Accueil / Culture / Cinéma / « En attendant les hirondelles », à Cinémed le film a fait sensation !

« En attendant les hirondelles », à Cinémed le film a fait sensation !

Aure ATIKA et Karim MOUSSAOUI

Depuis ce vendredi 20 octobre, les films se succèdent à Montpellier, permettant aux réalisateurs et producteurs de rencontrer un public de connaisseurs. Au « Cinémed », déjà depuis plusieurs années, le mot d’ordre des organisateurs c’est : Les Talents d’abord ! La particularité de la ville, du Corum et des cinémas participant au festival, c’est de proposer un cinéma « art et essai », et de mettre à l’honneur le beau travail des équipes de cinéma du Maghreb. La France depuis plusieurs années soutient, la réalisation Tunisienne, Algérienne, Marocaine et Libanaise. Dans ces pays cités, la culture Française est restée présente par la langue, mais aussi par le goût de l’artistique que notre nation aime partager.

Cette année, c’est l’Algérie qui est présentée…Karim Moussaoui est venu à Montpellier pour parler de son dernier film : En attendant les hirondelles. C’est d’abord son actrice du film Aure Atika (aussi Présidente du Jury Antigone) qui s’est entretenue avec le public du cinéma « Le Diagonal », pour parler de son rôle et des anecdotes du tournage qui s’est déroulé l’an dernier à Alger et dans la campagne environnante. Le film traite trois histoires, avec des points de vues différents suivant l’intrigue. Mourad, un promoteur immobilier, Aïcha (Hania Amar) qui va être mariée à un autre homme (destiné par sa famille), ressent un amour brulant pour Djalil, qui lui pense que sa vie sans cette femme ne vaudra rien ! Dahman, travaillant dans un hôpital aura son destin rattrapé par la plainte d’une victime d’un viol collectif, le médecin qui a été le témoin malgré lui, n’avait rien dénoncé dans le passé.

En attendant les hirondelles-le film

C’est là que tout le talent de Karim Moussaoui pose les pierres d’un cinéma progressiste et profondément humain. Le jeu de la caméra en mouvement ascensionnel, pour filmer les paysages, les routes et le déplacement des personnages, confère une gravité de l’image. Le réalisateur Algérien utilise les décors naturels de son pays, mais rajoute son point de vue narratif quand il filme des immeubles en construction depuis 10 ans (sans finition). Il interroge quand, il capture dans le désert un groupe de gens dansant, les filles ont les cheveux au vent, des musiciens berbères font échapper une révolte de mots et de sons. Autre plan, il met en scène ce couple dont l’amour interdit, empêche le vrai bonheur quand la porte close d’une chambre d’hôtel se ferme sur l’irrémédiable. Aïcha et Djalil s’unissent en dépit de leur destiné imposée…

Nous avons rencontré le réalisateur qui a une culture Française dans son approche linguistique (qu’il parle admirablement bien). Son travail est singulier et la profondeur des images rend tout le talent à celui qui a déjà obtenu le César en 2015 avec son court métrage « Les jours d’avant ». « J’aime écrire à Alger, mais j’aime travailler à Paris avec mon producteur pour élaborer mes projets de films » précise t’il quand on l’interroge sur ces choix de scénarios. A l’avant garde du cinéma Algérien, son travail est scruté par les autorités « Je n’ai pas de censure, du moins par pour l’instant, mes films n’ont pas de vocation politicienne, même si les sujets que j’aborde sont issus de la politique au sens strict du terme… » relève t’il quand on le questionne sur les autorisations de tournage dans son pays.Pour connaître les salles où le film sera projeté dès le 8 novembre en France, jetez un coup d’oeil sur la page de la production https://www.facebook.com/Advitamdistribution/

Eric Fontaine

fr.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

A propos eric Fontaine

Après des études de commerce (EDC) et de journalisme (Studio Ecole de France) j'ai commencé ma carrière comme Responsable de la Communication (FUN RADIO MONTPELLIER) et ensuite dans la publicité visuelle (Avenir Affichage) et imprimeries...Depuis 2007, je consacre une partie à la réalisation de reportages (videos, court-métrages, interviews) pour le web (Blogs, Youtube, Dailymotion) et France Net Infos !.Depuis 2014 j'ai couvert les événements cinématographiques du Cap Spartel Film Festival à Tanger (Maroc).Depuis 2010 j'effectue des modules Web sur le Festival International du Film de Marrakech (Tapis Rouge) et sur "Cinémed" le festival de Montpellier.Concepteur de clips je réalise des "snapshots" pour les auteurs compositeurs, et des captations pour le théâtre (déplacement en France et à l'étranger).

A lire aussi

Paris – Versailles à vélocipède, comme en 1967 pour le 150ème anniversaire

Paris – Versailles à vélocipède, comme en 1967 Pour commémorer le 150ème anniversaire du Paris – ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
parties-communes-anne-vassivière-point-g
Collection « Point G » aux Éditions La Musardine

La maison d'édition la Musardine a toujours promu les femmes dans leur catalogue. Mais cette ...

Griott & Mungo, tome 2, Tremblez, bêtes féroces !

Tremblez, bêtes féroces ! est le deuxième tome de Griott & Mungo, de Nena et ...

HAMILTON Champion du monde 2017 Formule 1
Max Verstappen vainqueur du GP F1 du Mexique et Lewis Hamilton sacré champion 2017

Max Verstappen sur Red Bull remporte le  grand prix de Formule 1 du Mexique ce ...

Fermer