Accueil / Culture / Papa part Maman ment Mémé meurt au Théâtre Joliette-Minoterie, retours de scène

Papa part Maman ment Mémé meurt au Théâtre Joliette-Minoterie, retours de scène

Nous vous annoncions il y a peu la nouvelle création du Théâtre Joliette-Minoterie de Marseille : Papa part Maman ment Mémé meurt, mise en scène par Pierrette Monticelli d’après un texte de Fabienne Yvert. La Rédaction Marseille de FranceNetInfos a eu la chance d’assister à une des représentations, dans une salle bourrée à craquer, preuve que le théâtre attire autant les marseillais que le foot…

papa part
©FredB Art

Rappel de l’histoire :
Rien ne va plus : Papa, snif, veut partir de la maison. Maman flippe comme une bête. Quant à Mémé, au crâne de petit cochon sur lequel on aimerait déposer des baisers, elle pourrait bien s’envoler pour les étoiles…

Ce qui porte cette pièce, c’est la force et la violence du texte. Comment aborder des sujets aussi difficiles que la séparation ou la mort vue par les yeux des enfants et racontées par leur bouche ? Fabienne Yvert, l’auteur de ce texte puissant y parvient avec un talent fou, et aussi avec beaucoup d’humour !

Cette histoire universelle permet à tous de s’identifier à ces deux enfants dont la famille se disloque suite à la séparation de leurs parents.

Extrait :
Papa part : « Papa veut partir selon le principe de Cendrillon, s’il ne part pas vite, il va se transformer en citrouille. »

Les comédiens  Lucile Oza et Marc Menahem touchent direct au coeur avec une légèreté et un naturel désarmants. Lucile Oza, déjà vue dans l’Echange de Paul Claudel est pétillante de joie et touchante d’émotion. Marc Menahem nous livre une interprétaton pleine de justesse et de générosité.

Extrait :
Maman ment : « Maman fait semblant d’être dure et chiante alors qu’elle a envie d’être gentille et qu’on la prenne dans nos bras pour la consoler  Elle est rusée, elle devrait faire de la comédie dramatique, on lui a dit  elle dit qu’elle va devenir folle, elle dit qu’elle sait pas ce qu’elle va devenir.”

Le texte démontre qu’on peut rire de tout, même de la trahison, de la mort et de la souffrance. La très judicieuse mise en scène de Pierrette Monticelli est épurée, le texte étant assez fort pour se suffire à lui-même.

Extrait :
Mémé meurt : « Elle est  morte étouffée dans l’aspirateur, la femme de ménage l’avait  prise pour une petite poussière grise. »

Comme Picasso qui expliquait qu’il avait mis toute une vie à apprendre à dessiner comme un enfant, le texte de Fabienne Yvert utilise des mots d’enfant pour raconter la cruauté du monde des adultes. Encore une magnifique création du Théâtre de la Joliette-Minoterie qui est un sublime écrin pour les écritures contemporaines.

A suivre : Doe, une histoire de zombies de Marc-Antoine Cyr et Renaud Marie Leblanc / Didascalies and Co, du 3 au 10 novembre 2015. Pour réserver, c’est ici.

Théâtre de la Joliette-Minoterie 2 Place Henri Verneuil 13002 Marseille

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

A propos alissash

A lire aussi

Edouard Baer en virée Parisienne dans « Ouvert la nuit »

Nous avions rencontré l’homme de théâtre et de cinéma à Nîmes, en coulisse de sa ...

Lire les articles précédents :
Assainir et bichonner sa voiture avec Triplewax Diamond

Vous et votre voiture, c’est une véritable histoire d’amour, beaucoup de personnes jalousent même votre ...

Kidexpo l’évènement des vacances !

La neuvième édition de Kidexpo se tient actuellement et ce jusqu’à demain, 21 octobre 2015, ...

Tour de France 2016 : Le parcours en détail

Les coureurs vont pouvoir faire provision d’oxygène et d’énergie pour toute la durée du Tour ! ...

Fermer