Accueil / Culture / Littérature / BD / Les voleurs de Carthage, tome 2, La nuit de Baal-Moloch.

Les voleurs de Carthage, tome 2, La nuit de Baal-Moloch.

voleurs-carthage-t2-nuit-baal-moloch-dargaudC’est aux éditions Dargaud, le 10 octobre 2014, qu’est paru La nuit de Baal-Mololch, le second et dernier tome des Voleurs de Carthage, une bande dessinée d’Appollo et Hervé Tanquerelle, qui révèlent un délicieux récit sur fond de guerre punique…

Autour de l’enceinte de Carthage, des hommes sont crucifiés et attendent la mort, certains le sont déjà, ils sont dévorés par les hyènes. Ces renégats, déserteurs sont en train de mourir alors qu’ils pourraient aider les romains dans les rues de Carthage, lors de l’assaut. Aussi, les survivants sont détachés et rapportés au camp, parmi eux, les deux amis, Horodamus le Gaulois et Berkan le Numide. De son côté Tara n’en peut plus d’attendre, sachant que les Romains se sont déjà rendus maîtres de la muraille sud, Antigone et Melquart eux souhaitent quitter la ville au plus vite avant qu’il ne soit trop tard, et abandonner, laisser tomber leur affaire… Tara, elle ne veut pas partir sans l’or de Tanit, elle préfère encore mourir sur place ! Pendant ce temps Horodamus et Berkan prennent les informations que les Romains laissent échappés, ils doivent se décider rapidement, car Carthage va bientôt être pillée par les assaillants.

Le récit est toujours aussi plaisant et fluide, la lecture est aisée et entraînante. Les évènements s’enchainent limpidement, avec toujours de l’action, des rebondissements et de l’humour, malgré une fin tragique… La relation entre les deux amis est toujours piquante, et le Gaulois est toujours aussi intelligent ! Pour le plus grand plaisir du lecteur. voleurs-carthage-t2-nuit-baal-moloch-dargaud-extraitLes déboires de leur aventure n’arrêtent en rien les deux héros qui espèrent et tentent toujours de récupérer l’or de Carthage, ce qui entraîne également le lecteur dans l’espoir d’une réussite pour Les voleurs de Carthage. Sur fond de guerre punique, Appollo a su apporter un récit étonnant qui apporte de l’humour tout en finissant tragiquement, une prouesse remarquable servi par le splendide dessin d’Hervé Tanquerelle, fluide, appuyé et gros, mais également précis et expressifs, avec de belles couleurs ocres, qui embellissent l’ensemble de la bande dessinée.

Ce second et dernier tome des Voleurs de Carthage, La nuit de Baal-Moloch, offre une fin étonnante et tragique, mais le récit est toujours aussi entraînant, captivant et humoristique, avec un trait caractéristique qui en fait une bande dessinée remarquable.

A propos celine.durindel

A lire aussi

Le Festival cinématographique de Gardanne fête ses 30 ans

Pour sa 30 ème édition, le Festival Cinématographique d’Automne de Gardanne qui se déroulera du ...

Lire les articles précédents :
Fast and Furious avec la nouvelle Ford Mondeo

Ford dévoile le nouveau film européen de la toute nouvelle Mondeo, créé par Rob Cohen, ...

Vent frais, un nouveau tome pour la collection A la queue leu leu.

C’est aux éditions Casterman, qu’est paru, le 15 octobre 2014, le quarante-septième tome de la ...

Pop ta party, un livre plein de bonnes idées pour faire la fête !

Paru aux éditions Eyrolles, le 23 octobre 2014, Pop ta party est un ouvrage d’Alice sur ...

Fermer