Poly, la bande dessinée du film

Poly est le nouveau film de Nicolas Vanier, d’après l’œuvre de Cécile Aubry, à l’affiche actuellement, mais c’est aussi une bande dessinée, parue en octobre 2020, aux éditions Glénat. Une sublime histoire d’amitié, de Steven Lejeune et Nicolas Vanier, entre une petite fille et un poney.

poly-bd-film-glenatDans la voiture, Cécile ne lit plus son livre d’Alice au pays des Merveilles. Au volant, sa maman explique qu’elle sait que sa petite fille est triste de déménager, mais Beaucastel leur offre un logement et un travail, soit une belle opportunité pour elles. Après les vacances, Cécile pourra aller à l’école du village… La petite fille est fâchée, tout cela lui est égal, car la seule chose qu’elle veut c’est voir son papa ! Elles arrivent bientôt au village, où elles sont accueillies par un homme, le maire, qui leur présente leur nouvelle maison et le cabinet de l’ancien docteur. Le soir arrive rapidement, Cécile se couche et sa maman vient l’embrasser avant de s’endormir. Mais la petite fille se lève et regarde par la fenêtre, le vieux château du village, dont une fenêtre est éclairée. Dans la cuisine, sa maman se pose un instant, assise devant la table de la cuisine, elle met sa tête dans ses mains, se demandant si elle a fait le bon choix…

poly-bd-film-glenat-extraitCécile peine à nouer des liens avec les enfants du village, mais quand un cirque itinérant arrive dans le village, toute la communauté est quelque peu bousculée. Tout le monde va voir les spectacles. Cécile, elle, reste cachée, pour tenter d’en avoir un aperçu. Elle se rend compte rapidement que les animaux sont maltraités, surtout Poly, le petit poney du cirque. Elle s’en prend d’affection et tente de libérer l’animal, afin de le sauver. Une aventure héroïque, où l’amitié va mêler de beaux liens. Une relation de confiance et d’apprivoisement va s’établir entre Cécile et Poly, qui va aussi s’avérer périlleuse. Le récit est plein de rebondissements, avec des thèmes forts abordés, comme, notamment, le rapport homme animal, la maltraitance des animaux… La bande dessinée est bien construite, très plaisante à lire et à découvrir, offrant un récit doux et captivant, démontrant une dure réalité et le courage d’une jeune fille. Le dessin est plaisant, sans trop de fioritures, néanmoins efficace, expressif, coloré et bien découpé.

Poly est une bande dessinée, inspirée du film de Nicolas Vanier, parue aux éditions Glénat, qui présente une sublime histoire d’amitié, entre une jeune fille et un poney de cirque maltraité, forte de sens et de sujets de réflexions, toujours d’actualité.

A propos celine.durindel

A lire aussi

l-or-des-marees-t2-amants-mer-iroise-glenat

L’or des marées, tome 2, Les amants de la Mer d’Iroise

Les amants de la Mer d’Iroise est le deuxième tome de la saga maritime, humaine …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
Read previous post:
play-doh-caisse-enregistreuse-coffret
Play-Doh – La caisse enregistreuse

Play-Doh, marque du groupe Hasbro, et marque reconnue de pâte à modeler, ne cesse de …

Le Calendrier de l’Avent Compagnie Coloniale 2020 

Le calendrier de l’Avent Compagnie Coloniale 2020 est pile dans le thème de Noël avec …

focaccia-trois-recettes-florelli
Florelli – Trois nouvelles Focaccia artigianale croustillantes

La marque Florelli, du groupe Ital Passion, invite à découvrir et déguster ses trois nouvelles …

Close