Accueil / Agenda / 1300 grammes au Théâtre 13 – Paris

1300 grammes au Théâtre 13 – Paris

1300 grammes au Théâtre 13 à partir du 7 février 2019 – Après les succès de Building, Ring et du Poisson Belge, L. Confino et Catherine Schaub créent un spectacle physique et haletant, dont on ressort aussi ému que subjugué par son propre cerveau.

1300 grammes

au Théâtre 13/Seine – Paris

du 7 février au 3 mars 2019

1300-grammes-theatre-13

Camille vient d’avoir un accident cérébral. Depuis sa chambre d’hôpital, elle reconstruit le puzzle des évènements de l’année écoulée. Dans un montage quasi cinématographique, le spectateur suit une enquête et pénètre à l’intérieur de sa tête dans laquelle existent de drôles de personnages. Léonore Confino et Catherine Schaub, après les succès de Building, Ring et du Poisson Belge créent un spectacle physique et haletant, dont on ressort aussi ému que subjugué par son propre cerveau.1300-grammes-visuel

Les souvenirs surgissent, perturbants, parfois contradictoires, ponctués par les interventions d’un célèbre neurologue en pleine conférence… une mosaïque de points de vues qui nous éclaire sur le fonctionnement du cerveau humain. Enfin prête à affronter ses zones d’ombre, Camille tombe nez à nez avec un souvenir d’adolescence jusqu’ici enfoui…

L’image vidéo en 3D envahit alors la totalité de la scène, on pénètre l’intérieur du cerveau. Peu à peu, tout se transforme : les personnages quittent le réalisme pour percuter la métaphore. La scénographie mouvante, bouscule les perspectives… le bruit du monde devient musique intérieure.

Avec 1300 grammes, nous entrons dans l’intime, nous explorons les « sillons » de nos fonctionnements neuronaux, en espérant que chacun puisse y découvrir quelque chose et se laisser convaincre que : « la bienveillance se muscle, la tolérance se muscle, le bonheur se muscle, les capacités à mémoriser, s’intéresser, analyser, s’accepter, s’écouter, se calmer, se musclent physiquement par la pensée.

Sur scène : Bruno Cadillon, Bénédicte Choisnet, Yvon Martin, Denis Sebbah, Tessa Volkine et Edouard Demanche.

Auteur : Léonore Confino

Metteur en scène : Catherine Schaub

INFORMATIONS PRATIQUES ET RÉERVATION :

Représentations du 7 février au 3 mars 2019 du lundi au samedi de 14h à 19h / dimanche de 14h à 15h

Théâtre 13/Seine – 30 rue du Chevaleret – Paris XIII

En ligne : www.theatre13.com

Par téléphone : 01 45 88 62 22

Tarifs :  26€ / tarif réduit 17€ / 11€ (scolaires) / 7€ (Rsa)

Durée : 1h30 sans entracte

NOTE D’INTENTION DE L’AUTEUR :

« Le thème de notre nouvelle création s’est imposé suite à l’AVC d’un ami commun, contraint de subir une trépanation. En écoutant cet homme, en mesurant à quel point ses problèmes cérébraux modifiaient sa relation au monde, j’ai voulu écrire. Avec l’intuition qu’une partie de mon cerveau me cachait quelque chose. J’ai lu. Des essais, des revues spécialisées, j’ai passé du temps à interviewer des spécialistes de l’institut du cerveau. Des passionnés qui m’ont permis de réaliser une chose essentielle : mon cerveau (tout comme ma mémoire) est plastique.

Moi qui l’imaginais figé, j’ai découvert un organe qui se remodèle en permanence… et dissimule souvent. Lorsque l’imagerie cérébrale m’a prouvé que la pensée traçait des chemins matériels dans nos circuits neuronaux, j’ai compris qu’un épisode de ma vie que j’avais par tous les moyens tenté d’ignorer continuait d’y errer : le suicide de mon premier amour, Antoine, avec la carabine de son père, dans la foulée de notre rupture. Il avait 13 ans. J’ai compris que j’avais mis en pratique une stratégie de nettoyage de la mémoire.
L’ombre d’Antoine s’est mise à pousser. Il devenait urgent de trouver un accord avec ma culpabilité.
Le projet d’écriture a donc pris une tournure intime, et mon appétit d’éclairages scientifiques sur le fonctionnement de la mémoire, de la honte, du désir, de l’attachement, du cerveau adolescent, de la résilience, s’est transformé en une boulimie tentaculaire !

C’est la première fois que je risque un tel mélange avec la réalité.
Il m’est vital de réparer mon adolescence, delavermahonteenassumanttout.Jedoisraconter àquelpointlesdémarchespoétiqueetscientifique,le travail collectif d’une compagnie, l’humour aussi, aident à faire face à l’inavouable. A travers ce parcours, j’espère que les spectateurs pourront apprécier la vertigineuse puissance de leurs capacités cognitives et émotionnelles, pour les mettre au service de leur bonheur ». Léonore Confino

A propos carolinemarquet

A lire aussi

elsie-ciboulette-apprentie-sorciere-flammarion

Elsie Ciboulette apprentie sorcière

Elsie Ciboulette apprentie sorcière est un roman, pour les jeunes lecteurs dès 8 ans, de ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire les articles précédents :
Paris 2119 : Une inquiétante projection !

Les progrès technologiques révolutionnent d’années en années nos modes de vies. Bien que certaines avancées ...

« A cause des filles…? », le dernier film réjouissant de Pascal Thomas en salles le 30 janvier

Mercredi 30 janvier sortira A cause des filles… ?, le dernier film de Pascal Thomas. Une ...

Le groupe SMCP dépasse la barre du milliard d’euros de chiffre d’affaires

Pour la première fois de son histoire, le groupe Sandro, Maje et Claudie Pierlot (SMCP) ...

Fermer