Accueil / non / Le crépuscule du mercenaire par André Fortin

Le crépuscule du mercenaire par André Fortin

Les excellentes éditions Jigal Polars présentent un nouveau polar d’une efficacité acérée : Le crépuscule du mercenaire par André Fortin.

Mise en page 1L’histoire :

Ange Simeoni est un voyou qui bien que retiré des affaires est au courant de bien des choses… À sa demande, Stanley, petit voleur à la tire, vient de dérober la mallette d’un agent très spécial tout droit sorti du ministère… Vingt ans plus tôt, Marc Kervadec est conseiller des princes africains. C’est un barbouze qui, du Mali au Burkina Faso en passant par le Togo, veille au grain, chaperonne les présidents et protège les intérêts de la France. Il y a tellement de richesses ici… Au même moment, à Aix-en-Provence, Margot, jeune et belle femme éthérée, brûle sa vie par les deux bouts entre les visites impromptues de Marc… Ailleurs, le colonel, vieux briscard de la DGSE, distribue les rôles à son armée de l’ombre. Les valises d’argent liquide circulent et s’envolent même de temps à autre pour des destinations inconnues… Et parfois la machine se grippe, les planètes se rencontrent, l’amour s’en mêle, les dossiers disparaissent, les juges enquêtent, les présidents africains décèdent brutalement… Il suffit de si peu de chose…

Mon avis de lectrice :

Sartre a dit : L’homme n’est rien d’autre que la somme de ses actes. Ça vous rappelle de vieux cours de terminale ? Oui, sauf que dans ce livre, ce fondement de l’existentialisme trouve toute sa dimension. André Fortin nous offre une galerie de personnages ciselés à la perfection. Avec des destins croisés, les histoires des protagonistes s’imbriquent comme un puzzle géant.

Avec un style direct et fluide, enrichi par du vocabulaire juridique, l’auteur nous livre les secrets du travail d’un juge, vus de l’intérieur. S’ajoutent des descriptions sur le fonctionnement de la Centrafrique qui font froid dans le dos. Les rouages des différentes instances judiciaires et policières sont démontées minutieusement ainsi que les relations entre ces différents dispositifs. Et les hommes dans tout ça ? Les hommes sont au centre de cette histoire, les tensions et sympathies qui peuvent se nouer entre un juge et un flic, entre un flic et un militaire, entre un voyou et un mafieux… Ce sont les sentiments humains et leurs contradictions qui font tout l’intérêt de ce polar passionnant.
André Fortin décrit avec précision tout cet univers mêlant mafia, services secrets, militaires et le juge bien sûr. Derrière toutes les magouilles possibles et inimaginables, ce sont des hommes avec des vies, des familles, des consciences qui manipulent ou sont victimes des rouages de ce mécanisme.

Finalement, l’on comprend que dans ce bas monde, il n’y a ni bons ni méchants, juste des êtres humains perfectibles et vulnérables. Un polar à lire absolument !

A propos alissash

A lire aussi

feed

Feed. – La FoodTech française nutritionnellement parfaite

1 Feed. = 1 repas complet, beaucoup mieux qu’un sandwich sans intérêt nutritionnel. En barre ...

Un commentaire

Lire les articles précédents :
La gourmet box : La box espagnole qui met du soleil chez vous !

Voici une box qui va vous faire voyager aux quatre coins de la France et ...

Mon premier Larousse des légendes de la mythologie.

Mon premier Larousse des légendes de la mythologie est une nouvelle édition paru le 6 janvier 2015, ...

Tour Auto Optic 2ooo : Paris , Vichy, Clermont-Ferrand, Toulouse ,Pau

La 24ème édition du Tour Auto Optic 2ooo se tiendra du 20 au 25 avril ...

Fermer