Accueil / Culture / Elisabeth, marquise déchue par Louis Clavel

Elisabeth, marquise déchue par Louis Clavel

Les excellentes éditions La Musardine présentent un roman à la fois érotique et historique : Elisabeth, marquise déchue par Louis Clavel.

Elisabeth, marquise déchue

Le pitch du roman :
1717. Pour fuir un mariage arrangé et vivre auprès de l’homme qu’elle aime, Elizabeth, jeune marquise anglaise, accepte de tout quitter et de prendre le large depuis le port de Liverpool. Direction le Nouveau Monde et la nouvelle vie qu’il promet. Mais le destin sépare les deux amants dès les premiers temps du voyage. Elizabeth et Mary, sa domestique et amie de toujours, embarquée à ses côtés, se retrouvent livrées à elles-mêmes dans la promiscuité libidineuse des croisières au long cours.

Lorgnées par les marins, effrayées par les esclaves enchaînés à fond de cale, menacées par les pirates qui écument les eaux chaudes des Caraïbes, les deux jeunes femmes doivent apprendre à survivre, avec au cœur cet infime mais tenace espoir : retrouver Timothy, l’amant disparu. Elles apprendront également, en chemin, que survivre a un prix. Le prix de l’innocence.

Mon avis de lectrice :
Les voyages forment la jeunesse disait Montaigne, ce pourrait être l’argument de ce premier roman fort réussi : Elisabeth, marquise déchue de Louis Clavel. Avec beaucoup de talent, l’auteur nous embarque (appréciez le jeu de mots…) dans un navire en partance pour le Nouveau Monde en plein siècle des lumières. Bien plus qu’un roman historique, Elisabeth, marquise déchue de Louis Clavel brosse des portraits hauts en couleur dans un univers hostile où chacun fait son maximum pour sauver sa peau.

L’héroine Elisabeth découvre la vie, avec tout ce qu’elle a de paradoxal, en proie à des pulsions qu’elle n’aurait jamais connue si elle n’avait été confrontée à l’adversité. De plus, ce roman Elisabeth, marquise déchue de Louis Clavel est bien plus qu’un récit érotique, car il questionne sur des sujets universels comme la lutte des classes, le vivre-ensemble et les valeurs que peuvent partager des personnes qui ne sont justement pas issues des mêmes couches sociales.

Ce livre m’a touchée par ses diverses facettes, l’authenticité du propos qui n’enlève en rien la dimension divertissante du roman avec ses retournements de situation et ses nombreux rebondissements. J’attends avec impatience la suite des aventures de la marquise déchue à laquelle on s’attache au fil des pages. Pour public averti.

 

A propos alissash

A lire aussi

L’art de mourir

L’art de mourir est une bande dessinée de Raule et Philippe Berthet, parue aux éditions ...

Lire les articles précédents :
The Few, le comics de Sean Lewis et Hayden Sherman

The Few est un comics des éditions Bragelonne, de leur nouveau label Hi Comics, une ...

Clot-Bey de Bruno Argémi

Les éditions Gaussen présentent une biographie exceptionnelle sur un médecin français à la cour du ...

Vague de froid remarquable la semaine prochaine

Dans le contexte d’un hiver assez doux, la France s’apprête à connaître une vague de ...

Fermer