Une famille enfin paisible, sortir du cycle des conflits, le nouveau livre de Anne-Catherine Sabas

“Une famille enfin paisible”, ouvrage sorti le 3 mars 2021 aux Editions du Rocher est le troisième livre de Anne-Catherine Sabas que je chronique.

Et c’est toujours avec le même enthousiasme que je découvre les pistes de réflexion qui jalonnent ce vrai concentré de bonheur, le bonheur d’essayer et souvent de réussir à prendre de la distance et à reconstruire ce qui semble brisé tant les relations douloureuses au sein de la famille peuvent être destructrices.

Comme le préface Olivier Clerc, écrivain, traducteur et éditeur, entre autres, de “Les quatre accords toltèques” de Miguel Ruiz, ouvrage cher à mon coeur qui habite ma table de nuit comme quelques autres livres accompagnateurs de vie … Anne Catherine Sabas vit ce qu’elle enseigne, “marche sa parole” comme disent les Amérindiens.

Mais rentrons dans le vif du sujet … Boris Cyrulnik nous dit “la famille ce have de sécurité, est en même temps le lieu de la violence extrême” … et donc souvent de la souffrance, pour en sortir il faut  comprendre le conflit.

Du rapport  de force à l’harmonisation de nos forces, il nous faut briller sans éteindre l’autre, pardonner et réparer, s’ajuster au quotidien si cela est possible … “vous voulez la paix, créez l’amour” dit Victor Hugo.

“J’aime cette idée de transformer la crise en opportunité … faire preuve de bonne volonté, “faire de notre mieux” nous rappelle Miguel Ruiz.

Pourtant chacun prend sa part dans le conflit qui nous fait souffrir, alors si l’on ne peut changer l’autre ce qui n’est pas souhaitable on peut travailler sur soi-même, nous améliorer, nous connaitre, mieux assumer et comprendre nos émotions.

Mais pour comprendre ce qui est parfois activé lors d’un conflit, il nous faudra accueillir nos ressentis, les respecter, prendre soin de l’enfant éternel qui nous habite … et puis aussi lâcher prise et accepter, accepter les coups du sort et les hauts et les bas de la vie. Nelson Mandela nous dit :

“Je ne perds jamais. Soit je gagne, soit j’apprends”

En dire trop ou pas assez, ou mal, voilà qui me parle, et justement encore une référence aux quatre accords toltèques, “que votre parole soit impeccable” et pour préciser : le silence, l’accusé réception, la reformulation … peuvent aider à dire et à faire dire.

La méthode de Carl Rogers dans l’approche centrée sur la personne et dans le sujet qui nous occupe, trouve tout son sens dans cette citation que je fais mienne …

“Je réalise que si j’étais stable, prudent et statique, je vivrais dans la mort. Par conséquent, j’accepte la confusion, l’incertitude, la peur ainsi que les hauts et les bas émotionnels. Parce qu’il s’agit du prix que je suis prêt à payer pour une vie fluide, perplexe et passionnante.”

Pour comprendre où nous nous situons dans nos interactions, l’analyse transactionnelle développée par le psychiatre américain Eric Berne en 1956, nous classe dans un des trois rôles suivants : sauveur, victime, persécuteur …

… Une fois les états du moi identifiés ce qui nous permet d’avancer, l’auteur distingue à juste titre, la “victime” prompte à se plaindre et à attirer l’attention, des vraies victimes de maltraitances physiques et/ou psychologiques en réel danger.

Mais quand nos efforts pour maintenir la relation restent sans effet,  (…) “quand malgré tout nous nous trouvons englués dans une relation destructrice et/ou liés à une personne vraiment toxique, nous verrons que la rupture peut être dans certains cas la seule solution valable” (…)

Et alors se libérer de la douleur, de la souffrance, accepter notre vulnérabilité, reprendre confiance en notre capacité à créer des relations positives deviennent des objectifs de vie qui pourraient nous amener à déposer les armes et tendre vers un désir de réconciliation.

Réparer en apprenant de nos conflits passés, trouver la juste attitude … le travail d’une vie … j’ai refermé le livre en regardant ma propre famille … j’en suis encore a tenter de me comprendre mieux … un long travail … Merci Anne-Catherine Sabas pour cette “invitation à l’amour” (expression empruntée à Alain Heril – Psychanalyste et Formateur).

 

 

A propos dominique iwan

Parallèlement à une vie professionnelle tournée vers le monde des matériaux polymères et un bref passage dans la sphère publicitaire en tant que maquettiste, ma vie a été guidée par deux passions, l'écriture (un livre que je suis sur le point de terminer ... je me mettrai ensuite en quête d'un éditeur ... des nouvelles pour enfants, et la sculpture avec la création d'un blog en 2014 " entre Ciel Ether ". Je collabore au site www.francenetinfos.com depuis près de 4 ans, particulièrement dans le domaine littéraire, avec déjà l'écriture de près de 80 chroniques.

A lire aussi

Piper McNimbus le garçon qui savait tout Victoria Forester

Piper McNimbus Tome 2 : Le garçon qui savait tout

Après Piper McNimbus Tome 1 : La fille qui pouvait voler, retrouvez Piper McNimbus Tome …

2 commentaires

  1. Merci pour cet article et à Anne-Catherine pour cet ouvrage à découvrir.

  2. De BRINON Kathya

    Excellente analyse. Qu’y a-t-il de plus compliqué que la famille ? Mais qu’y a-t-il de plus enrichissant que d’essayer de la comprendre ?
    Dominique IWAN nous entraîne à travers l’ouvrage de Anne-Catherine Sabas à nous interroger, nous rassurer peut-être…
    Un livre qu’il fait bon lire pour progresser dans l’analyse de nos sentiments et de notre vécu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
Lire les articles précédents :
ACM
ACM Laboratoire Dermatologique prend soin de nos peaux sensibles

Nous avons récemment eu l’occasion de découvrir la marque ACM qui depuis 20 ans propose …

Assurance Auto
Comment bien choisir son assurance auto

En France, vous devez obligatoirement faire assurer votre voiture pour vous protéger en cas d’accident, …

trousseaux pour les bébés prématurés
Béb’Ilis , 8 étudiantes pour confectionner des trousseaux pour les bébés prématurés

Béb'Ilis c'est le projet de 8 étudiantes en première année de licence Sciences Sanitaires et …

Fermer