Accueil / Culture / « Satan est un homme comme les autres » de Céline Mancellon

« Satan est un homme comme les autres » de Céline Mancellon

Publié chez Milady, « Satan est un homme comme les autres » est une romance New Adult qui devait me combler. Cependant, ce fut une lecture en dent de scie, toutefois suffisamment agréable pour passer un bon moment. Je vous présente ma chronique !
 
Satan est un homme comme les autres
Résumé
Infernal. Démoniaque. Salaud. Des adjectifs qui collent à la peau d’Adrian Sheffield, pianiste virtuose et terreur du monde de la musique classique. Il fallait s’y attendre : à force de semer la haine, Adrian reçoit un jour une menace de mort. Son agent – la seule personne sur Terre à encore le supporter – décide de lui attribuer un garde du corps. Ou plutôt une garde du corps : Carrie North. 
Mais il ignore que Carrie a déjà rencontré Adrian, et qu’il ne lui a pas fait bonne impression. Du tout. Les voilà de nouveau réunis. Adrian, toujours aussi séduisant et imbuvable, et Carrie, toujours aussi têtue. Sauront-ils surmonter leurs rancoeurs et céderont-ils enfin à leur attirance mutuelle ? Mais surtout, qui veut la peau d’Adrian Sheffield ?
Mon avis

J’avais beaucoup d’espérance à la lecture du résumé de « Satan est un homme comme les autres ». Pourtant, il ne m’a pas totalement convaincue. Si l’histoire est sympathique et l’axe intéressant, j’ai eu énormément de mal à m’attacher aux personnages. La lecture a été aussi un peu difficile car je me suis assez vite ennuyée. Et s’il y a bien quelque chose qui me frustre dans un livre c’est l’ennui. J’aime être happée par l’histoire, à ne plus pouvoir le poser tant je veux savoir la suite, mais ici la magie n’a pas opéré… C’est assez long à se mettre en place, pour une intrigue qui, au final, n’a rien d’exceptionnel. 

Les points faibles

J’ai été triste de constater que la psychologie des personnages semble un peu bâclée. Carrie possède 10 ans d’expérience dans l’armée, pourtant elle manque de crédibilité dans son rôle. Quand à Adrian, il est décrit comme le Diable, mais c’est surtout un goujat pensant que le monde lui appartient et qui finit par s’adoucir face à une femme. Un modèle un peu vu et revu dans la romance, mais qui fonctionne encore assez bien la plupart du temps. Ici, le revirement est un peu brusque je trouve, et l’alchimie manque entre eux.

J’ai également eu un peu de mal avec les multiples épilogues à la fin, que je n’ai pas toujours trouvés pertinents. Peut-être un seul épilogue un peu plus long aurait été plus efficace et sympathique à lire. J’avais en effet un peu l’impression que l’auteure en faisait trop. Surtout que l’intrigue principale, qui est la cause de leur réunion, est en fait assez effacé et peu traitée, voire totalement expédiée à la fin. En effet, la scène d’action — presque unique du livre — s’étale sur seulement deux pages. Cela m’a laissé sur ma faim. 

Les points forts

Bien qu’il y ait de nombreux points faibles, je tiens quand-même à souligner ce qui m’a plu dans « Satan est un homme comme les autres ». En effet, j’ai passé un agréable moment à lire ce livre, même s’il ne m’a pas comblé. J’ai bien ri face à l’humour d’Adrian que j’ai trouvé aiguisé et bien placé. J’ai vraiment aimé la hauteur de sa culture que l’on retrouve dans ses références, qu’elles soit musicales ou non. Et je dois avouer que, bien qu’il soit un goujat de première qui a un ego surdimensionné, j’ai apprécié son côté osé. De son côté, le caractère de Carrie m’a assez plu. Le fait qu’elle ne soit pas du genre à se laisser marcher dessus ou à changer pour un homme. Qu’un homme la trouble, certes, mais qu’elle ne devienne pas un morceau de chair perdant tous ses moyens m’a convaincue. 

Bilan

En somme, « Satan est un homme comme les autres » est un roman sympathique à lire à ses heures perdues. L’histoire ne fera pas palpiter le coeur mais nous fera passer un agréable moment.

A propos Victoria MARION

Rédactrice littérature, gastronomie, mode, high tech, jeux de société et tourisme/voyage.

A lire aussi

Festival de Cannes J6 : « Portrait de la jeune fille en feu » de Céline Sciamma, deuxième film français en compétition

La journée de dimanche à été marquée par la projection du deuxième film français en ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire les articles précédents :
visibilité web
Optimiser sa visibilité sur internet avec SEO WEB SERVICES

Un artiste, un blogueur, un entrepreneur, ou un freelancer est présent sur le web pour ...

Château Vieux Landat – Haut-Médoc

Pour les tables de fêtes, pour accompagner vos plats, nous vous proposons de découvrir le ...

Mon grand coffret Montessori d’initiation au calcul

Mon grand coffret Montessori d’initiation au calcul est un ouvrage des éditions Larousse, paru en ...

Fermer