Accueil / Agenda / Un Américain à Paris… et au Théâtre du Chatelet

Un Américain à Paris… et au Théâtre du Chatelet

Un Américain à Paris – Il y avait le très bon film oscarisé de 1951, il y a désormais l’excellente comédie musicale sur les musiques de Gershwin. Le Théâtre du Chatelet, qui a fait peau neuve, accueillera la pépite musicale et festive à partir du 28 novembre 2019.

UN AMÉRICAIN À PARIS

Théatre du Chatelet – Paris

du 28 novembre 2019 au 1er janvier 2020

L’excellent film de Vincente Minnelli (1951) avec l’incomparable Gene Kelly n’avait jamais été adapté à la scène. Le Théâtre du Châtelet a relevé le défi en 2014. Avec 18 récompenses, des centaines de milliers de spectateurs, une tournée mondiale de Paris à Tokyo, en passant par Broadway et Londres… Cinq ans seulement après sa création, Un Américain à Paris occupe d’ores et déjà une place de choix dans l’histoire de la comédie musicale. Rien de surprenant au regard du merveilleux spectacle imaginé à partir du film oscarisé. Tous les ingrédients sont réunis : la musique puissante et moderne de Gershwin, la mise en scène et les chorégraphies spectaculaires imaginées par Christopher Wheeldon, et bien sûr une histoire d’amour avec Paris en toile de fond.

Jerry Mulligan, un GI américain resté à Paris après la guerre, souhaite devenir peintre. Avec deux amis, le chanteur Henri Baurel et le pianiste compositeur Adam Hochberg , le trio poursuit ses ambitions artistiques  tout en nourrissant  un amour inconditionnel pour Lise, une danseuse qui devient leur muse.

La meilleure comédie musicale parmi les meilleures ! Reconstitué en tableaux, chorégraphies au cordeau, numéros de claquettes, musiques entraînantes, décors sublimes,voix superbes, costumes chics et choc, ce grand classique est un hommage de George Gershwin qui séjourna à Paris en 1928. Le but du compositeur était de parvenir à évoquer de manière purement musicale l’énergie, la poésie qui l’ont tant séduits lorsqu’il séjourna dans la ville lumière. Ce petit Chef-d’Oeuvre musical, allié aux chorégraphies de Wheeldon qui fait un clin d’oeil à Gene Kelly  font d’Un Américain à Paris un spectacle incontournable pour cette fin d’année !

NOTRE AVIS :comedie musicale chatelet

Un américain à Paris est considéré par les aficionados comme l’une des comédies musicales les plus importantes de tous les temps, immortalisée par cette séquence célèbre pour sa scène finale, un ballet magistral qui dure près de dix-huit minutes. Dès le premier acte, le rideau se lève sur un imposant dispositif scénique : les photos de rues de Paris  qui laissent place tour à tour à des lieux célèbres comme les fontaines de la Concorde, la façade de l’Opéra Garnier, la butte Montmartre ou des décors des quais de Seine plus vrais que nature. La première scène présente le drapeau Nazi immédiatement remplacé par un immense drapeau bleu blanc rouge, et nous plonge d’entrée dans l’ambiance de l’après guerre. Période où les histoires d’amours se font et se défont aux couleurs du jazz. Les fonds de scène projetés par des images 3D rendent hommage aux peintres français Dufy, Renoir, Utrillo, Rousseau, Van Gogh et Toulouse-Lautrec. Couleurs et atmosphères se retrouvent dans chaque tableaux pour des rendus très spectaculaires. Les décors mobiles que déplacent les danseurs aux rythmes effrénés des chorégraphies, comme cette colonne Morris qui se transforme en comptoir des Galeries Lafayette, sont de belles trouvailles.

Un Américain à Paris, c’est aussi l’histoire d’amitié et d’amour entre quatre artistes qui auront tour à tour leur heure de gloire. De bout en bout, cette partition est une ode à l’optimisme, au travail, à l’imagination, à la ténacité et à l’amitié avec en toile de fond la France de l’après guerre. Cette belle production jazzy met en scène de façon spectaculaire, une trentaine de comédiens, chanteurs et danseurs, tous plus fascinants les uns que les autres, dans ces chorégraphies et numéros de claquettes réglés au millimètre.

La partition musicale entrecoupée de sublimes chansons d’amour, est servie ici par des pointures du genre : la sorpano Leanne Cope éblouissante danseuse et chanteuse qui excelle dans le rôle de Lise Dassin, Ryan Steele (Ténor) qui campe un Jerry Mulligan bourré de vitalité, d’optimisme et de bonne humeur, Zachary Prince dans le rôle d’Adam Hochberg (le double de George Gershwin). La mezzo sorprano Emily Ferranti, la sulfureuse mécène Milo Davenpor (magnifique clin d’oeil à Betty Guggenheim) joue à merveille de son charme et de sa large étendue vocale. Décors impressionnants, costumes soignés scintillants, chorégraphies spectaculaires, Christopher Wheeldon signe là une mise en scène d’un très haut niveau. Jean-Christophe Mary

 

Musique :  George Gershwin

Paroles : Ira Gershwin

Livret : Craig Lucas

Direction musicale : Jesse Warkentin

Mise en scène et chorégraphie  : Christopher Wheeldon

Décors d’après une conception originale de Bob Crowley

INFORMATIONS PRATIQUES ET BILLETTERIE :

Spectacle en anglais surtitré en français, du 28 novembre 2019 au 1er janvier 2020

Théâtre du Chatelet – 2 Rue Edouard Colonne – 75001 Paris

En ligne : www.chatelet.com et sur les sites de réservation habituels

Tarifs : de 9 à 130 euros

Durée : 2 h 15

 

A propos carolinemarquet

A lire aussi

Nice hôtel aston la scala

A Nice, les établissements du groupe 3A Hôtels La Collection décorés du label Confiance Sanitaire

Même si cette année la saison estivale ne sera pas comme les précédentes, Nice reste ...

Un commentaire

  1. Un très bel hommage à cette oeuvre culte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
Read previous post:
les-mange-mange-flammarion-jeunesse
Les Mange-mange, un conte du Tchad aux éditions Flammarion

Les Mange-mange est un conte de Zemanel et Madeleine Brunelet, paru aux éditions Flammarion, dans ...

Lilipinso s’occupe de la décoration des chambres de nos enfants

Cela fait déjà quelques mois que j'ai eu un coup de cœur pour la boutique ...

camille-petille-t1-cap-ou-pas-cap-tuschuss-slalom
Tuschuss ! La nouvelle collection des éditions Slalom

Tuschuss ! est une nouvelle collection de bandes dessinées pour les jeunes lecteurs, dès 7 ans, ...

Close