hunger games creative writing coursera creative writing review homework help was settled in advance gcse creative writing mark scheme pay for your essay may you help me with my homework 7th grade essay writer how to cite a website for mla research paper

Tour d’Espagne : Ryder Hesjedal en solitaire

HesjedalLa 14ème étape de la Vuelta était une étape piège, de celle qu’il ne faut surtout pas louper lorsqu’on joue une place au général. Un jour sans sur une course de 3 semaines peut vous faire perdre la course ou tout espoir de bien figurer dans le haut du classement.

Avec 200,8 Kms et de nombreuses ascensions, dont l’arrivée en altitude à La Camperona, ascension inédite de 1ère catégorie, la pression était sur les épaules des favoris au départ de Santander.

Javier Guillen, Directeur général de la Vuelta a d’ailleurs décrit La Camperona comme “une montée brutale”, alors que Fernando Escartin, Directeur technique de la Vuelta a précisé que le début est facile mais que les 2,7 derniers kilomètres sont très durs avec un passage à 19%.

Ils étaient 185 coureurs à s’élancer pour affronter l’une des étapes les plus difficiles de cette 69ème édition du Tour d’Espagne. Le départ était tendu et de nombreux coureurs ont bataillé pour prendre la bonne échappée.

Au kilomètre 15, un groupe de 19 coureurs s’est formé et a pris une légère avance. On retrouvait dans ce groupe, le porteur du maillot à poids, Lluis Mas Bonet. Mais au kilomètre 20, le peloton était de nouveau groupé.

Joaquim Rodriguez, en forme depuis le début de la Vuelta, a confié ses sensations au départ de Santander : “On a une belle étape aujourd’hui. Ce sera le troisième jour de course intense consécutif. Certains vont ressentir le rythme élevé d’hier et ça va être très intéressant. De mon côté, je me sens bien. Je pense que cette étape me correspond. En plus, je suis content de voir que j’ai une équipe solide pour me soutenir.”

Après un sprint intermédiaire au kilomètre 36, remporté par le porteur du maillot vert, John Degenkolb, un groupe s’est formé composé de 23 coureurs. On y retrouvait notamment Luis Leon Sanchez, David Arroyo, Guillaume Levarlet, Romain Sicard, Yannick Martinez, Ryder Hesjedal, Tom Boonen, Carlos Verona, Luke Rowe ou encore Sergio Miguel Paulinho et Olivier Zaugg, deux équipiers du leader actuel de la Vuelta, Alberto Contador.

L’échappée possédait 2 minutes d’avance au kilomètre 51. L’écart n’a cessé de grandir et au sommet de la Collada la Hoz (2ème catégorie) les échappées possédaient 5 minutes 30 d’avance.

On note l’abandon de Peter Sagan au cours de l’étape. Ce n’est décidément pas une bonne année pour le coureur slovaque de la Cannondale, déjà en retrait sur le Tour de France. Autre abandon important, celui de Nacer Bouhanni, sprinteur de la FDJ, victorieux de 2 étapes sur la Vuelta 2014.

Ils n’étaient plus que 13 coureurs dans le groupe de tête, à 60 kilomètres de l’arrivée, avec une avance de 4 minutes 20 sur un peloton emmené par l’équipe d’Alberto Contador. Romain Sicard, leader de l’équipe Europcar était alors le mieux classé du groupe de tête.

A 30 kilomètres de l’arrivée, l’écart était remonté à 6 minutes 30 et dans la dernière ascension, alors que les échappées se jouaient la victoire d’étape, les favoris lançaient les hostilités. Alejandro Valverde a placé une accélération dans les 3 derniers kilomètres. Alberto Contador, Joaquim Rodriguez et Daniel Moreno sont revenus alors que Christopher Froome n’a pu réagie à l’attaque du coureur de la Movistar.

Alberto Contador a replacé une nouvelle attaque. Cette fois-ci, Valverde et Rodriguez n’ont pu suivre la roue du maillot rouge. Rodriguez arrivera à revenir alors que Fabio Aru, Valverde et Froome n’étaient pas très loin.

Christopher Froome a réussit à lâcher Contador dans les derniers mètres. On ne l’avait pas vu aussi fort depuis longtemps. Il avait d’ailleurs annoncé la couleur avant cette étape : “Nous avons deux grosses journées devant nous. Je vais encore faire les deux derniers kilomètres comme un contre-la-montre. Dans une montée comme celle-là, peu importe la roue que tu prends. Tu as les jambes ou tu ne les as pas. Je me souviens de l’attaque d’Alberto Contador dans la Collada La Hoz, mais elle n’aura pas le même impact cette fois (C’est là que Contador avait fait la différence en 2012, pour remporter son deuxième Tour d’Espagne). Même la deuxième ascension, à 70 kms de l’arrivée est trop loin.”

C’est donc Ryder Hesjedal, vainqueur du Tour d’Italie en 2012, et leader de l’équipe Garmin-Sharp qui remporte l’une des plus difficiles étapes de la Vuelta 2014. Il l’emporte devant Zaugg, Erviti, Kolobnev, Meintjes, De Clercq, et Romain Sicard.

Au général le trio de tête n’est plus le même. Contador devance toujours Valverde, mais c’est désormais Froome qui prend la 3ème place, Rigoberto Uran ayant rétrogradé à la 5ème place. A noter côté français, la belle remontée de Romain Sicard, désormais 18ème. Le premier français reste Warren Barguil, toujours 13ème du général.

Dimanche, la 15ème étape sera encore marquée par une arrivée en montée. Longue de 152,2 kms seulement, la course s’annonce nerveuse et la bataille risque d’être rude entre Contador et Froome.

Vous pouvez retrouver tous les résultats sur le site de la Vuelta.

A propos Guillaume Joubert

A lire aussi

Quel est l’intérêt de recourir à des stages de tennis

De nombreuses figures du tennis nous font tous rêver lors de grands tournois tels que …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com