Rencontre avec Leee John, le chanteur du groupe Imagination

Entre deux concerts en Europe, au milieu de son planning chargé, Leee John, le chanteur du groupe mythique Imagination, a pris le temps de s’arrêter quelques jours à Cannes, durant le MIPCOM. Loin d’être venu pour fouler le tapis rouge, il est allé à la rencontre de professionnels afin de promouvoir un projet qui lui tient particulièrement à cœur : « Flashback, the history of UK black music », un documentaire dont il est à la fois producteur et réalisateur. Nous l’avons rencontré sur la terrasse du Palais des Festivals, sous un soleil radieux.

Leee John s’est montré très enthousiaste pour parler  de « Flashback ». Ce projet est né il y a environ huit ans. Alexandre Piot, qui avait produit à Paris la comédie musicale « Oliver Twist », avait envie de réaliser un documentaire sur le groupe Imagination. Leee John a alors évoqué les artistes et la musique qui l’avaient influencé. Il s’est mis à interviewer de nombreux artistes. Leee John est un homme curieux, très à l’écoute des gens. Il suffit de le rencontrer pour s’en rendre compte. Son co-producteur l’a encouragé à filmer lui-même. Pendant plusieurs mois, les interviews se sont accumulées, mettant en évidence l’héritage de la musique noire au Royaume-Uni mais aussi dans le monde entier. Il a trouvé l’histoire de ces artistes fascinante. Chacun lui faisait part de son expérience, de ses difficultés à s’imposer dans le milieu de la musique. C’est ainsi que « Flasback » est né.

« Ce qui m’anime, c’est la passion. Même si je suis fatigué, j’y vais ! », nous a confié le chanteur d’Imagination. Soucieux de « garder en vie » l’héritage de la musique noire, il a fait le déplacement à Cannes pour parler du documentaire. Il affirme que « C’est un projet international qui peut toucher toutes les générations ». Les plus jeunes peuvent découvrir l’histoire de la musique et les autres vont en apprendre davantage sur les artistes qu’ils écoutent depuis leur jeunesse.

Il est certain que les Français seront réceptifs. Ils sont ouverts, curieux.  Notre pays ne l’a jamais déçu.  Il y a enregistré des albums solo.  Il aime la France et Paris. D’ailleurs, il va souvent à Montmartre pour acheter ses vêtements, nous a-t-il avoué.

A propos laurence ray

A lire aussi

a-cheval-t7-renes-du-salon-delcourt

À cheval !, tome 7, Les rênes du salon

Les rênes du salon est le septième tome de la série pleine d’humour À cheval !, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
Read previous post:
Montpellier, Cinémed signe un palmarès brillant pour le 7ème art

Ce samedi soir (26 octobre), le "Corum" de Montpellier a tiré ses rideaux, sur la …

barrettesacheveux
Comment bien utiliser ses barrettes à cheveux ?

De nos jours, les barrettes à cheveux semblent être des outils assez simples. Vous venez juste de …

sauces-prestige-truffe-florelli
Des sauces Prestige à la truffe d’été, pour illuminer les repas de fêtes.

La marque italienne Florelli vient illuminer les repas de fêtes, des français, avec deux nouvelles …

Close