Accueil / Culture / Littérature / BD / « Winter Road » : Un one shot coup de poing !

« Winter Road » : Un one shot coup de poing !

Les Éditions Futuropolis proposent régulièrement des récits intimistes saucés d’une certaine nostalgie. Elles nous présentent, pour la rentrée, une bd venue du froid canadien : « Winter Road » de Jeff Lemire, un récit dramatique et réaliste basé sur la vie de ces « oubliés » du Nord du Canada, isolés du monde, partagé entre travail minier, « fureur de vivre », et recherches de reconnaissances et d’origines !

Winter Road ©Futuropolis
Winter Road ©Futuropolis

Le début de l’histoire :

Bienvenue à Pimitamon ! Dans le bar, quelques hommes s’interrogent sur l’identité du gars accoudé au comptoir … celui qui envoie balader la fille qui lui fait des avances, et qui demande au barman de lever le son afin d’écouter le match de Hockey qui se déroule sur écran … L’un d’eux tente une approche (rustrement) amicale :

« Mon pote me dit que t’es Derek Ouelette. Tu jouais pour les Rangers ? »

Derek n’est pas d’humeur à discuter de son passé de fameux joueur de Hockey, surtout avec « l’accident » qui lui a valu son renvoi ; il feint l’acquiescement puis ses yeux reprennent le jeu, ce qui a le don de particulièrement agacer le type aux questions … Bien évidemment celui-ci le provoque et ça se termine en bagarre !

Le shérif Ray, alerté par la rixe, vient chercher Derek pour le coffrer … Mais Pimitamon est un petit village, où tout le monde a grandi cote à cote en se serrant les coudes, et même si Ray est paré de la plus belle étoile justicière, Derek légèrement éméché rentre dans son taudis minuscule situé au-dessus de la patinoire du bled, calmement, sans écouter les sommations du shérif !

Winter Road ©Futuropolis
Winter Road ©Futuropolis

Sur une autre route, plus au Sud, une jeune fille pousse la porte d’un autre bar ; ça n’a pas l’air d’avoir été sa journée non plus ! La barmaid l’aide du mieux qu’elle peut pour répondre à ses questions, l’aider à rejoindre la ville de Pimitamon, et lui propose une chambre pour quelques nuits ; à peine se retourne-t-elle pour lui préparer un café bien chaud, que la jeune fille disparaît dans la nuit !

Ainsi débute ce roman graphique, que Jeff Lemire parsème d’illustrations en bleu et noir en majorité pour accentuer cette ambiance de mal être et de froideur, tandis qu’il représente les souvenirs heureux des personnages tout en couleurs !

Winter Road ©Futuropolis
Winter Road ©Futuropolis

Ces personnages, « froissés » par la vie, ont une forte identité : Derek oscille entre souffrance de comparaison paternelle et souvenir ensanglanté d’adolescence, enfermé dans une espèce de carcan affectif cauchemardesque que seule, une lueur d’espoir familial viendra dissiper !

Le scénario, basé sur les communautés rencontrées au fil des « Winter Road », ces routes enneigées et dangereuses, difficilement praticables jusqu’au début du printemps … des routes permettant de relier les petites villes trop éloignées, minières ou celles des communautés des « First Native », afin de permettre à ceux-ci une survie matérielle et alimentaire …

On découvre un peu de l’intimité de chacun et le lien qui les unis, au fil des pages ! Derek le « bâtard » d’une first native décédée et d’un homme violent, alcoolique et caractériel, travaillant dans un restaurant ; Al, l’ami qui loge Derek, s’occupe de la patinoire et de ses matchs de hockey, un first native lui-même, trappeur à ses heures pour arrondir les fins de mois, Gerry le tenancier du bar … difficile de ne pas avoir une « étiquette » posée sur son dos à la moindre incartade dans une petite communauté où tout se sait ! Comme un rôle à jouer indéfiniment, une personnalité qu’on vous colle, c’est dur à effacer !

Winter Road ©Futuropolis
Winter Road ©Futuropolis

Le récit pose son intrigue avec cette jeune fille mal en point qui débarque dans le village, et qui va bousculer la « quiétude » habituelle de la communauté !

Les Éditions Futuropolis nous balancent encore une fois, une belle claque avec un Jeff Lemire inspiré et engagé,  et son « Winter Road » qui ne peut que vous prendre aux tripes !

« C’est l’histoire des angoisses tenaces d’une génération en quête de repères et de quiétudes. Celle aussi d’un amour fraternel, salvateur. »

« Winter Road » fait parti des bonnes surprises de la rentrée ! Je n’ai que deux mots à la bouche : terriblement dramatique et paradoxalement plein d’espoir ! A ne pas rater lors de sa sortie le 15 Septembre 2016 ! Tenez vous prêt !

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

A propos stef emma

Rat de laboratoire, BDphile, et couteau en second sur Le bon goût des choses ( végétarien, végétalien)

A lire aussi

We are the 90’s, un recueil de souvenirs tout en musique !

We are the 90’s est un album où une vingtaine d’auteurs de bande dessinée font revivre à ...

Lire les articles précédents :
50 exercices pour rayonner !

Catherine Clouzard, auteur et gestalt-thérapeute, nous propose son nouvel ouvrage intitulé 50 exercices pour rayonner, ...

Ne marche pas si tu peux danser de Anne van Stappen

Anne van Stappen, formatrice certifiée en Communication Non Violente (CNV), nous propose son nouvel ouvrage ...

Festival International de Théâtre de rue d’Aurillac

Le Festival International de Théâtre de rue d'Aurillac célèbre son 30ème anniversaire mais cette année ...

Fermer