Accueil / Culture / Le confort de l’autruche de Martine Magnin chez Fauves Editions

Le confort de l’autruche de Martine Magnin chez Fauves Editions

Après « Le baiser de Gustav », https://www.francenetinfos.com/le-baiser-de-gustav-le-dernier-roman-de-martine-magnin-190381/

Martine Magnin nous revient avec un roman autobiographique « Le confort de l’autruche » paru chez Fauves Editions le 3 juin 2019.

Expertement préfacé par Anne-Catherine Sabas Psychanalyste et Formatrice, auteure, entre autres, de « Familles monoparentales, la grande aventure », 

https://www.francenetinfos.com/essai-sur-la-monoparentalite-sous-le-titre-familles-monoparentales-la-grande-aventure-le-dernier-livre-de-anne-catherine-sabas-189689/

ce récit nous révèle la face cachée de la personnalité de Martine Magnin, la face sombre, abimée, docile et sensible, livrée à son prédateur. Sans un mot, sans un geste, la petite Jenny n’est pas vraiment là, elle n’entend plus rien cachée derrière le gros fauteuil en cuir « en essayant de calmer les battements affolés de son coeur », à l’approche de M. …

… « M, comme Maurice. M, comme le mâle nécessaire à la Femme. M, comme Méchant, Mauvais, Manipulateur, Malfaisant, Maléfice. M, comme le Mal personnifié »

M. l’amant de sa mère, le nouveau Mal de la maison, le seul homme qu’elle connaisse depuis le départ de son père, son héros, Poppy, jazzman, superbe saxo de Jacques Helian et de Claude Bolling, qu’elle retrouvera plus tard, bien plus tard … pour la sauver, pour la protéger enfin, sur fond de Chet Baker et de Body and Soul … My heart is sad and lonely (…).

L’auteure nous raconte sa vie avant et après M.

Avant, elle vit avec sa mère et Macha sa grand-mère dans un petit appartement au pied de la Butte Montmartre … un foyer de femmes …

La narratrice nous promène dans le Paris des années 50 et je m’y faufile avec délectation, en évitant les charrettes des marchandes des 4 saisons installant « les légumes et fruits frais  sur les trottoirs pentus de la rue Lepic », je réussis à esquiver la carriole qui livre le lait à la crèmerie … et quand il fait très chaud je peux presque sentir la fraicheur des gros blocs de glace qui approvisionnent les bistrots du coin …

Jenny et Macha se baladent, frôlent le Bougnat ou l’Auvergnat qui livre le charbon … passent devant le Cabaret du Lapin Agile, avant de déambuler vers le square Constantin Pecqueur ou de flâner dans le jardin de l’Eglise Saint-Pierre …

Avec sa grand-mère, Jenny apprend l’art du napperon, vit avec mille histoires, mille personnages et mille aventures … « Le bon temps » … avant … l’arrivée de l’amant de sa mère, l’arrivée du monstre … « Doloris ».

Les crises d’asthme, la maigreur, l’anémie, autant de signes d’une détresse profonde qui auraient dû alerter la « mère sans majuscule, une mère minuscule, absente, lâche, démissisonnaire. La mère qui ne voyait rien, n’entendait rien, ne disait rien. La mère inutile. La mère autruche. Pourtant l’adulte c’était elle ».

Ce récit nous parle surtout du déni familial, le comportement des proches, leur passivité, leur confort organisé, l’auteure évoque une tacite malfaisance familiale et affective.

Pendant ces deux années où alternent les familles d’accueil, les home d’enfants « pour enfants sans maison » et les retours tragiques dans le 42m2, Jenny, avant de pouvoir enfin se confier, parler, hurler sa douleur, va être très sage, vraiment très sage … avant l’évocation du gros fauteuil, c’est le déclic, tout bête …

La petite fille bien seule face à l’énorme machine judicaire qui va suivre, devra encore, avant de témoigner, supporter cette phrase immonde prononcée par Macha :

« Tu sais Jenny, derrière ces murs, il y a plein de petites filles enfermées parce qu’elles ont trop parlé. »

Martine Magnin à travers son douloureux récit livre le droit, voire le devoir d’ ingérence. Tout plutôt que le silence. Témoignage important, livre essentiel.

 

 

 

 

 

 

 

 

A propos dominique iwan

Parallèlement à une vie professionnelle tournée vers le monde des matériaux polymères et un bref passage dans la sphère publicitaire en tant que maquettiste, ma vie a été guidée par deux passions, l'écriture (un livre que je suis sur le point de terminer ... je me mettrai ensuite en quête d'un éditeur ... des nouvelles pour enfants, et la sculpture avec la création d'un blog en 2014 " entre Ciel Ether ". Je collabore au site www.francenetinfos.com depuis près de 4 ans, particulièrement dans le domaine littéraire, avec déjà l'écriture de près de 80 chroniques.

A lire aussi

Living The Dream tour : Coup de cœur pour le heavy rock de l’un des meilleurs guitariste de la planète ! 

Cet album/DVD rend compte de la performance incendiaire que Slash et ses musiciens livraient à ...

Un commentaire

  1. Merci Dominique pour nous faire découvrir par tes mots cet ouvrage ô comment profond.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire les articles précédents :
les-petites-faveurs-bd-adulte-glenat
Les petites faveurs, une bd pour les filles qui aiment les filles

C’est aux éditions Glénat, qu’est parue, en avril2019, cette bande dessinée, Les petites faveurs, pour ...

A Nice, Le Deck Hôtel by HappyCulture ouvre son nouveau bar, le DECK 02

Il y a un an ouvrait à Nice The Deck Hôtel by Happy Culture (anciennement ...

mon-cahier-activites-potager-colibris-nathan
Mon cahier d’observation et d’activités avec Colibris

C’est aux éditions Nathan, que sont parus, en mars 2019, deux nouveaux Mon cahier d’observation ...

Fermer