Accueil / Culture / Enseignement Supérieur et Justice Sociale, une étude sociologique de Nicolas Charles

Enseignement Supérieur et Justice Sociale, une étude sociologique de Nicolas Charles

416vfCzUBCL._SX324_BO1,204,203,200_Publié par La Documentation Française le 23 septembre 2015, Enseignement Supérieur et Justice sociale est une étude sociologique des expériences étudiantes en Europe que nous livre Nicolas Charles, maître de conférence à l’université de Bordeaux.

Le résumé

La plupart des systèmes d’enseignement supérieur sélectionnent les étudiants hiérarchisent les formations, arbitrent le financement des études entre le coût pour les individus et celui pour la collectivité. Mais tous ne font pas les mêmes choix. Certains favorisent les reprises d’études des salariés, d’autres moins ; certains aiment les concours, d’autres préfèrent les dossiers et les entretiens…

L’étude de la comparaison internationale sur laquelle repose cette thèse a pour but d’analyser la signification sociale que peut prendre la justice dans le cadre des études supérieures et de l’expérience des étudiants. En empruntant aussi bien à la sociologie de l’expérience qu’aux théories de l’action publique et qu’à la philosophie appliquée de la justice, il s’agit de dépasser une vision normative de la définition de ce qui est (in)juste, bien souvent limitée au seul examen des inégalités d’accès aux études selon l’origine sociale. En complément des travaux portant sur les inégalités dans l’enseignement supérieur, ce travail cherche à identifier les conceptions de justice largement implicites qui fondent la légitimité de ces inégalités, ainsi que les mécanismes sociaux qui contribuent à mettre en acte cette recherche de justice sur quatre dimensions cruciales pour les étudiants : le financement des études, les mécanismes de sélection et d’admission, l’accès à l’emploi et, enfin, les modalités de formation.

Mon avis de lectrice

Ce livre est destiné à tous ceux qui s’intéressent au monde étudiant, à la sociologie et surtout au fonctionnement des différents systèmes d’enseignement supérieur partout en Europe. Dans Enseignement Supérieur et Justice sociale, Nicolas Charles fait une étude comparative de deux filières (classes d’Histoire à l’université et Ecole de commerce) et cela dans trois pays différents (France, Angleterre et Suède).

Outre les différentes étapes de la vie d’un étudiant, allant de la recherche de financements jusqu’au monde du travail, ce qui m’a semblé capital dans cet ouvrage est qu’il y a autant de visions de l’égalité d’accès à l’éducation  qu’il y a de démocraties. Mais les contraintes de la réalité de nos sociétés actuelles obligent les pays à devoir faire un choix entre un idéal qui respectera le concept de l’égalité de la manière la plus extrême, quitte à enfermer les étudiants dans un univers où l’autonomie et le choix de vie n’ont plus leur place, ou une vision plus pragmatique de la préparation des jeunes (et moins jeunes) à leur avenir même s’il faut faire l’impasse sur une certaine justice sociale. En conclusion, même sans dire qu’un pays  est mieux qu’un autre, je dois reconnaître que c’est le système suédois qui aurait le mieux correspondu à ma personnalité. Et vous ?

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

A propos Nathalie BH

A lire aussi

Le sauveteur de touristes, premier roman d’Eric Lange

Après l’incroyable second livre d’Eric Lange « Il ne nous reste que la violence » (voir ma ...

Lire les articles précédents :
La Dame Blanche au Théâtre du Palais Royal – Paris

LA DAME BLANCHE  THÉÂTRE DU PALAIS ROYAL À PARIS L'HISTOIRE : Cette nuit là, Malo ...

Les lauréats du Grand Prix Sacem 2015

Chaque année, la Société des Auteurs, Compositeurs et Editeurs de Musique (SACEM) honore ses auteurs, compositeurs, éditeurs, ...

La woufbox, c’est woufment bien pour votre toutou !

Les box se démocratisent de plus en plus, vous en avez pour tout le monde ...

Fermer