Accueil / Culture / L’oubli de la Somalie

L’oubli de la Somalie

La catastrophe humanitaire en Somalie et dans toute la région d’Afrique de l’Est était annoncée depuis des mois. Intérêts médiatiques obligent, la France, présidant le G20, a rassemblé ses membres, lundi à Rome, sur l’initiative de Bruno Le Maire, ministre de l’agriculture. Une conférence des pays donateurs s’est tenue aujourd’hui  même à Nairobi, capitale Kenyane.

 

Aujourd’hui en Somalie

Dans la corne de l’Afrique où règnent et s’étalent différentes guerres civiles depuis vingt ans, les prix ont doublé depuis 2007. La famine et la sécheresse  réduisent les familles aux départs, à l’exode. Les populations marchent sur de longues distances, avec  peu de vivres, elles accourent aux portes des capitales et des camps humanitaires qui n’ont plus de place pour les accueillir. Des milliers de nouveaux refugiés arrivent chaque jour. Le Kenya a même stoppé la construction des camps, de peur de voir affluer les mêmes flots continuels et incessants.  On compte douze millions de personnes touchées  directement par le manque de nourriture, d’eau et de médicament. Environ dix mille morts depuis le début de la crise. On dénombre plusieurs centaines de milliers d’enfants dont les pronostiques vitaux sont engagés, 80%  des nouveaux arrivants souffrent de malnutrition sévère au stade le plus avancé.

Spectacle dit il forcement spectateur ?

Sans les ONG sur le terrain tel que : Médecins Sans Frontières (MSF), Action Contre la Faim (ACF), la Croix Rouge, et bien d’autres encore ; le schéma déjà tragique aurait pu être chaotique. Les organisations humanitaires, qui négocient avec les miliciens pour pouvoir venir en aide aux populations dans certaines régions, déplorent  le temps  mit par les grandes puissances  à prendre conscience du problème. Le gouvernement français a appelé, lors de la réunion du G20, lundi, à Rome, « à une aide internationale urgente et massive » et encourage les investisseurs à développer l’agriculture dans la région afin qu’elle devienne indépendante sur le plan alimentaire. C’est aujourd’hui, à Nairobi, la capitale Kenyane que s’est décidée l’aide qui sera allouée à la Somalie. La conférence des pays donateurs a abouti  aux prévisions faites lundi 25 juillet. Soit, respectivement : 10 millions par la France, 25 millions par l’Espagne, 50 millions par la Norvège, et 59 millions par le Royaume Uni.  La banque mondiale, elle, devrait débourser environ 400 millions d’euros.

Au total, c’est 1,6 milliard d’euros qui seront nécessaire à l’enrayement de la famine sur l’année à venir d’après l’office de coordination des affaires humanitaires de l’ONU.

 

 

L’hypocrite prise de conscience de la situation Somalienne

« Cela fait des mois que je sonne l’alerte, maintenant, tout le monde se rue pour faire quelque chose ». Les mots de Jeffrey Sachs, conseiller spécial du secrétaire général des Nations Unies reflètent le climat politico-social mondial actuel. L’intérêt dans l’action. Et les medias ne facilitent pas la tâche. Emprunts d’éditorialistes et partisans de la mort kilométrique, ils balancent en cadence l’information comme un produit. Aussi, la somalie, ancrée dans cette histoire qui se répète inexorablement sur le continent depuis des décennies, n’intéresse apparemment pas les spectateurs pourtant généralement avides de scénarios dramatiques. La situation est urgentissime. Ce n’est pas le médiatique largage par avion des 10 tonnes d’aide de la part des pays donateurs aujourd’hui qui changeront la donne. En comparaison, la Croix Rouge, qui a envoyé 400 tonnes de matériels et de vivres vendredi dernier, déclare n’avoir satisfait la demande que pendant deux jours!

Alors oui,  plus c’est proche, plus on accroche. Alors oui, plus on se retrouve dans les victimes du drame, plus on est touché. Mais les têtes des nations, elles, sensées procéder avec ataraxie pour définir la meilleure solution, ne sont elles plus que des Hommes banals avec peu de talent que la communication a projetés au devant de la scène internationale ?

 

PDF24    Envoyer l'article en PDF   

A propos redaction

La rédaction suit les tendances du moment dans le domaine d’actualité. elle vous propose de suivre l'actualité mais aussi des chroniques de livres, cinématographiques , de suivre l'actualité de vos loisirs ( parc , spectacles , sorties ) et de vous proposer des infos fraiches par nos journalistes présents dans toutes la France qui peuvent couvrir ainsi de plus près les informations , nous proposons aussi des dossiers thématiques en fonction de l'actualité et des podcasts audio et vidéos .

A lire aussi

Jim Hawkins, le deuxième tome, Sombres héros de la mer

Sombres héros de la mer est le deuxième tome de Jim Hawkins, une bande dessinée ...

2 commentaires

  1. Bonsoir,

    Un article intéressant. je me permets d’y ajouter un lien, vital dans ce contexte…

    http://www.actioncontrelafaim.org/urgence-Somalie/

Lire les articles précédents :
27 ans : La Malédiction.

Jimi Hendrix, Janis Joplin, Jim Morisson, Kurt Cobain & plus récemment Amy Winehouse sont tous des artistes reconnus mondialement pour...

Dix ans de scène et 3 victoires de la Musique… Bénabar est sur scène !

Si l’on devait ne citer qu’un chanteur de la « nouvelle scène française », ce serait certainement lui. Principal représentant...

Lancement de la première offre bancaire entièrement mobile en France

BNP Paribas et Orange s’associent et signent un partenariat de licence de marque pour lancer une offre de services bancaires...

Fermer