foulée sur le terrain,  pour remplacer un des joueurs. Cet échange, pourtant bénéfique pour l’équipe, va échauffer les esprits. Chicuey va encore se faire de nouveaux « amis », et trouver son nouveau surnom : Silencio !

Parallèlement, il semble que quelque chose se prépare pour le grand événement !

  • Ce qu’on en pense :

Le scénario glisse doucement vers l’intrigue et nous renseigne petit à petit sur le personnage énigmatique principal : Chicuey alias Silencio ! A la lecture de cette deuxième partie, nombreuses sont les questions qui restent sans explications, nous laissant « maronner » jusqu’à la prochaine sortie ! Le lecteur reste une nouvelle fois le « bec » dans l’eau ! Finalement, on aurait préféré que ce « comics like » soit publié hebdomadairement, ou mensuellement pour ne pas rester trop longtemps dans l’expectative. A le construire comme une série, autant le publier comme une série !

  • Conclusion :

J’ai toujours un bon pressentiment pour ce genre de BD. « Silencio », comme son acolyte « Bitch Planet », nous présente un univers que nous ne connaissons qu’à travers les films ou séries US.

Le fait de les transposer en BD/Comics like, rajoute un côté décalé et allégé finalement ! Une histoire sur le péché et le salut par le sport ! On s’attache aux « méchants » comme s’ils étaient des enfants de cœur et on entre dans un rapport d’empathie avec la découverte de leurs passés respectifs !

Encore une série qui a de beaux jours devant elle, c’est plus que sûr !

<br />

A propos stef emma

Rat de laboratoire, BDphile, et couteau en second sur Le bon goût des choses ( végétarien, végétalien)

A lire aussi

Un escalier de sable, un one shot des éditions Le Lombard

Un escalier de sable est une bande dessinée de Benjamin Legrand et Djillali Defali, parue ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire les articles précédents :
Ça va comme un samedi… même le lundi !, de Jean-Luc Hudry

Ça va comme un samedi... même le lundi ! de Jean-Luc Hudry, est paru en ...

Rubis et sa clique T2 : « Élection sous tension »

On continue l’aventure spatiale de « Rubis et sa clique » aux Éditions Rue de Sèvres, avec un deuxième tome intitulé : « Élection...

Où acheter un nom de domaine
Où acheter un nom de domaine pour sa boutique en ligne

Vous voulez créer votre nouveau e-commerce et vous vous demandez où acheter un nom de ...

Fermer