Accueil / Culture / Littérature / BD / Kill or be killed, le troisième tome

Kill or be killed, le troisième tome

Kill or be killed, ce polar saisissant et parfaitement mené, se poursuit avec ce troisième tome, paru aux éditions Delcourt, en octobre 2018. Une bande dessinée de Ed Brubaker et Sean Phillips, qui proposent une histoire forte, entre polar, fantastique et folie meurtrière.

kill-or-be-killed-t3-delcourtDylan a remis son masque de justicier. Dans un immeuble, il vient de descendre un homme. Alors que le coup a fait énormément de bruit, un deuxième homme sort d’une pièce, une arme à la main, se demandant ce qui se passe. Dylan ne réfléchit pas un instant et tire dessus. Il est dans un couloir, il avance tranquillement, derrière lui, des femmes presque nue, des prostitués, regardent en entrouvrant leur porte. Le justicier se met à côté de l’ascenseur, attendant que celui-ci arrive. Deux hommes sortent de cet ascenseur et sont immédiatement tués par Dylan. Pendant ce temps Dylan narre son histoire, il explique que cela n’est pas la scène du début, celle où il descend tous les méchants de l’immeuble. Il s’agit bien d’un flashback, où le jeune justicier, qui tuait pour un démon, afin de survivre, semble être devenu un tueur froid et méthodique…

kill-or-be-killed-t3-delcourt-extraitLa bande dessinée découpée en quatre chapitres, est très intéressante, et méthodiquement travaillée. Le scénario début avec une scène d’action, des plus marquantes, puis le récit change et s’apaise, expliquant les faits, pour en arriver à cette scène d’un tueur froid, plutôt que du justicier que l’on connaissait jusqu’ici. Dylan semble plus apaisé, il a repris son traitement et voit un psychologue. Par contre il ne voit plus le démon, et tente de l’oublier, petit à petit, comme s’il n’avait s’agit que d’hallucinations. Le justicier qu’il était n’a plus lieu de tuer de nouveau, mais les enquêteurs et la mafia russe sont toujours après lui. La bande dessinée est oppressante, habile, méthodique, plaisante et entraînante, laissant le lecteur dans le vague, entre hallucinations ou réelle manifestation démoniaque et fantastique. Son passé va également ressurgir, avec des questionnements et des révélations incroyables. Le dessin est très vif, assez sombre, avec un découpage, là aussi, travaillé et efficace.

Kill or be killed est le troisième tome de cette tétralogie, un thriller saisissant, qui déconstruit quelque peu le genre, jonglant avec la réalité, la folie et le fantastique. Une bande dessinée haletante qui présente un héros qui doit tuer pour survivre…

A propos celine.durindel

A lire aussi

Sélection de livres cadeaux noël

Sélection de livres à offrir #1 : les curieux

Il reste huit jours avant Noël… Eh oui, ça passe à une vitesse folle ! ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire les articles précédents :
Offrez des romans pour jeunes adultes à Noël

Les fêtes de Noël approchent à grand pas, et vous cherchez LE cadeau qui fera ...

MD Smith et les « Densités Liquides » à Arles

Jusqu'au 7 décembre, le Palais de l'Archevêché, place de la république à Arles, reçoit les ...

Matt Borel de Jack Beagle, quatre polars sinon rien !

Fondée en janvier 2018, la maison d'édition Daventure compte déjà quatre publications à son actif ...

Fermer