Accueil / Culture / Littérature / BD / Sunlight, premier one shot de la nouvelle collection Flesh & Bones.

Sunlight, premier one shot de la nouvelle collection Flesh & Bones.

501 SUNLIGHT[BD].inddC’est aux éditions Glénat qu’est paru, le 29 octobre 2014, Sunlight, le premier one shot de la nouvelle collection Flesh & Bones, au format comics, à la couverture souple et en noir et blanc, pour des récits de genre ! Elle débute avec une bande dessinée de Christophe Bec et Bernard Khattou…

Sur un brancard une jeune femme fait un arrêt cardiaque, les médecins et infirmiers autour d’elle s’affolent, ils amènent le chariot de réanimation, et ils chargent ! La narratrice, sur le point de mourir, s’adresse aux lecteurs en se demandant s’il existe une vie après la mort. Quelques jours plutôt elle dansait tranquillement sur la piste d’une discothèque, lorsqu’un homme est venu se coller-serrer contre elle, elle le repousse gentiment en expliquant qu’elle a besoin de son espace vital, mais l’homme persiste, devenant chiant ! C’est alors qu’une jolie blonde repousse aimablement l’homme pour et embrasse la jeune femme devant les yeux ébahis de l’homme chiant, qui repart vexé… Satisfaites, les deux jeunes femmes vont rejoindre leur ami Kevin qui a quelques choses à leur faire voir, un homme, François, qui a un plan d’une mine désaffectée inondée, où ils vont pouvoir faire de la spéléo, comme ils aiment…

Après une introduction et une présentation rapide des trois personnages, l’aventure tourne vite au cauchemar ! En effet, à peine arrivé sur le site de la mine désaffectée, les trois amis tombent dans un puits mal scellé. Ils sont pris au piège au fond du gouffre humide et sombre. Ils vont devoir survivre et ne pas laisser l’angoisse prendre le dessus… Voici un huis clos surprenant et passionnant,sunlight-flesh-bones-glenat-extrait où le lecteur s’attache rapidement à ses trois amis, et plus spécifiquement la narratrice, qui révèle, petit à petit son histoire, et les violences qu’elle a subi ! Prenant, le récit se lit facilement, il offre quelques flashbacks qui dynamisent la bande dessinée, et une fin surprenante, dont le lecteur ne s’attend pas… Le dessin en noir et blanc accentue cette atmosphère pesante et suffocante, le trait est réaliste, posé, parfois moins travaillé, mais offre tout de même quelques belles cases.

Sunlight inaugure donc cette nouvelle collection Flesh & Bones de one shot en noir et blanc, une bande dessinée de survie angoissante et inquiétante, qui confirme les talents de Christophe Bec et Bernard Khattou.

A propos celine.durindel

A lire aussi

Cyberfatale : Si ça sort, on est morts !!

Avec, Cyberfatale aux Éditions Rue de Sèvres, plongez dans les méandres obscurs du net. Et ...

Lire les articles précédents :
Forever Gentlemen, volume 2.

Sorti le 20 octobre 2014, après le grand succès du premier volume, Forever gentlemen, revient ...

NRJ MUSIC AWARDS 2014 : une dimension événementielle

La 16ème cérémonie des NRJ MUSIC AWARDS 2014, le rendez-vous musical des plus grandes stars ...

Etape du Tour 2015 : Ouverture des inscriptions

La 23ème édition de l'Etape du Tour ouvre ses inscriptions le 6 novembre à partir ...

Fermer