La LLD séduit toujours plus les entreprises

À elle seule, elle pèse pour près d’un tiers du marché automobile professionnel. La location longue durée, ou LLD, représentait exactement 29% des ventes en 2020 contre 26% l’année précédente selon le Syndicat des Entreprises des Services Automobiles en LLD.

le sur-mesure du loueur de longue durée Les Formules

La LLD, une offre souple à plusieurs niveaux

Les raisons de ce succès résident dans les nombreux avantages offerts et l’essor de solutions innovantes, comme le sur-mesure du loueur de longue durée Les Formules.

S’agissant de Les Formules, tous les secteurs d’activité et toutes les tailles d’entreprises sont adressés. Grâce à un choix de véhicules allant de la citadine à l’utilitaire, et à son partenaire Europcar Nantes, qui propose en location voiture plus de 6 500 véhicules en parc, ce loueur régional apporte souplesse et tranquillité à ses clients grâce à une palette de services complète et une simplicité de gestion au quotidien, tout en réduisant la mobilisation de capitaux de ses clients.

Comme chez d’autres loueurs qui ont la capacité de gérer une relation personnalisée, les clients bénéficient d’un suivi personnalisé en fonction de leur profil : points de vente de proximité pour les TPE-PME et spécialistes grands comptes pour les plus grandes entreprises.

Pour qu’une entreprise obtienne le meilleur retour sur investissement, Les Formules propose 3 services complémentaires : l’évaluation des dommages, la carrosserie et le transport inter-sites pour les entreprises qui ont besoin de transporter des véhicules d’un site à un autre.

La LLD est donc vécue avec une certaine tranquillité d’esprit. L’entreprise peut même venir déposer le véhicule à l’entreprise ou au domicile du collaborateur. Un service d’autopartage est aussi proposé pour les nouveaux usages.

Chez le loueur Free2Move, le service Interparc Connect Management assure le transfert des données en temps réel pour gérer au mieux la flotte. Le gestionnaire peut suivre le kilométrage, recevoir des alertes mécaniques… Le loueur propose aussi un service d’extemalisation de la gestion administrative ainsi qu’une conciergerie pour la gestion des cartes grises et des amendes.

La transition vers les nouvelles mobilités

Comme Les Formules, qui propose de l’autopartage en entreprise et en résidentiel, les loueurs doivent aligner leurs offres avec les besoins réels des entreprises pour savoir quelle part de la flotte peut être convertie à l’électrique ou gérée en autopartage.

Aujourd’hui, nous observons une mutation de la mobilité motivée notamment par la révolution numérique et les nouveaux enjeux climatiques.

D’une part, l’autopartage est en plein essor. Un nouveau type de mobilité qui permet de mutualiser l’usage d’un véhicule et ainsi répondre aux enjeux climatiques. Une voiture en autopartage équivaut à 8 voitures personnelles de moins sur les routes, un bon point pour réduire les embouteillages et, in fine, la pollution.

Les solutions d’autopartage se multiplient partout en France du fait d’un attrait pour ce nouvel usage par les jeunes générations. La voiture devient un service plutôt qu’un bien à posséder. Sa consommation collaborative devient efficiente puisque le véhicule n’est utilisé que lorsque la personne en éprouve le besoin, une flexibilité totale qui séduit de plus en plus. En outre, le stationnement en centre-ville est facilité puisque des places sont réservées à ces véhicules.

Encouragée par un monde technologique où les applications sont devenues reines et où la réservation se fait en quelques clics, ce nouveau modèle entrevoit un avenir prospère.

D’autre part, l’électrification des flottes automobiles progresse. Les mastodontes ALD et Arval le constatent, 25% des véhicules livrés sont électriques ou hybrides rechargeables. Une proportion qui devrait s’accentuer pour atteindre, en 2025, 30%. De plus, 57% des gestionnaires de flottes veulent dorénavant investir dans une énergie alternative, contre 30% l’an dernier.

Les entreprises commencent déjà à investir dans les véhicules électriques : +43% d’acquisition dans leurs parcs automobiles.

Un phénomène qui devrait s’accentuer étant donné la nouvelle loi d’orientation des mobilités (LOM) qui demande un minumum de 10% de véhicules à faible émission dans les flottes automobiles d’ici 2022. Un chiffre qui ne cesse de croître au fil des années et qui atteindra, en 2030, selon les prévisions, 50%.

Dans la même lignée, la LOM demande à toutes les villes de plus de 150 000 habitants de disposer d’une Zone à Faibles Émissions (ZFE) d’ici 2025. De grandes métropoles ferment d’ailleurs déjà les portes de leurs centres-villes aux véhicules polluants.

Seul point noir au tableau, un nombre de bornes disponibles qui ne suit pas suffisamment selon certains. Un enjeu à explorer dans les prochaines années.

Développement de l’autopartage en entreprise et électrification des parcs automobiles sont tous deux des approches ambitieuses qui amènent les entreprises à non plus gérer une flotte automobile mais bel et bien une mobilité au sein de l’entreprise.

A propos redaction

La rédaction suit les tendances du moment dans le domaine d’actualité. elle vous propose de suivre l'actualité mais aussi des chroniques de livres, cinématographiques , de suivre l'actualité de vos loisirs ( parc , spectacles , sorties ) et de vous proposer des infos fraiches par nos journalistes présents dans toutes la France qui peuvent couvrir ainsi de plus près les informations , nous proposons aussi des dossiers thématiques en fonction de l'actualité et des podcasts audio et vidéos .

A lire aussi

leasing automobile

Le leasing automobile , est-ce vraiment si avantageux

Le monde automobile connait de profonds changements ces dernières années. Les habitudes des consommateurs ne …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com