Ne pas fumer après une greffe de cheveux : Les justifications

L’on ne peut aborder la question de la greffe de cheveux sans parler de perte de cheveux ou de calvitie. Cela est bien connu, à un âge donné, certaines personnes sont confrontées à la perte de leurs cheveux.

Fumer apres une greffe

Ce phénomène s’explique par plusieurs facteurs qui peuvent être génétiques, dus à un déséquilibre dans l’alimentation, à un changement hormonal ou encore au tabagisme. En raison de la diversité et de la multiplicité des facteurs identifiés, personne n’est à l’abri de la perte de cheveux.

Il existe néanmoins de nos jours des moyens permettant d’interrompre le processus de chute de cheveux et de restaurer la chevelure. Cependant, fumer après une intervention capillaire peut nuire à cette restauration.

Cette pratique accroît le risque d’infection et allonge le temps de récupération. Par ailleurs, les résultats escomptés peuvent manquer d’être atteints. Il est donc nécessaire pour la réussite de l’intervention, de veiller à ne pas fumer après une greffe de cheveux.

Ne pas fumer après une greffe de cheveux : Le besoin d’oxygénation

L’oxygénation essentielle à la survie des greffons

Les greffons implantés dans le cadre d’une greffe capillaire ont besoin non seulement de se consolider sur le cuir chevelu, mais également de bénéficier d’apports suffisants en nutriments et en oxygène pour avoir le plus de chances possibles de survivre.

Ces apports en nutriments sont assurés par la circulation sanguine. Il est donc essentiel de bénéficier d’une bonne circulation sanguine après une greffe de cheveux afin d’assurer à l’intervention les meilleures chances de réussite.

Des détails sur la greffe de cheveux sont accessibles à l’adresse https://greffe-de-cheveux-turquie.com/. Cette clinique spécialisée dans la greffe capillaire reçoit des patients provenant du monde entier. Les taux de succès impressionnants ont fait sa renommée en qualité de centre de soins capillaires.

La nicotine et la baisse du taux d’oxygène dans le sang

Durant la consommation de tabac, sous l’effet de la nicotine, il y a formation de monoxyde de carbone au sein de l’organisme. Ce gaz se fixe sur certains composants du sang et prend ainsi la place de l’oxygène dans la circulation sanguine.

Le taux d’oxygène dans le sang baisse alors et les greffons sont de moins en moins bien alimentés.

Or, les greffons implantés dans le cadre de la procédure chirurgicale ont besoin d’apports importants en oxygène. Ce défaut d’oxygénation menace directement leur survie et partant, le succès de la greffe capillaire.

La nicotine et ses conséquences sur la circulation sanguine

La nicotine et la compression des vaisseaux sanguins

La nicotine qui est une substance produite par le tabac a pour effet un durcissement et un rétrécissement des vaisseaux sanguins. Cela se traduit par une baisse des flux de la circulation sanguine et par une réduction des apports en oxygène.

Apprenez-en plus ici sur les autres effets du tabac sur la santé.

L’impact de la circulation sanguine dans le processus de cicatrisation

Avec la compression des vaisseaux sanguins et la réduction des flux sanguins, la circulation sanguine est de toute évidence ralentie. Ce ralentissement est de nature à entraver le processus de cicatrisation.

La peau a donc du mal à se régénérer, ce qui, outre l’allongement des délais et des soins post-opératoires, accroît le risque de conserver des cicatrices post-opératoires.

Cette situation qui est de nature à affecter la qualité des résultats issus de l’opération, fait partie des motifs pour lesquels il est recommandé de ne pas fumer après une greffe de cheveux.

Tabagisme et mauvaise cicatrisation : L’exposition aux risques d’infection

Lorsque les incisions pratiquées à l’occasion d’une greffe capillaire tardent à cicatriser, le patient court un risque important d’infection. Ces incisions se transforment en plaies installées à la racine des cheveux et constituent des nids de prolifération des bactéries.

Si ce risque est inhérent à toute personne qui subit une procédure capillaire, il est généralement résorbé très rapidement grâce au processus de cicatrisation. Mais le risque s’accroît chez les personnes qui fument en raison de leur lenteur à cicatriser.

Pour éviter tout risque et accroître ses chances d’obtenir des résultats optimaux à l’issue d’une greffe capillaire, il est recommandé, durant environ trois semaines, de ne pas fumer après une greffe de cheveux.

A propos redaction

La rédaction suit les tendances du moment dans le domaine d’actualité. elle vous propose de suivre l'actualité mais aussi des chroniques de livres, cinématographiques , de suivre l'actualité de vos loisirs ( parc , spectacles , sorties ) et de vous proposer des infos fraiches par nos journalistes présents dans toutes la France qui peuvent couvrir ainsi de plus près les informations , nous proposons aussi des dossiers thématiques en fonction de l'actualité et des podcasts audio et vidéos .

A lire aussi

Marché de la cigarette électronique : une évolution attendue de 5 % à 10 % d’ici 2023

Selon une récente étude de Xerfi, la cigarette électronique affiche de belles et prometteuses perspectives …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
Read previous post:
danger-girl-gi-joe-le-cobra-sifflera-trois-fois-graph-zeppelin
Danger Girl & G.I. Joe – Le Cobra sifflera trois fois

Les deux équipes de choc, Danger Girl et G.I. Joe se rencontrent dans le tome …

Comment améliorer rapidement son niveau en langue étrangère ?

L'une des principales difficultés de l'apprentissage d'une langue est d'acquérir une bonne aisance, suffisante pour …

Construction d’ateliers provisoires par Spaciotempo

La construction d’ateliers provisoires est une option à laquelle ont recours de plus en plus …

Close