Accueil / Culture / Le bilan du Tour avec Jean-Paul Vespini

Le bilan du Tour avec Jean-Paul Vespini

JP VespiniLe bilan du Tour avec Jean-Paul Vespini, spécialiste du cyclisme, auteur du livre ‘Tour de France, les prodigieuses histoires », c’est ce que je vous propose aujourd’hui, sur France net Infos.

Le Prix Antoine Blandin 2015 nous fait l’honneur en cette journée de repos de faire le bilan de la première semaine du 102ème Tour de France. Ce bilan nous amène à quelques réflexions sur les prétendants à la victoire finale, et à regarder où se situent les coureurs français susceptibles de bien figurer au classement final à Paris le 26 juillet prochain.

Si le cyclisme est un sport d’équipe, c’est l’équipe BMC qui se détache du lot. Vainqueur de la première étape avec Rohan Dennis (photo-ci dessus), l’équipe a remporté hier le contre-la-montre par équipe, et place du même coup son leader Tejay Van Garderen aux avant-postes. 2ème à 12 secondes du maillot jaune Christopher Froome, l’américain de la BMC se montre comme l’un des adversaires les plus sérieux pour le leader de la Sky en ce début de Tour.

Du côté individuel, Christopher Froome est parmi les prétendants à la victoire finale celui qui s’est montré le plus fort. Régulier depuis le début du Tour et à l’avant quelque soit le profil, le britannique a été supérieur à ses adversaires depuis le départ. A ce stade de la compétition, il devance Alberto Contador de 1’03, Nairo Quintana de 1’59 et Vincenzo Nibali, grand perdant de cette première semaine de 2’22.

Le bilan du Tour avec Jean-Paul Vespini :

Que pensez-vous de cette première semaine ? Comme cela arrive depuis quelques années, la première semaine du Tour est celle des éliminatoires, chaque année un ou des favoris y perdent leur chance. En 2014, Froome et Contador ont été éliminés sur chute, ces 10 premiers jours sont très nerveux, épuisants pour le coureur. On peut dire que, malheureusement, Thibaut Pinot a déjà perdu le Tour, à cause de cette nervosité et de la malchance. Froome d’abord et Contador, à un degré moins en sortent les plus fort.

On a rapidement vu les prétendants à la victoire finale à l’avant. Pensez-vous que cela jouera sur leur état de fraîcheur lors de la dernière semaine de course ? Certainement. La troisième semaine dans les Alpes sera éprouvante avec 3 arrivées au sommet (Pra Loup La Toussuire et l’Alpe d’Huez.). Il faudra disposer d’encore de fraîcheur pour jouer les premiers rôles et conserver l’avantage acquis. Personne n’est à l’abri d’un jour sans au cours de cette dernière semaine, d’autant qu’il aura fallu digérer les Pyrénées (3 arrivées au sommet également) et la traversée très dangereuse de la Lozère avec l’arrivée au sommet au-dessus de Mende. On peut très bien voir le Tour se jouer là où on ne s ‘y attend pas, la traversée de la France en diagonale, s’y prête.

Parmi les 4 grands favoris, Froome a montré une certaine supériorité. Comment voyez-vous les premières étapes de montagne ? J’imagine le scénario suivant : au sommet de la Pierre Saint-Martin, pour la première étape de montagne ce sera le grand écrémage et on aura déjà un échantillonnage des meilleurs. Ensuite le plateau de Beille va nous apporter la confirmation de cette première hiérarchie. S’il veut gagner le Tour, Froome  devra attaquer dans les Pyrénées et vite creuser les écarts. Ensuite les Alpes décideront. Pour l’heure le Britannique qui effectue beaucoup d’efforts en tête de course se montre très fort. Mais Contador est attentiste, il a déjà un Giro dans les jambes et très vigilant, attention à lui.

Suivez le Tour de France, tous les jours, grâce à France net Infos

On parle beaucoup des 4 grands favoris, froome, Contador, nibali et Quintana. On évoque peu Rigoberto Uran, pourtant 2 fois 2ème du Tour d’Italie en 2013 et 2014. Ne serait t’il pas le 5ème élément ? J’ai peur qu’Uran traverse un jour sans comme cela lui arrive. Mais il est, c’est vrai, pour l’heure un élément qui compte, tout comme Tejay Van Garderen, deuxième du général. N’oublions pas que l’Américain a déjà terminé 5e du Tour à deux reprises et fut aussi meilleur jeune. IL semble être dans une super forme, il a travaillé son explosivité pour résister aux démarrages de Froome ou Contador, c’est un coureur ambitieux qui est peut être l’homme qu’on n’attendait pas.

Les prodigieuses histoiresDu côté des coureurs français, on a connu une belle victoire avec Alexis Vuillermoz au Mûr de Bretagne et on est un peu déçu du résultat de Thibaut Pinot, relayé à plus de 8 minutes du maillot jaune, mais aussi de Pierre Rolland qui semble se refaire une santé (il a terminé dans le bon paquet au Mur de Bretagne). En même temps, on a déjà vu des retournements de situation, alors peux t’on tout de même envisager un podium à Paris pour les français ? J’aime beaucoup Pinot mais malheureusement ses chances me semblent compromises pour cette fois-ci. Je crois que Romain Bardet peut encore refaire son retard mais surtout Warren Barguil qui est la révélation de ce Tour. Il a déjà remporté le Tour de l’Avenir et on sait qu’il est excellent en montagne (2 victoires d’étapes à la Vuelta). Mais il va être très marqué et le rythme du Tour impose une attention soutenue de tous les instants. On verra, tout est une histoire de récupération. Il est jeune, c’est son premier Tour, il doit s’économiser, pas forcément se mettre en tête comme il l’a fait avec panache sur l’étape des pavés, et observer les quatre fantastiques.

Un mot sur Lucas Paolini ? Comment se faire avoir ainsi, alors que l’on sait que l’on va y passer ? Paolini est un excellent gregario, un coureur attachant, je ne comprends pas ce qui lui arrive. Mais c’est décevant. Attendons tout de même d’en savoir plus avant de porter un jugement définitif.

Vincenzo Nibali est le plus loin au général parmi les 4 grands favoris. N’as t’il pas perdu le Tour ? Perdu ? Pas encore. Mais il a donné deux signes inquiétants de faiblesse, dans l’arrivée au Mur de Bretagne, où soudain il a connu la panne d essence, heureusement qu’il ne restait que quelques mètres à effectuer et dans le contre la montre par équipe. Est-ce une fatigue nerveuse ? Un jour sans ? La première rencontre avec une pente dure ? On va vite savoir.

Où le Tour va t’il se jouer ? A l’Alpe d’Huez ?  à Toussuire ? Pour moi, l’Alpe d’Huez est trop loin, le Tour sera sans doute joué, peut être à la Toussuire, mais je crois que l’étape de Digne Pra Loup avec la montée mythique et, juste avant, la descente très dangereuse du col    d‘Allos, devrait inspirer l’un des quatre prétendants.

On a vu des tours où les leaders étaient attentistes. Si je vous dis que cette année, pas le choix, ceux qui veulent gagner doivent attaquer, surtout pour rattraper leur retard sur Froome. Qu’en pensez-vous ? Oui, ils doivent attaquer, exploiter la moindre faille dans son rendement, jouer avec les éléments, surprendre et se montrer agressif. Mais attention, ce cyclisme là, empreint d’inventivité et d’improvisation, ne correspond plus avec celui qu’on connaît où les ordres sont donnés par oreillettes. A bas les oreillettes, c’est le coureur qui pédale, qui voit la course et doit décider !

Les sprinteurs français, Coquard et Démare, sont souvent placés, mais on sent qu’il manque quelque chose pour passer un cap face à un Cavendish ou un Greipel. Croyez-vous en leur chance de remporter une étape sur ce Tour ?Je l’espère, mais avec ce que l’on a vu depuis le départ cela me semble très difficile.

Votre favori pour la victoire finale ? Contador. Mais attention, Froome est là, et bien là, et Quintana arrive sur ses terres, la montagne. Cela va être passionnant.

Je vous propose de retrouver ci-dessous tous les vainqueurs d’étape de la première semaine :

 

 

PDF24    Envoyer l'article en PDF   

A propos guillaume joubert

Après avoir été rédacteur sur divers sites musicaux comme Rocknfrance, Zikannuaire, Punksociety, Zik'nblog, et animateur d'une émission de radio diffusée sur 12 radios, dont 7 FM, en France, en Belgique et en Suisse, j'ai décidé de reprendre l'écriture sur FranceNetInfos. C'est un plaisir de participer à la diffusion d'informations régionales et nationales, sur des sujets qui me tiennent à coeur comme, entres autres, la culture, le cyclisme et l'environnement.

A lire aussi

De Laurentis, Ring My Bell

De Laurentis fait chavirer The Voice avec Ring My Bell

De Laurentis a conquis le public et le jury de l’émission The Voice avec sa ...

Lire les articles précédents :
Le grand livre des petits trésors

C’est aux éditions Gallimard qu’est paru Le grand livre des petits trésors, le 13 mai ...

Au-delà des illusions, le spectacle d’Enzo l’insaisissable

ENZO L’INSAISISSABLE est un passionné, un créatif et un travailleur. Obsédé depuis son plus jeune ...

Essential Elements (E2) : des produits sains et efficaces !

Il y a quelques mois, nous vous avions parlé des bienfaits du Gel articularisant d' ...

Fermer