Accueil / Culture / Littérature / BD / Constance d’Antioche, la princesse rebelle, volume 1

Constance d’Antioche, la princesse rebelle, volume 1

La collection des éditions Delcourt, Les Reines de sang, se complète avec ce premier volume de Constance d’Antioche, la princesse rebelle. Jean-Pierre Pécau et Gabriele Parma offre une belle bande dessinée à découvrir sur cette princesse qui n’a que son intelligence, sa beauté et sa ruse pour prendre en main son destin.

constance-antioche-princesse-rebelle-vol1-delcourt1130, l’OST d’Antioche revient de guerre, ses oriflammes baissées le seigneur Bohémond, avait été tué dans une embuscade dans les montagnes de Cilicies par l’émir Gazi Gümüchtegin, prince arménien renégat à la solde du calife de Bagdad. Au cours de la bataille, l’émir Gazi lui avait arraché le cœur et l’avait emporté comme trophée à son maître. La ville était en deuil, ce qui restait du corps du prince de Tarente et d’Antioche avait été déposé dans la cathédrale Saint-Pierre de la ville, au milieu de ses chevaliers. Sa fille unique, Constance, et son épouse, Alix de Jérusalem, veillèrent longtemps sur la pierre tombale refermée. Alors que la jeune fille pleurait son père, la mère esquissait un sourire, pensait prendre la régence et s’essayer aux arcanes du pouvoir… Ainsi, Constance âgée de 6 ans, fut enfermée pendant son enfance, loin des regards.

constance-antioche-princesse-rebelle-vol1-delcourt-extraitC’est une nouvelle figure féminine qui est à découvrir avec ce diptyque de la collection Les Reines de sang. Constance d’Antioche et son incroyable lutte pour retrouver le pouvoir et sauver Antioche est à découvrir dans cette bande dessinée historique, assez plaisante à découvrir. La narration vient apporter des éléments importants, sur l’histoire elle-même, ainsi qu’une dynamique intéressante. Les personnages se révèlent parfaitement dans ce récit, qui revient tout d’abord, sur la jeunesse, de la princesse. L’histoire des croisades est également à redécouvrir ici, à travers les yeux de cette jeune fille, rapidement devenue jeune femme, aussi belle qu’intelligente et rusée. Cette reine, moins connue historiquement, se révèle passionnante dans cette bande dessinée agréable et intéressante. Le dessin est tout aussi plaisant, avec un trait efficace, vif et expressif, et de belles couleurs, apportant de la lumière.

Constance d’Antioche, la princesse rebelle est à découvrir dans la collection Les Reines de sang, avec ce premier volume, une bande dessinée historique, agréable et intéressante à lire, présentant la destinée d’une jeune femme belle, intelligente et rusée.

A propos celine.durindel

A lire aussi

La série Un si grand soleil sur France2 va bientôt fêter son premier anniversaire

Fin août,  Un si grand soleil diffusée du lundi au vendredi sur France 2 après ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire les articles précédents :
21ème édition du Festival Avec le temps à Marseille

Pour faire un bon festival de chanson française, il faut plusieurs ingrédiens : de bon ...

Mutafukaz : Le long métrage animé sur ta télé !!

OUI, je sais.. j’ai un train de retard .. et si, comme moi, tu as ...

Les Bébimagiers, une collection des éditions Larousse

Les Bébimagiers est une nouvelle collection des éditions Larousse, pour les tout-jeunes lecteurs dès un ...

Fermer