Poison Ivy Infinite – 1 – Cycle Vertueux – Éditions Urban Comics 

Poison Ivy s’affaiblit au fil du temps. Pour récupérer sa force, elle décide de nous embarquer dans une virée venimeuse pour retrouver celui qui lui rendra de sa superbe. Et, en profiter pour éradiquer une fois pour toute cette humanité dérangeante qui « bouffe » sa nature comme le poison qui coule dans ses veines !!

Cycle Vertueux, un premier tome d’une Poison Ivy dépoussiérée, aussi virulente que séduisante, à découvrir chez Urban Comics depuis le 18 août 23. (+12)

Poison Ivy Infinite © 2023 DC Comics © Urban Comics
  • Le décor :

Gotham, un arbre sur les rives ….

Pam se rappelle comment la Sève et elle se sont fortuitement dissociées. Un sacrifice vital pour la jeune « plante ». Il ne lui reste qu’un faible pouvoir qu’elle ne supporte pas de voir s’éteindre. Malgré les conseils de Bella, elle décide de reprendre la route pour le dessein de toucher à présent, l’humanité.

Et tout commence lorsqu’un jeune homme la trouve désespérée au bord de la route, dans le Colorado. Elle accepte rapidement son invitation, et grimpe dans sa camionnette pour filer vers le Wyoming. Là, la nature pullule encore, c’est l’endroit parfait pour commencer à disséminer ses spores un peu partout.

Pam n’a qu’à toucher les choses, les animaux, les gens, pour que le champignon se libère. C’est si facile, et grâce au van qu’elle a gentiment emprunté à ses nouveaux colocs, elle file encore plus loin. Destination Seattle, parsemant çà et là un peu de mort pour les humains. Un peu d’espoir pour la Terre.

Au détour d’un chemin, la jeune femme s’arrête dans un pub. Un verre, puis deux… Juste assez pour se rappeler des baisers d’Harley, de leur séparation brutale, mais nécessaire.

Maintenant, elle est déterminée. Mais, dans son périple, nostalgique de son amour perdu, elle ressent quelque chose. Comme un signe. Une présence. Une vieille connaissance

Poison Ivy Infinite © 2023 DC © Urban Comics
  • Le point sur le comics :

Un cycle vertueux aux Éditions Urban Comics, partagé entre l’amour et la destruction. La folie et l’égarement. La version sexy de la Poison Ivy de Wilson et Gaiman est bien plus « humaine » et sentimentale que le monstre que l’on connaît déjà. Ils nous font entrer dans sa psyché schizophrénique, tantôt bousculée par des moments de lucidités, tantôt par des moments d’extrêmes violen​ces, pendant ce road-trip destructeur et salvateur ! Le scénario comporte également des phases scientifiques avec cet être « écologiquement » transformé !!!

Toute la dualité de cet esprit se dévoile au fil des graphismes de Marcio Takara, qui accentue les expressions des visages. Les découpages s’adoucissent lors des échanges délicats et sentimentaux. Tandis qu’ils « s’énervent », nous impactant les rétines lors des affrontements et du déploiement de sa rage contre l’humanité. C’est plutôt puissant !

Poison Ivy Infinite © 2023 DC © Urban Comics
  • La conclusion :

C’est parti pour un road-trip virulent et une course pour l’extinction de l’humanité. Ce premier tome de Poison Ivy aux Éditions Urban Comics est particulièrement déroutant, de par notre « invasion » dans cette malade psyché. Nos sentiments de lecteur font les montagnes russes avec la protagoniste principale !!! Partagé entre un amour transcendant et tellement pur. Une obsession certaine pour un vieil ami, et une aura destructrice, particulièrement frénétique. Accrochez-vous et n’oubliez pas vos protections !!!!

A propos stef emma

Rat de laboratoire, BDphile, et couteau en second sur Le bon goût des choses ( végétarien, végétalien)

A lire aussi

nota-bene-t6-vie-Moyen-Age-Soleil

Nota Bene, Tome 6, La vie au Moyen Âge

La vie au Moyen Âge est le sixième tome de la série documentaire Nota Bene, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com