Une erreur de parcours, un polar des éditions Dargaud

Une erreur de parcours est une bande dessinée de Denis Robert et Franck Biancarelli, parue aux éditions Dargaud, en septembre 2019. Un polar judiciaire parfaitement ficelé, inspiré de plusieurs faits divers couverts, autrefois, par le scénariste.

une-erreur-de-parcours-dargaudLe héros s’appelle Sylvestre Ruppert-Lavansky. Il a aujourd’hui 61 ans et on l’appelle Monsieur le Président, car il est président de la cour d’assises. Il a été longtemps juge d’instruction. Il est également marié et père de trois enfants. Il rappelle son passé, avec un père violent, fourbe et alcoolique, qui le battait. Sa mère laissait faire… Maintenant qu’ils sont morts, sylvestre se sent plus libre pour parler d’eux. Il n’a jamais aimé ses parents, eux non plus ne l’ont jamais aimé, pourtant de leur vivant, il n’a jamais dit du mal d’eux. Aujourd’hui, 29 juin 2017, Sylvestre sort d’une voiture, conduite par une femme. Elle lui demande si elle doit passer vers 19h pour le chercher. Lui n’est pas sûr, il l’appellera ! En sortant du véhicule, elle lui demande d’être brillant. Sylvestre lui répond qu’il est toujours brillant… En allant vers le palais de justice, il se souvient de ses amours.

une-erreur-de-parcours-dargaud-extraitAinsi, c’est le passé de ce héros particulier, que l’on va découvrir, à travers cet ouvrage de 160 pages. Alors qu’il revient dans la ville de sa jeunesse, trente-deux ans après être parti, il se souvient de son premier amour, Rachel, mais aussi de Mathilde, tueuse en série. C’est ainsi que l’on découvre les premiers pas de ce jeune juge, qui débute sa carrière. Le quotidien de l’homme va être présenté, avec ses rencontres, ses questionnements et ses dossiers. Mais une visite inattendue, ça replonger l’homme vers les abimes. Le scénario est bien mené, la bande dessinée est intrigante et inquiétante, présentant la psychologie de différents personnages assez marquants. La folie meurtrière est au cœur de cette intrigue fascinante et inquiétante, qui met un avant le crime parfait… Le dessin est assez simple, néanmoins efficace et dynamique, de par, notamment, le choix des couleurs le découpage et les flashbacks.

Une erreur de parcours est un polar judiciaire très bien mené, une bande dessinée inquiétante et captivante, avec des personnages sombres, une enquête sur une disparition, une femme troublante, préoccupante et manipulatrice.

A propos celine.durindel

A lire aussi

Robert Plant Digging Deep Subterranea : un condensé discographique précieux sur Robert Plant !

 Dans cette nouvelle anthologie, le label de Robert Plant réédite 30 chansons incontournables forte de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
Read previous post:
Concept Usine, leader du canapé scandinave

Refaire sa déco intérieure passe surtout par les meubles. Si vous souhaitez donner une seconde …

Vous êtes jeunes, vous êtes beaux : vieillir est un combat

Lucius a 73 ans. Il vit seul dans un petit appartement. Pas de famille, peu …

Liam Gallagher
Liam Gallagher « Why Me ? Why Not » : un hymne à la britpop des 90’s !

Ne rêvez plus. Il n’y aura pas de reformation d’Oasis. Mais que les nombreux fidèles …

Close