Accueil / Sport / Gymnastique / Mondiaux de Gym de Anvers : La déception porte les couleurs de la France.

Mondiaux de Gym de Anvers : La déception porte les couleurs de la France.

Les Françaises visaient une qualification dans le top 24, le rêve s’est envolé pour Valentine Sabatou dès la première rotation. En cause, une réception sur les genoux au saut de cheval qui lui inflige la note de zéro. Mira Boumejmajen partait sereine avec des enchainements relativement simples qui devait lui permettre d’assurer sa note d’exécution. Malheureusement, il n’en est rien, la compétition ne se révèlera pas satisfaisante pour Mira qui comptabilisera deux chutes en poutre et une aux barres sur sa sortie double carpé.

Avec une 52e place pour Mira (48,815pts) et la 82e pour Valentine (37,665 pts), le bilan de ces championnats du monde 2013 se révèle donc peu satisfaisant dans le clan français.

VIDEOS

Valentine poutre

Mira sol

En ce qui concerne les autres nations, les USA étaient nettement supérieures, avec trois généralistes, dont deux gymnastes membres de l’équipe qui a remporté l’or olympique à Londres en 2012, Kyla Ross & Mckayla Maroney, ainsi que la jeune Simone Biles, championne nationale en date. Si la règle des « deux par pays » n’existait pas, ces trois gymnastes auraient toutes été qualifiées pour la finale du concours général. La règle fixant une limite à deux gymnastes par nation, seules Simone Biles et Kyla Ross ont pu présenter le concours général couronné d’un doublé gagnant avec les titres respectifs de championne et vice-championne du monde. Forte de ce succès, Biles se qualifie sur la finale des quatre agrès, sa coéquipière Ross obtient trois places en finale au sol, à la poutre et aux barres asymétriques et enfin c’est sans surprise et avec aisance que Maroney se qualifie pour la finale au saut, une formalité pour la vice-championne olympique à cet agrès. Le trio totalise pas moins de six médailles sur les finales par agrès (2 en or, 3 en argent et 1 en bronze).

 Kyla Ross au sol (concours général)
Kyla Ross au sol (concours général)

La Russe Aliya Mustafina, titulaire de quatre médailles olympiques, promettait un grand spectacle. La magie n’a pas eu lieu, la gymnaste n’était pas au top de sa forme. Elle se contentera tout de même du bronze au concours général et d’une finale à la poutre.

On attendait beaucoup également des gymnastes roumaines, Larisa Iordache et Sandra Izbasa. Larisa a enchainé des erreurs qui lui ont couté le podium du concours général ainsi que l’or à la poutre après une chute sur l’enchainement flip salto vrillé, habituellement bien maitrisé. Elle se rattrapera cependant au sol, avec une note d’exécution largement contestée, en obtenant la médaille de bronze sur cet engin. Pour la finale au sol, les pronostics désignaient sa compatriote Sandra Isbaza pour le podium qui, à la surprise générale, chute sur sa dernière diagonale et voit ainsi toute chance de médaille lui échapper. Elle a gagné L’OR à la poutre et est donc championne du monde ! Le bronze au concours general et le bronze aux barres

de gauche à droite: Kyla Ross, Victoria Moors, Simone Biles).
de gauche à droite: Kyla Ross, Victoria Moors, Simone Biles).

Le monde de la magnésie se souviendra encore longtemps de ce weekend gymnique, riche en émotion. Le spectacle était au rendez-vous dans une salle hors norme et une ambiance de feu. La concurrence était de taille et nul doute que le niveau était bien mondial. La route est longue jusqu’à Rio, le temps de peaufiner l’exécution pour certaines, augmenter la difficulté pour d’autres ou bien encore maintenir le cap dans le cas des Américaines.

Quoi qu’il en soit, la France n’a pas dit son dernier mot et des restructurations à venir pourraient bien renverser la vapeur. En effet, l’entraineur national, Eric Demay, et son épouse Cécile, sont parvenus à la fin de leur contrat (2009-2013) qui les lie à l’INSEP. Ce contrat ne sera pas renouvelé compte tenu des résultats peu probants des gymnastes françaises depuis leur arrivée et l’hécatombe de blessures survenues durant leur mandat. En repensant à l’avant Pékin (JO 2008), on se souvient des résultats portés par l’ancien entraineur national Yves Kieffer, dont l’or olympique d’Emilie Le Pennec ainsi que le sommet de la carrière d’Isabelle Severino. Malheureusement, ses méthodes contestées l’ont poussé vers la porte de sortie. Yves Kieffer tente aujourd’hui sa chance au sein de l’équipe nationale de Belgique. Son expérience a porté ses fruits et deux gymnastes belges se sont qualifiées dans la finale du concours général à l’instar des Françaises.

« Impossible n’est donc pas français ». C’est ce que tentera de prouver le nouvel entraineur national, Véronique Legras, ex-adjointe d’Yves Kieffer durant son mandat.

La structure de haut niveau subit des modifications elle aussi. Les gymnastes seniors seront réparties sur trois pôles France : l’INSEP (entraineur Nellu Pop, ex-entraineur de Ludivine Furnon, il fut également co-entraineur du centre de Deva en Roumanie aux côtés d’Octavian Belu), St-Etienne (entraineur Marie Angeline Colson) et Marseille (entraineur Véronique Legras). La nouvelle directrice du secteur féminin ne sera autre que Sophie Darrigade, ancienne gymnaste et responsable de l’organisation du pôle de l’INSEP.

 Avec toutes ces modifications, la gymnastique féminine française repart sur de nouvelles bases. L’expérience est acquise, c’est maintenant à l’équipe d’encadrement de fixer de nouveaux objectifs. Prochaine grande étape, les championnats d’Europe du 12 au 18 mai en Bulgarie, ce sera le moment de faire un nouveau point sur la situation et d’évaluer les progrès de nos compatriotes.

 Résultats complets des championnats du monde à Anvers

 

Emilie Lefebvre

A propos Emilie Lefebvre

A lire aussi

Chroniques du Tour de France, par Jean-Paul Ollivier

A l’occasion du Tour de France 2018 qui se déroulera du 7 au 29 juillet, Jean-Paul ...

Un commentaire

  1. Il y a une grosse erreur dans l’article !
    Aliya n’a pas gagné « qu’une médaille de bronze! »
    Elle a gagné L’OR à la poutre et est donc championne du monde ! Le bronze au concours general et le bronze aux barres !!!!! Attention c’est une très grosse erreur….
    Sinon l’article est très bien et c’est un bon résume de ces championnats :)

Lire les articles précédents :
Lueur de nuit de O.G. Boiscommun aux éditions Glénat.

A paraître ce 9 octobre 2013, aux éditions Glénat, Lueur de nuit est un one shot merveilleux et ...

MISSIU : Le Bracelet Mode à l’esprit dentelle

Créée en Juillet 2012, MISSIU est une marque française de bracelets qui se dit “seconde ...

« D. I.S.C.O » la nouvelle comédie musicale aux Folies Bergère

  Souvenirs, souvenirs ! L’automne sera chaud aux Folies Bergère ! Boules à facette étincelantes, paillettes dorées ...

Fermer