Accueil / Culture / Cinéma / Rencontre avec l’acteur suédois Ola Rapace

Rencontre avec l’acteur suédois Ola Rapace

Les fans de James Bond connaissent bien l’acteur suédois Ola Rapace. Dans Skyfall, il incarnait Patrice, un ennemi de l’agent 007. Nous l’avons rencontré lors du dernier Festival de Télévision de Monte-Carlo où il était membre du jury. C’était la première fois qu’on lui proposait une telle fonction, en dehors de la Suède où il est très connu.

En Suède précisément, Ola Rapace est plutôt habitué aux films d’action et aux rôles très physiques. A ses débuts, il reconnaît qu’on lui a souvent donné des rôles de méchants dans des films policiers. « Le public associe souvent les acteurs à des rôles précis ; c’est difficile de faire changer d’avis les gens. Avec  l’âge, on devient différent mais les acteurs continuent trop souvent à garder la place qu’on leur a attribuée. »  Depuis plusieurs années, l’acteur a l’opportunité de tourner dans des productions internationales. « C’est une vraie chance pour moi de pouvoir avoir l’occasion de choisir l’endroit le plus intéressant du point de vue artistique pour tourner », reconnaît-il. Récemment on l’a ainsi vu dans Skyfall mais aussi dans  la série The last Kingdom ou le film Valerian de Luc Besson.

Ola Rapace parle couramment anglais mais il se débrouille aussi très bien en français – avec un léger accent suédois pas désagréable à entendre-.  En effet, il a vécu plusieurs années à Paris et à Montpellier. Il s’est aussi rendu plusieurs fois au Festival de Cannes, avec son ex-femme Noomi Rapace, elle aussi comédienne. La première fois qu’il a travaillé en France, c’était pour le film Arès. Le réalisateur Jean-Patrick Bénès l’a contacté car il cherchait un acteur qui sache boxer. « Peut-être qu’il n’arrivait pas à trouver un acteur français qui sache se battre ! ».  Ensuite, il a changé de registre et a enchaîné avec Carole Mathieu de Louis-Julien Petit avec Isabelle Adjani. « Un scénario sublime, original et c’était un honneur de tourner avec cette immense comédienne. » Avec ces deux films, il est passé d’un univers à un autre, du film d’action au film plus intimiste : « C’est le luxe de ce métier ». Ola Rapace avoue ne pas aimer la routine et s’ennuyer facilement. En jouant dans des films français si différents, il est bien servi !

Si Jean-Patrick Bénès et Louis-Julien Petit lui proposaient de nouveaux rôles, il ne diraient pas non. Il aimerait également tourné à nouveau pour Olivier Marchal, qui l’a dirigé dans la série Section zéro diffusée en 2016 sur Canal +. Bientôt, on le verra dans Divertimento réalisé par Keyvan Sheikhalishahi, un thriller qui nous plongera dans le monde des joueurs d’échecs.

Lorsque nous l’avons rencontré, il nous avait confié qu’il avait écrit avec un copain un film sur son grand-père et son enfance. Il n’envisageait pas de jouer dedans « ou alors un petit rôle » mais il avait très envie de réaliser ce film qui serait « à la fois sombre et amusant ».  Ce qui est sûr, c’est que l’acteur suédois de 48 ans a plein de projets en tête et sera à l’affiche de plusieurs productions dans les prochains mois. On espère que ses choix se porteront encore vers la France.

A propos laurence ray

A lire aussi

julie-doohan-t1-spirit-of-bourbon-delcourt

Julie Doohan, tome 1, Spirit of Bourbon

Spirit of Bourbon est le premier tome d’une nouvelle série des éditions Delcourt, Julie Doohan. ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.