Accueil / Culture / Cinéma / Camélia Jordana explore notre société !

Camélia Jordana explore notre société !

ON EST PAS COUCHÉ-Camélia Jordana

Le 22 novembre, avec son dernier film « Le Brio » la chanteuse va amorcer un tournant dans sa toute jeune carrière de comédienne, au côté de Daniel Auteuil : Elle va marquer les esprits, et surtout dévoiler une autre facette de son immense talent ! Mais Camélia Jordana parallèlement à sa carrière dans le cinéma, poursuit son exploration musicale avec « LOST » un album qui sortira en mars 2018, en cours de finition au moment où l’on écrit cet article.

Ce samedi 18 novembre, c’est dans l’émission de Laurent Ruquier « On est pas couché » que la chanteuse/actrice s’est confiée sur son travail d’artiste, mais aussi sur sa collaboration avec Laurent Bardainne le musicien Nantais qui participe activement à l’énergie musicale de « LOST ». Accompagnée d’Yvan Attal le réalisateur du film « Le Brio », elle a aussi évoqué « se faire encore contrôler » à Paris, par la police qui lui demande ses papiers !.

Laurent Bardainne et Camélia Jordana « LOST »

En 2015, c’est à Montpellier que nous avions bavardé avec Camélia Jordana déjà blessée par la violence de la société Française, plus timide qu’aujourd’hui. Avec le passage des évènements graves du « Bataclan », l’actrice et chanteuse rentre désormais dans un registre plus militant. En mai dernier Fi 3lemi, traduisez « drapeau » sa nouvelle chanson, instaure un univers et une ambiance dystopique pour reprendre le mot employé par « Les INROCKS TV ». Peut être un remède à la mélancolie, ou une carte blanche destinée à Eva Bester pour son émission de France Inter, justement sur le spleen et les états d’âmes ?

Peu bavarde sur elle-même, Camélia Jordana évoque néanmoins ses sentiments quand GRAZIA l’interroge : Notre génération se demande ce qui elle est ! C’est aussi en arabe, qu’elle chantonne quelques mots sur son dernier titre (voir la vidéo).« Pourquoi les armes poussent-elles…Aux bras des petits gens ? Quand mon pays vacille, que hurlent les sans dents ? » Les paroles expriment un cri de douleur, une révolte contenue mais aussi un horizon élargi par des polyphonies musicales. Camélia Jordana s’inspire des instruments traditionnels, et trouve la force émotionnelle dans le texte et les mots poétiques, presque énigmatiques !

Camélia Jordana, artiste libre

On n’a pas oublié la douleur sur son visage en novembre 2015 en hommage aux victimes des attentats du 13/11. Emouvant trio avec Nolwenn Leroy et Yael Naim interprétant « Quand on a que l’amour », la chanson de Jacques Brel est rentrée dans une autre dimension depuis. Camélia Jordana, depuis son interprétation aux Invalides, n’est plus la même jeune fille, provinciale arrivée à Paris en 2009, éloignée de Toulon…Son destin artistique fera route dans une logique plurielle, elle sera l’agitatrice de nos sentiments, de nos envies résolument tournées vers la pluralité sociale égalitaire. Fini le terme de « sale arabe, sale juive, sale étrangère » que ses oreilles ont pu entendu, fini le temps des paroles légères que sa vie de jeune fille imposait, lors de ses soirées parisiennes, même si Babx et Raphaële Lannadère l’ont inspirée dans ses premiers albums que j’adore d’ailleurs.

Camélia Jordana dans le film « Le Brio » pourrait bien récolter un « César » en mars 2018, car déjà en bonne place dans les 36 révélations et espoirs de l’année !. Pour elle, c’est sûr, les mois qui arrivent seront vraiment ceux de tous ses désirs : Etre comédienne, écrire, chanter et nous faire plaisir ! « Lost » est aussi le nom de la troupe musicale qui va animer une grande tournée Française dès 2018, entre « deux » tournages et plateaux radios et télés on en sera plus sur https://www.cameliajordana.fr

Eric Fontaine

PDF24    Envoyer l'article en PDF   

A propos eric Fontaine

Après des études de commerce (EDC) et de journalisme (Studio Ecole de France) j’ai commencé ma carrière comme Responsable de la Communication (FUN RADIO MONTPELLIER) et ensuite dans la publicité visuelle (Avenir Affichage) et imprimeries…Depuis 2007, je consacre une partie à la réalisation de reportages (videos, court-métrages, interviews) pour le web (Blogs, Youtube, Dailymotion) et France Net Infos !.Depuis 2014 j’ai couvert les événements cinématographiques du Cap Spartel Film Festival à Tanger (Maroc).Depuis 2010 j’effectue des modules Web sur le Festival International du Film de Marrakech (Tapis Rouge) et sur « Cinémed » le festival de Montpellier.Concepteur de clips je réalise des « snapshots » pour les auteurs compositeurs, et des captations pour le théâtre (déplacement en France et à l’étranger).

A lire aussi

Nuremberg du communisme – Le procès interdit Russie (1917-2017) par Hélène Blanc

GINKGO éditeur et Les éditions Bleu & Jaune nous proposent depuis le mois de novembre ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
Santa & Cie la nouvelle comédie d’Alain Chabat

Alain Chabat était à Nice accompagné de l’acteur Pio Marmai pour présenter en avant-première son ...

Funérailles Tome 4 : Destruction Eve, ça promet !!

La saga « Freaks Squeele » continue de plus belle grâce à un Florent Maudoux toujours aussi ...

Pale Grey, Waves
Pale Grey annonce son album Waves avec le clip du splendide Seasons

Pale Grey, le groupe de rock belge, est de retour avec un titre splendide : ...

Fermer