Accueil / Culture / Littérature / BD / Les Métamorphoses 1858, tome 1, Tyria Jacobaeae

Les Métamorphoses 1858, tome 1, Tyria Jacobaeae

Les Métamorphoses 1858 est une nouvelle série des éditions Delcourt, une trilogie qui débute avec ce premier tome, Tyria Jacobaeae, paru en janvier 2019. Une bande dessinée d’Alexie Durand et Sylvain Ferret, qui offre une enquête pleine de mystère et angoissante, dans un Paris du XIXème siècle.

les-metamorphoses-1858-T1-tyria-jacobaeae-delcourtUn homme s’apprête à rentrer chez lui. Il est interpellé par son colocataire, qui se trouve à la fenêtre. Ils se retrouvent dans leur logement, l’un est docteur et dissèque des corps, quand il le peut. L’autre est inventeur et enquêteur. Alors qu’ils discutent et tentent de se mettre d’accord, pour le paiement du loyer, un jeune homme vient frapper à leur porte. Emile Dauger explique que sa sœur a disparu, et qu’il aimerait que le détective Stanislas André lui vienne en aide. Voilà déjà dix jours que sa sœur a disparu, mais la police ne semble pas le prendre au sérieux, quant à cette disparition. Pour eux, il s’agit plutôt d’une fuite. Mais le jeune homme en est certain, sa sœur n’aurait jamais pu le laisser seul. Les deux amis demandent le récit au garçon, et l’écoutent attentivement… La jeune femme, Marie, était couturière et travailleuse. C’est la voisine, la dernière personne à l’avoir vu, et semblait bizarre…

les-metamorphoses-1858-T1-tyria-jacobaeae-delcourt-extraitC’est un thriller inquiétant qui est à découvrir dans cette bande dessinée assez soignée, tant par le fond que la forme. Ce premier tome est prometteur, présentant brièvement, mais efficacement les deux principaux personnages, deux colocataires et amis d’enfance. L’un d’eux, Stan, détective, va prendre une cette enquête, pour se refaire un peu financièrement, mais ce qu’ils vont découvrir par la suite, va devenir de plus en plus surprenant et inquiétant. Les indices s’enchainent facilement, entraînant quelques rebondissements appréciables, pour cette enquête captivante. La bande dessinée est intéressante et fascinante, avec une atmosphère assez pesante et une intrigue qui se dessine, petit à petit et se révèle tout à fait effrayante. Le récit est très bien découpé et fluide, accompagné d’un dessin tout aussi travaillé et détaillé. Le trait est soigné, fin et vif, le personnage expressif et l’univers beau et énigmatique.

Tyria Jacobaeae est le premier tome d’une nouvelle série, Les Métamorphoses 1858, une bande dessinée de deux nouveaux talents, qui nous transporte facilement dans un Paris du XIXème siècle, pour une enquête bien mystérieuse, dangereuse et inquiétante…

A propos celine.durindel

A lire aussi

Théâtre : adaptation des « 1001 vies des urgences » de Baptiste Beaulieu

Le roman « Alors voilà. » de Baptiste Beaulieu, déjà adapté en bande-dessinée, se décline cette fois ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire les articles précédents :
Michel Drucker présente son livre au Château de la Buzine à Marseille

L’excellente association Parlez-moi d’un livre nous réserve toujours de magnifiques surprises avec ses rendez-vous littéraires ! Le 2 ...

Poil de Carotte, un album illustré des éditions Flammarion

Poil de Carotte, Jules Renard, est à retrouver, en texte intégral, aux éditions Flammarion. Un ...

Le jardin d’Anaël par Emilie Simeon

Les excellentes éditions Baudelaire présentent un livre de témoignage bouleversant : Le jardin d'Anaël par ...

Fermer