Accueil / Actu du web / « Occupy –We the People »présenté au Festival de Cannes

« Occupy –We the People »présenté au Festival de Cannes

GGEn visite à Portland (état de l’Oregon, aux Etats Unis), le 6 Avril dernier, l’occasion m’a été donnée de  rencontrer  GG  Williams, une militante pour la justice sociale et la dignité humaine, qui a bien voulu se confier :

Mon court  métrage « Occupy – Nous le Peuple», que je présenterai au festival de Cannes 2013, est la démonstration  sur le « Mouvement Occupy Wall Street », mettant en lumière  des milliers de gens fragilisés par la crise économique engendrée par le complexe financier, représenté par Wall Street, avec la complicité de décideurs politiques. Je suis passionnée par la vie et le cinéma. Mon objectif est  de faire des  films qui reflètent une  conscience sociale et nos valeurs traditionnelles  éperdues.  Le  film doit engendrer  de nouvelles idées sur la vie, alléger  les souffrances humaines….Mes premiers loisirs ont été la lecture d’une part, et regarder les films d’autre part. Je suis une idéaliste et l’image me fascine. Parmi mes favoris , citons « It’s à Wonderful Life », Mr. Smith Goes to Washington » et plus récent « 42 » sur la vie  légendaire de Baseball, Jackie  Robinson.  Mes héros sont le Dr. Martin Luther King, Abraham Lincoln, Nelson Mandela et les Freedom Riders .

Occupy -We People,présenté au festival de Cannes

« J’ai réalisé mon premier film ,pendant mes premières années d’université : Lors d’un cours d’étude sur la femme, j’ai crée  un  show  qui était centré sur la vie de Sojourner Truth, , et qui faisait entrer clandestinement les esclaves noir au Canada . Etudier la vie et le destin de ces gens, m’a  donné l’inspiration et la force de continuer le combat que je mène. Aujourd’hui, des milliers de familles sont obligées de quitter leur maison, perdent leur retraite,  et dépriment.  J’ai réalisé le film « Occupy  – We the People, pour montrer à quel point  les gens ont vu leur rêve se dissiper, en vivant marginalement dans une société sans pitié, en perte de dynamique collective, qui fut jadis leur force. »

il y a 20 ans, j’ai visité la France, pour la première fois, dans le cadre  d’un échange culturel. De Paris, j’ai pris le train vers le Sud, lorsque j’ai entendu parler du festival de Cannes , qui se déroulait à l’époque. Je me suis promis alors, que je retournerai  officiellement au festival. Je crois à l’adage « United We Stand », «  Ensemble, nul ne peut nous arrêter »,  paroles du Dr King.

GG Williams

 

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

A propos redaction

La rédaction suit les tendances du moment dans le domaine d’actualité. elle vous propose de suivre l'actualité mais aussi des chroniques de livres, cinématographiques , de suivre l'actualité de vos loisirs ( parc , spectacles , sorties ) et de vous proposer des infos fraiches par nos journalistes présents dans toutes la France qui peuvent couvrir ainsi de plus près les informations , nous proposons aussi des dossiers thématiques en fonction de l'actualité et des podcasts audio et vidéos .

A lire aussi

Bien choisir son vélo de route

Depuis un peu plus d’un siècle, le vélo de route ne cesse de procurer des ...

Lire les articles précédents :
Campus Stellae, tome 1, le premier chemin, chez Glénat.

Sur les chemins de Compostelle, Campus Stellae, Le premier chemin, est paru aux éditions Glénat, ...

Les anges de la téléréalité 5 : Interview de Fréderique et Maud

Ils ont marqué les anges de la téléréalité sur NRJ 12, France Net infos est ...

Un deuil dans la famille :Duel à mort entre le Joker et Batman.

 Urban Comics a republié l'une des aventures de Batman  les plus excitantes. Disponible depuis le 26 avril ...

Fermer