Accueil / Agenda / La série Bauhaus-Un temps nouveau très bientôt sur Arte

La série Bauhaus-Un temps nouveau très bientôt sur Arte

Les jeudis 5 et 12 septembre, à raison de trois épisodes par soirée, Arte diffusera les six épisodes de Bauhaus-Un temps nouveau.

Cette mini-série s’inscrit dans le cadre de la célébration du centenaire de la célèbre école d’art, de design et d’architecture. Le réalisateur allemand Lars Kraume s’est attaché à montrer les débuts de l’école fondée par Walter Gropius. La série démarre donc en 1919 à Weimar et suit le parcours de la jeune artiste Dorte Helm, qui s’est inscrite à l’école, contre l’avis de son père. Très vite, elle fait la connaissance d’autres étudiants avec qui elle découvre la légèreté et la liberté.  A l’école, elle est parfois déstabilisée par les cours du professeur Itten, strict, qui pousse ses élèves dans leurs retranchements. En revanche, elle s’entend très bien avec Walter Gropius, dont le mariage semble battre de l’aile.

Bauhaus a le mérite d’être à la fois historique et dramatique. Elle montre les premiers pas de cette école révolutionnaire dans un contexte politique instable, faisant le portrait, en creux, de Walter Gropius, son fondateur controversé. Ses détracteurs et les institutions conservatrices voient d’un mauvais œil cet homme qui veut révolutionner l’art, dont la pédagogie est loin d’être académique et qui revendique l’égalité homme-femme. Mais le réalisateur a fait le choix de s’intéresser surtout à Dorte Helm, cette étudiante devenue artiste. On ignore si leur histoire d’amour a réellement eu lieu mais elle apporte à la série son lot d’émotions et de rebondissements dont les téléspectateurs sont friands. Bauhaus-Un temps nouveau peut-être à la fois appréciée pour son évocation documentée et précise de l’école et de son contexte historique mais aussi pour son aspect plus romanesque reposant sur la relation entre les personnages, leurs sentiments, leurs ambitions.

Au dernier festival CANNESERIES, nous avons eu la chance de voir en avant-première les deux premiers épisodes. Le réalisateur Lars Kraume ainsi que les acteurs Anna Maria Muhe (Dorte)  et August Diehl (Walter Gropius) étaient présents et ont reçu un accueil très chaleureux de la part du public. Lors de la cérémonie de clôture, la série n’est pas repartie bredouille puisqu’elle a obtenu le prix de la meilleure musique mais elle aurait mérité bien davantage. Les acteurs, formidables tous les deux, et la mise en scène, audacieuse, auraient pu figurer au palmarès.

A l’hôtel Martinez, dans une suite offrant une vue magnifique sur la baie de Cannes, nous avons pu rencontrer les deux comédiens, juste après la projection des deux épisodes au Palais des Festivals.

August Diehl, Anna Maria Muhe, Lars Kraume

Si Anna-Maria Muhe n’était jamais venue à Cannes, August Diehl est, pour ainsi dire, un habitué de la Croisette. Il est venu à plusieurs reprises pendant le Festival du Film et notamment avec Tarantino pour Inglorious bastards. Cette année, il était aussi à Cannes pour présenter le magnifique film de Terrence Malick, Une vie cachée, qui sortira à la fin de l’année. Nous l’avons rencontré en avril et il ne savait pas encore que le film serait en compétition lors de la  72ème édition et qu’il serait donc de retour à Cannes.

August Diehl parle très bien français. Il a vécu en Auvergne, au Puy-en-Velay et revient régulièrement en France et notamment à Cannes. Il a d’ailleurs tourné à plusieurs reprises pour des réalisateurs français, Christian Carion, Arthur Harari, Jean-François Richet. L’acteur qui nous a confié ne pas aimer les biopics, a pourtant souvent interprété des personnages réels dans des films historiques. Il a même été Karl Marx pour Raoul Peck ! Dans le dernier film de Terrence Malick, il incarne Franz Jagerstatter, un paysan autrichien objecteur de conscience qui a refusé de combattre aux côtés des nazis. Un rôle magnifique.

Pour interpréter Dorte Helm et Walter Gropius, les deux comédiens se sont beaucoup documentés. Anna Maria Muhe a rencontré la fille de Dorte. Ils se sont appuyés sur des livres, des témoignages mais finalement ils étaient assez libres dans leur interprétation, comme l’a fait remarquer August Diehl.

Pour le comédien, la série est bien plus qu’un biopic. Elle aborde des thèmes toujours actuels : la position des femmes dans l’art, la société, les rapports entre les sexes mais aussi l’antisémitisme, toujours présent en Europe. Il déplore ce « retour en arrière » et estime que le chemin est long pour changer les mentalités.

Alors que la série sera diffusée sur Arte, les deux comédiens seront sur d’autres projets au cinéma, à la télévision ou au théâtre. Lorsque nous l’avons rencontré, August Diehl s’apprêtait à monter sur les planches en Autriche. En France, nous le retrouverons en décembre au cinéma dans Une vie cachée de Terrence Malick.

A propos laurence ray

A lire aussi

Le Château de Vincennes ouvre ses portes aux Enchanteurs de Noël

Les Enchanteurs de Noël 2019 – Que la fête soit merveilleuse, les animations enchanteresses et le ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire les articles précédents :
le-bien-etre-des-petits-confiant-heureux-ecole-nathan
Le bien-être des petits – Confiant et heureux à l’école

Confiant et heureux à l’école est un nouvel album de la collection Le bien-être des ...

hillbilly-T3-comics-delcourt
Hillbilly, le troisième tome

Hillbilly, cette série intemporelle de dark fantasy, se poursuit avec ce troisième tome, paru aux ...

Programme du Théâtre de la Croisée des Chemins à Paris

Cet été, nous vous avions présenté la très belle programmation du Théâtre de la Croisée ...

Fermer