Accueil / Culture / Littérature / BD / Chronosquad, tome 4, Concerto en la mineur pour timbales et grosses têtes

Chronosquad, tome 4, Concerto en la mineur pour timbales et grosses têtes

Concerto en la mineur pour timbales et grosses têtes est le dernier tome de Chronosquad, cette folle épopée transtemporelle. Une bande dessinée de Giorgio Albertini et Grégory Panaccione, parue aux éditions Delcourt, en septembre 2017.

chronosquad-t4-concerto-la-nimeur-pour-timbales-grosses-tetes-delcourtUn jeune enfant blond, est dans les bras de sa mère. Un visage jeune, un regard sévère, qui parait familier. Sur un sentier, un homme vêtu très différemment, d’une autre époque s’approche. Il s’agit de Korais, plus jeune ! La jeune femme blonde, au regard sévère tend l’enfant à Korais, qui le prend. Il reprend son chemin, emportant l’enfant qui pleure dans ses bras. Korais semble ému, tandis que la jeune femme reste de glace. Il prend une capsule temporelle pour s’en aller… Dans les locaux des Chronosquads, Penn se regarde dans un miroir, elle voit son ventre de plus en plus rond. Elle est interrompue par une collègue qui lui explique qu’il y a quelqu’un qui souhaite lui parler. Léonard est parvenu à retrouver sa Elisabetta, il cherche des explications, il a tant de questions sur les voyages dans le temps… Mais les deux amants vont aussi pouvoir parler parentalité…

chronosquad-t4-concerto-la-nimeur-pour-timbales-grosses-tetes-delcourt-extraitLes évènements s’enchainent pour les Chronosquads qui voient leur mission de protection des chronotouristes, bientôt confiée à la JTL, une société privée, aux ambitions douteuses. Korais et quelques-uns de ses Chronosquads vont devoir faire de nombreuses investigations, pour retrouver les deux adolescents fugueurs et Silverberg, qui peut les mener jusqu’à l’un des deux… Des découvertes et une sombre organisation se profilent dans leur recherche, afin de tenter de sauver la Chronosquad. Le récit conséquent, avec 248 pages, est entraînant et plaisant à découvrir, avec un découpage efficace et des révélations qui se font tout au long de la bande dessinée. La lecture est aisée, les personnages sont attachants et l’aventure incroyable et bien réalisée. Une suite pourrait se profiler, aux vues des éléments et situations à la fin de ce dernier tome… Le dessin est dynamique, simple et efficace, avec certaines planches, sans paroles, bien découpées.

Concerto en la mineur pour timbales et grosses têtes est le dernier et quatrième tome de Chronosquad, cette épopée incroyable transtemporelle. Une bande dessinée qui offre des réponses et une belle aventure, où l’équipe de la police temporelle est confrontée à bien des soucis et difficultés…

PDF24    Envoyer l'article en PDF   

A propos celine.durindel

A lire aussi

Carré des Ecrivains au Centre Bourse à Marseille

Grosse affluence samedi 18 novembre 2017 pour la 26ème édition du Carré des Ecrivains au ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
Philip Morris a annoncé que 3 millions de fumeurs sont passés à iQOS

Philip Morris Singapore Pte Ltd, vient d'annoncer qu'environ trois millions de fumeurs ont maintenant adopté ...

« En attendant les hirondelles », à Cinémed le film a fait sensation !

Depuis ce vendredi 20 octobre, les films se succèdent à Montpellier, permettant aux réalisateurs et ...

parties-communes-anne-vassivière-point-g
Collection « Point G » aux Éditions La Musardine

La maison d'édition la Musardine a toujours promu les femmes dans leur catalogue. Mais cette ...

Fermer