LES CHOSES HUMAINES, un film de Yvan Attal avec Pierre Arditi, Charlotte Gainsbourg

LES CHOSES HUMAINES est un drame sociale, le film  est une adaptation du roman de Karine Tuil.On pourrait penser que LES CHOSES HUMAINES est un film dans l’air du temps sur la question du consentement, du viol, de l’emballement médiatico-judiciaire, où il est bon de victimiser toute femme, de donner raison à un ressenti et, que la justice se sent obliger de donner raison à celle qui se déclare victime.

Heureusement le film est beaucoup plus subtil et éclaire la vérité sous différents angles.

Mila se sent humiliée et rentre dans un processus de victimisation dans lequel elle s’identifie pleinement. Elle se sent salie, violée. Oui, elle est allée le rejoindre mais, en avait-elle vraiment envie ?  Ne s’est pas elle sentie obligée par l’attrait d’un monde qu’elle a du mal à appréhender ? Elle n’a pas su dire clairement, non à ce garçon.

Cette expérience va la détruire. Oui elle est victime ! Mais on devrait se poser la question est-elle victime de ce garçon ou est-elle victime d’un courant de pensée destructeur de victimisation des femmes sans leur permettre de réellement réagir ?

Alexandre ne pense pas avoir abusé de cette fille. Il a fait un pari stupide et ne l’a jamais forcé. Il a joué de son influence pour abuser de cette fille. Ce comportement est condamnable, mais quelle doit-être la sentence ?

Oui, juger est difficile lorsqu’on a tous les éléments d’un dossier alors que faut-il penser de cette hystérisation sur les réseaux sociaux qui jugent et détruisent des vies,  sur des ressentis !

Le sujet est grave car un viol détruit des vies et doit être condamné, Il n’y a pas de discussion sur ce point. S’il n’y a pas de consentement, c’est un viol.  La difficulté réside dans la zone grise du consentement.

On s’aperçoit qu’il est difficile d’avoir une position tranchée. A partir de là, faut-il détruire des vies ?  

Je voulais dire un mot sur les comédiens qui portent ce film. Ben Attal doit jouer sur un registre complet et difficile et il a réussi ce pari.  Suzanne Jouannet est tout à fait crédible dans ce rôle également très exigeant. Pierre Arditi, Charlotte Gainsbourg ont une présence  qui apporte beaucoup au film.

Bande Annonce du film LES CHOSES HUMAINES

Synopsis du film LES CHOSES HUMAINES

Un jeune homme est accusé d’avoir violé une jeune femme.

Qui est ce jeune homme et qui est cette jeune femme ?

Est-il coupable ou est-il innocent ?

Est-elle victime ou uniquement dans un désir de vengeance,

comme l’affirme l’accusé ?

Les deux jeunes protagonistes et leurs proches vont voir leur vie,

leurs convictions et leurs certitudes voler en éclat mais…

N’y a-t-il qu’une seule vérité ?

Rencontre avec l’équipe du film LES CHOSES HUMAINES

FrancenetInfos a participé à une projection du film LES CHOSES HUMAINES au cinéma Le Cezanne à Aix en Provence ce 8 novembre 2021, puis à une rencontre avec la Presse avec  Yvan Attal et Ben Attal

«  Quel est le message de ce film ? »

Que chaque histoire est complexe. Si on n’a pas tous les éléments, on a une vision faussée. Seule une instruction et un procès permettent de confronter les versions. Mais même dans ces conditions, alors qu’on dispose d’un dossier qui a nécessité des mois d’investigations, c’est difficile de rendre justice. Alors le faire ailleurs… »

« Que souhaitez-vous partager ? »

Des émotions. Je n’oublie pas que quand un spectateur entre dans une salle, quels que soient ses goûts, il ne demande qu’une chose : être embarqué dans une histoire, un film généreux, qui l’émeut, le fait rire ou réfléchir.

«  COMMENT TROUVE-T-ON L’INTERPRÈTE IDEìAL POUR CHAQUE PERSONNAGE ? »

Quand on fait un film, on a envie de travailler avec ceux qu’on aime. Premièrement, je m’interroge : « Est-ce qu’il y a un rôle pour eux ? ». Quand j’ai tourné LE BRIO, je n’ai pas vu ma famille pendant quatre mois. Là, c’était l’occasion de partager un moment de vie. J’ai commencé par caster le rôle de la mère de l’accusé : une essayiste féministe. Charlotte [Gainsbourg] était évidente grâce à sa justesse, sa vulnérabilité. Pour incarner le père, j’ai pensé à Pierre Arditi. Il a quelque chose de théâtral, chic et cultivé qui rappelle le personnage : un journaliste vedette et séducteur.

Puis s’est posé le problème du nouveau compagnon de Charlotte. J’ai tout de suite compris qu’il ne fallait pas que je le joue. Ça aurait prêté à confusion. Pour ce rôle de prof, Mathieu Kassovitz était parfait. J’ai joué dans l’un de ses courts métrages il y plus de vingt ans. J’étais heureux de le retrouver et surtout de le filmer. Dans celui de la mère de la victime, j’ai pensé à Audrey Dana.

Elle a assez de folie pour jouer cette juive orthodoxe religieuse et illuminée. Quant à l’avocat de la défense, sachant que je filmerai sa plaidoirie en plan séquence, il me fallait un acteur capable de dire un texte de plusieurs pages. J’ai cherché du côté du théâtre

 

Fiche du film LES CHOSES HUMAINES

  • Un film de Yvan Attal
  • Avec : Ben Attal, Charlotte Gainsbourg, Mathieu Kassovitz, Suzanne Jouannet (Mila), Pierre Arditi, Audrey Dana, Benjamin Lavernhe
  • Genre : Drame sociale
  • Scénario : Yvan Attal

adaptation cinématographique du roman du même nom de Karine Tuil

  • Date de sortie :   1er décembre 2021
  • Durée : 2h18

A propos michellaurent

A lire aussi

conan-le-cimmerien-heure-du-dragon-glenat

Conan le cimmérien – L’heure du dragon

L’heure du dragon est le douzième tome de la série Conan le cimmérien, des éditions …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com