Accueil / Culture / Lee Ranaldo and the Dust dépoussière ses démons en concert

Lee Ranaldo and the Dust dépoussière ses démons en concert

A l’affiche du festival BBMix, Lee Ranaldo and the Dust était l’une des vedettes de cette édition. En congé de Sonic Youth, ce guitariste de génie s’offre une respiration rock réussie le 21 novembre dernier au Carré de la Belle Feuille à Boulogne-Billancourt.

Lee Ranaldo and the DustOn sait tous les délices, mais aussi tous les pièges qui attendent un musicien de groupe lorsqu’il se lance dans la réalisation d’une carrière solo. Délivré de la présence de ses partenaires de Sonic Youth depuis novembre 2011, il assouvit enfin ce qu’il a parfois longtemps refoulé : le désir de laisser une trace scénique colorée par sa propre individualité d’écriture. Il y a vingts ans, avec ses mélodiques incroyables, son avant-gardisme, son charisme, Lee Ranaldo a rivalisé d’inventivité aussi bien en studio que sur scène pour faire de Sonic Youth, le symbole du rock alternatif flamboyant. Le moins que l’on puisse dire c’est que Lee Ranaldo n’a rien perdu de sa fougue guitaristique sur scène.

Décomplexé de cette échappée solitaire, son dernier album Last night on earth poursuit ses recherches sonores. Cette liberté de compositions permet aussi à Lee Ranaldo d’investir, non sans courage, un registre plus casse-cou qu’il n’y parait : celui du concert post-rock élégant, qui balance ici gracieusement entre énergie et riffs lumineux, candeur et nostalgie. Le temps d’un instant, il n’hésite pas à dédier une de ses compositions au regretté Lou Reed. Mais par delà son talent à la guitare, on lui découvre une voix profonde et enveloppante notamment sur le somptueux Lecce,leaving.

Au final du concert, la bonne nouvelle est là : ce grand monsieur n’a pas pris une ride, sa jeunesse est toujours la plus sonique et vaillante de toutes !

PDF24    Envoyer l'article en PDF   

A propos Agence

A lire aussi

Les p’tits diables, tome 24, Prof et sœur !

Prof et sœur ! est un nouveau tome pour Les p’tit diables, d’Olivier Dutto, un vingt-quatrième ...

Lire les articles précédents :
Indochine revient au Palais Nikaia de Nice

Indochine revient au Palais Nikaia de Nice, trois ans après leur dernière tournée devant plus ...

Griefjoy et lyrisme pop flamboyant sur scène

Le magazine Inrockuptibles les avaient révélé en 2009 en leur décernant le prix CQFD ( Ceux ...

En haut du sommet

Longtemps considérée comme le dada des grands sportifs, la pratique de l´alpinisme tend à se ...

Fermer