Accueil / Agenda / 8ème District: Un polar signé Marine Chevasson

8ème District: Un polar signé Marine Chevasson

10375132_420493731490292_1654068340419601858_n

« L’écriture n’est plus l’écriture d’une aventure, mais l’aventure d’une écriture » Cette citation de Jean Ricardou résume à elle seule Marina Chevasson, 26 ans, jeune bourguignonne passionnée de littérature, qui vient de sortir son premier ouvrage, 8ème District. Entretien avec une personne qui commence à faire parler d’elle au delà de sa Bourgogne natale.

France Net Infos: Pouvez-vous raconter votre parcours ? Qu’est-ce qui vous a amené à écrire ?

Marina Chevasson: (Rires) Tout d’abord j’ai fais des études littéraires. Ensuite la vie a fait que je n’ai pas été plus loin que la 1ère L alors qu’à la base j’avais choisi ces études pour devenir journaliste. Après l’écriture est pour moi un moyen de m’évader, de me ressourcer car j’aime écrire des choses qui sont tellement loin de ma petite routine. Étant une très grande timide, je m’exprime beaucoup par écrit.

France Net Infos: Pourquoi avoir écris ce livre ?

Marina Chevasson: J’ai écris ce livre car j’avais envie de réunir 3 passions qui sont l’écriture, la littérature policière et la Nouvelle Orléans.

France Net Infos: Quel romancier ou écrivain admirez-vous le plus et vous inspire le plus ?

Marina Chevasson: J’aime beaucoup Patricia Cornwell et Linda Howard

France Net Infos: Tout s’explique alors (pour ceux qui ont lu ou vont lire l’ouvrage), les rues, les bars, les différents endroits cités sont-ils réels ou fictifs ?

Marina Chevasson: Les endroits cités sont réels mais pas forcément au bon endroit c’est à dire que je connais ces lieux ou rues sans trop savoir où ils se situent les uns des autres (je ne suis jamais allée la bas).

France Net Infos: Pouvez-vous nous faire un petit synopsis de 8ème District sans nous raconter explicitement tout le livre ?

Marina Chevasson: En gros, c’est l’histoire de l’inspecteur Branner, une femme flic qui essaie d’être un bon flic tout en étant une bonne mère. Elle fait équipe avec un certain Benton et à deux, ils sont à la poursuite d’un tueur assez violent qui revendique un certain lien avec Jules Branner.

France Net Infos: Comment avez-vous crée le personnage de Jules Branner ?

Marina Chevasson: Son personnage est totalement imaginé mais je voulais montrer une femme forte et parfois faible (dans ses tentations), son personnage a pris forme au fil de la plume. Je n’ai pas cherché à m’inspirer de qui que ce soit pour son personnage.

France Net Infos: Est-ce que Jules Branner vous ressemble ou pas ?

Marina Chevasson: Non, nous avons aucune ressemblance même si nous avons un fils toute les deux !

France Net Infos: Pourquoi avez-vous appeler cet ouvrage 8ème District ?

Marina Chevasson: Le 8ème District est le nom que j’ai donné à la brigade criminelle, il faut savoir qu’à la Nouvelle Orléans il y’ a bien des districts sauf qu’ils sont repartis par « quartier » et le 8éme est celui du quartier français donc je me suis servi de ce nom pour identifier la brigade.

France Net Infos: Allez- vous faire une suite de 8ème District ? Si oui quel sera le nom ?

Marina Chevasson: Je suis en train d’écrire la suite en ce moment mais je n’ai aucune idée pour le titre ça restera 8ème District je pense ensuite je rajouterai un sous-titre après on verra bien si elle est publiée.

France Net Infos: Comment faites-vous pour garder tes lecteurs en haleine (vu qu’on connait le tueur qu’à la fin) alors que ton livre ne fait qu’une quarantaine de pages ?

Marina Chevasson: Moi même je ne savais pas dans quelle direction aller, j’ai voulu miser sur l’effet de surprise et laisser les lecteurs douter sur l’identité du tueur.

France Net Infos: Vous êtes vous inspirez de séries US ?

Marina Chevasson: Je pense qu’inconsciemment oui étant donné que je suis fan de séries policières mais je n’ai pas cherché à m’en inspirer.

France Net Infos: Entre votre premier roman et le second sentez-vous une évolution ? Écrivez-vous différemment ?

Marina Chevasson: Je ne suis pas assez loin dans l’histoire pour parler d’évolution même si j’ai très envie de parler un peu plus de Branner (son intimité) tout en restant dans le suspense d’une nouvelle enquête.

France Net Infos: Écrivez-vous que des polars ?

Marina Chevasson: Maintenant oui mais il y’ a quelques années j’avais écris des textes plus centrés sur les sentiments de l’adolescente que j’étais.

France Net Infos: Qu’est-ce qui vous plaît dans les polars ?

Marina Chevasson: Ce qui me plaît dans les polars c’est l’intrigue, le suspense, le fait de résoudre l’enquête , le sentiment de victoire et de justice que l’on peut ressentir une fois le coupable arrêté. Plus le tueur est violent, plus je trouve cela captivant je trouve.

France Net Infos: Combien de temps avez-vous mis pour écrire cet ouvrage ?

Marina Chevasson: Pour 8ème District, il m’a fallu 2 semaines d’écriture a raison de 6h par jour (y compris les recherches)

France Net Infos: Quand écrivez-vous ? Avez-vous un « rituel d’écriture », des horaires ?

Marina Chevasson: J’écris quand j’ai besoin de me retrouver au calme et je n’ ai pas spécialement de rituel et pour les horaires tout dépend de mes occasions.

France Net Infos: Parlons un peu de votre maison d’édition, Edilivre, que pouvez-vous nous dire eux ?

Marina Chevasson: Edilivre est ce qu’on appelle une maison d’édition d’alternative qui favorise l’émergence de nouveaux talents, ils aident les auteurs à réaliser un de leur rêves : voir leur ouvrage publié. La ligne éditoriale d’Edilivre est ouverte à tous types de manuscrits comme les romans, science-fiction, polars, poésie, poèmes, contes ect… Depuis leur création, les éditions Edilivre ont publié plus de 19 000 ouvrages.

France Net Infos: Quel pourcentage touchez-vous lors d’une vente du livre 8ème District ?

Marina Chevasson: Je touche 10 à 20% sur chaque livre papier vendu et 15 a 70% pour un livre numérique.

France Net Infos: Si vous avez la possibilité de vivre financièrement de l’écriture serais tu prêtes à tout quitter votre travail actuel ?

Marina Chevasson: Non je ne pense pas c’est et ça restera une passion.

France Net Infos: Avez-vous envie de toucher un lectorat particulier ? Des jeunes femmes, des hommes ?

Marina Chevasson: Je ne cherche pas à cibler des lecteurs en particulier, je veux juste donner aux lecteurs le plaisir.

France Net Infos: Quel(s) conseil(s) donneriez-vous à nos lecteurs rêvant de devenir écrivain ?

Marina Chevasson: Surtout ne pas penser aux éventuels lecteurs, je pense qu il faut écrire pour soi sans penser à ce qui pourrait plaire ou déplaire. Et oser ! Oser proposer son ouvrage aux éditeurs et/ou aux lecteurs. C’est toujours intéressant de recevoir des critiques constructives

France Net Infos: Qu’est ce que vous diriez aux lecteurs de France Net Infos pour acheter votre livre ?

Marina Chevasson: S’ils ont envie de partir à des dizaines de milliers de km à la chasse d’un psychopathe mon livre est fait pour eux. Et merci à France Net Infos ! Je ne suis pas habitué à tout ça donc j’espère que j’ai bien su vous répondre !

Pour acheter le livre, rendez-vous sur:

http://www.edilivre.com/8eme-district-22f8ddbfdb.html#.VXm1KEbCmSo

Page Facebook du livre:

https://m.facebook.com/pages/8%C3%A8me-District/390954487777550?__mref=message

 

 

 

PDF24    Envoyer l'article en PDF   

A propos Wohlfarth N'Kodia

A lire aussi

Quand le rationnel interroge le merveilleux par Daniel Menetrey-Monchau

Mon propos aujourd’hui est de vous parler du dernier livre de Daniel Menetrey-Monchau, paru aux ...

Lire les articles précédents :
Volvo Race à Lorient : Les filles l’emportent

La Team SCA, skypée par la navigatrice Sam Davies, vient de passer ce vendredi matin ...

La libération des camps de Patrice Gélinet

 C'était en 1945, il y a seulement soixante dix ans. L’Europe sortait tout juste d'un ...

Romain Bardet libéré au Dauphiné

Romain Bardet a remporté aujourd'hui la 5ème étape du Dauphiné Libéré entre Digne-les-Bains et Pra Loup, ...

Fermer