university of missouri columbia creative writing phd burned down house creative writing thesis writer in philippines exeter university creative writing masters creative writing on grandmother metaphor creative writing writing custom layer in keras

Des espaces vides, une bande dessinée de Miguel Francisco

Des espaces vides est une bande dessinée, en grande partie autobiographique, de Miguel Francisco, parue aux éditions Delcourt, fin janvier 2017. Un premier album qui évoque de façon pudique la transmission des souvenirs familiaux.

des-espaces-vides-delcourtUn père et son fils sont dans le salon. Assis dans le canapé, l’homme demande à l’enfant ce qu’il tient dans les mains. Un petit garçon répond qu’il s’agit d’une photographie de son grand père. Le papa demande alors à son fils s’il se souvient de lui. Le jeune garçon affirme qu’il se souvient de son grand-père, il se rappelle qu’il lui a donné du jambon ! Le père sourit et se souvient également des choses que le grand père a pu offrir à son fils. Le père et l’enfant continue de discuter, surtout le papa, qui explique à son petit bonhomme qu’il discutait souvent avec le papy, il restait ainsi à table, après le repas, pour parler et échanger, entendre des histoires, des souvenirs… Il lui racontait l’histoire de la famille, de son grand-père, ou de sa grand-mère. Des histoires d’avant ou d’après la guerre, qui le terrifiaient et d’autres le fascinaient…

des-espaces-vides-delcourt-extraitLa bande dessinée est intéressante, l’auteur, curieux de son histoire et de celle de sa famille, se rappelle et souhaite transmettre quelque chose, et ce sera à travers cet ouvrage. Le récit est plaisant et le découpage efficace, fluide, pour arriver à se souvenir de certains faits vécus par lui-même, pour le côté autobiographique, et transmettre et les histoires de ses aïeux, sous forme plus romancée et documentée. L’ensemble est très agréable à découvrir, qui arrive à transmettre, à travers la petite histoire familiale, la grande histoire espagnole, notamment la guerre civile, du franquisme. Une reconstitution du passé bouleversant, qui a marqué l’homme durant son enfance et tente de trouver sa place et celle de sa famille. Le dessin est assez simple, rond, dynamique et plaisant, apportant un univers assez fluide et doux, malgré quelques atrocités.

Des espaces vides est une belle découverte, une envie de transmettre et de faire perdurer les souvenirs et histoires, liés à la famille. Des épreuves, des récits fascinants, ou parfois plus terrifiants, qui marquent et s’écrivent aussi dans la grande histoire…

A propos celine.durindel

A lire aussi

Les Festives : Festival du spectacle vivant au féminin à Marseille

Créé et porté par l’association Eclosion 13 depuis 2015, Les Festives met à l’honneur les …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com